Caroline Reboux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caroline Reboux
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Caroline Reboux est une modiste française, née à Paris en 1837, décédée dans cette ville en 1927. Travaillant pour la haute couture naissante en France, elle a fait du chapeau un accessoire indispensable de la mode féminine et l'a élevé au rang d'œuvre d'art.

« Reine des modistes »[modifier | modifier le code]

Dès les années 1860, ses créations attirent l'attention de la Princesse de Metternich, puis de l'impératrice Eugénie. Après avoir débuté dans un appartement de deux petites pièces rue Louis-le-Grand, en 1865, elle ouvre un magasin à Paris, au 23 rue de la Paix, au coin de la place de l'Opéra, où elle travaillera toute sa vie. Elle ouvrira d'autres boutiques à Paris et à Londres.

Ses créations mêlent la dentelle, le velours aux fleurs de tissu et aux fruits. Inventant des modèles uniques, comme les chapeaux Malborough ou les toquets Vigée-Lebrun, elle a aussi lancé la vogue des voilettes de couleur. Surnommée pendant plus de 50 ans « la reine des modistes », elle a lancé le chapeau cloche dans les années 1920.

Créatrice des chapeaux des têtes couronnées, les produits de sa maison furent aussi le signe de reconnaissance des femmes à la mode jusqu'aux années 1920.

À la fin de sa vie, elle a entretenu une grande amitié avec la créatrice de mode Madeleine Vionnet, dont le classicisme s'accordait parfaitement avec sa démarche.

Clientes célèbres[modifier | modifier le code]

  • Marlène Dietrich a compté parmi les fidèles clientes de la boutique Caroline Reboux ouverte 9 avenue Matignon. Marlène y achetait de nombreuses coiffures, toques, chapeaux et bérets, aux couleurs et aux matériaux les plus divers. « Le 1er octobre 1937, Marlène [Dietrich] commande pour la maîtresse de son mari, parmi ses propres achats, une toque et un béret », rapporte le catalogue Quand Marlène s’habillait à Paris, de l'exposition Marlène Dietrich, naissance d'un mythe, qui s'est tenue au musée Galliera de la mode (Paris) en 2003. On voit encore de nos jours des coiffures signées Caroline Reboux, dans les vitrines consacrées à l'actrice au Filmmuseum de Berlin.
  • Elsa Triolet était également une habituée du magasin de l'avenue Matignon, parfois accompagnée de Louis Aragon.
  • Wallis Simpson-Warfield, future duchesse de Windsor, portait un ensemble en crêpe Mainbocher et un chapeau Caroline Reboux lors de son mariage avec l'ex roi d'Angleterre Edouard VIII au château de Candé, à Monts, le 3 juin 1937.
  • La comtesse Greffulhe, née Elisabeth de Caraman-Chimay (1860-1952), célèbre pour son élégance, inspiratrice de Marcel Proust.

À savoir[modifier | modifier le code]

  • Beaucoup de créateurs et créatrices de mode se sont formés chez elle, notamment Lilly Daché (en), qui a ouvert ensuite une enseigne à New York.
  • L'actrice Madeleine Sologne a été placée en apprentissage dans son magasin en 1928.
  • À l'instar de beaucoup de maisons de couture, la maison Caroline Reboux a réalisé beaucoup chapeaux pour le théâtre, par exemple la coiffure de Madeleine Renaud dans Occupe-toi d'Amélie (1952).
  • Caroline Reboux a formé des modistes qui ont perpétué un temps la tradition créative de la maison, notamment Lucienne Rabaté, entrée comme modiste en 1920.
  • Plus de 300 créations de Caroline Reboux sont conservés au Musée de la Mode et du Textile de Paris.
  • La maison Caroline Reboux a fermé ses portes en 1956.
  • La garde-robe de la comtesse Greffulhe est conservée au palais Galliera, musée de la mode et du costume à Paris (exposition La mode retrouvée : les robes-trésors de la comtesse Greffulhe, du 7 novembre 2015 au 13 mars 2016, présentée ensuite à New-York au Fashion Institute of Technology de septembre 2016 au 3 janvier 2017, sous le titre Proust's Duchess.)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]