Caroline Giron-Panel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Giron et Panel.
Caroline Giron-Panel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (38 ans)
AngersVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Historienne de la musique, musicologueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Directeur de thèse

Caroline Giron-Panel est une historienne et musicologue française née Giron le 30 juin 1979 à Angers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Caroline Giron-Panel obtient un diplôme d'Archiviste paléographe avec une thèse intitulée La vie musicale à l’ospedale di San Lazzaro e dei Mendicanti, à Venise (1600-1797) (promotion 2004 de l'École nationale des chartes). Elle obtient en juin 2007 un diplôme de conservateur de bibliothèque. Elle est membre de l'École française de Rome de 2008 à 2011[1].

En octobre 2010, elle soutient une thèse intitulée À l’origine des conservatoires : le modèle des ospedali de Venise (XVIe – XVIIIe siècles)[1] (doctorat en histoire de l'Université Pierre-Mendès-France - Grenoble / Dottorato in storia dell’arte (musicologia) de l'université « Ca' Foscari » de Venise[2]).

Ses premiers travaux portent principalement sur Venise à l'époque moderne, les pratiques musicales féminines, les récits de voyages en Italie et la circulation des modèles culturels en Europe[3]. Elle s'intéresse également aux questions de genre en musique (castrats, contraltos, musiciens et musiciennes transgenre), à la scène punk et à la bande dessinée.

Elle a obtenu le prix de la Société française d'histoire des hôpitaux en 2006, le prix de la fondation Levi de l'Académie française en 2016 et le grand prix des Muses de la fondation Singer-Polignac en 2016[4].

Elle a été responsable scientifique du Venetian Centre for Baroque Music, membre de la Società Italiana delle Storiche et membre de la SIEFAR. Elle est depuis 2016 vice-présidente de la Société française de musicologie[5] et professeure agrégée au Gymnase Jean Sturm de Strasbourg, chargée de cours à l'Université de Strasbourg et chercheuse associée au CMBV (CESR - UMR 7323)[1].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Dir. avec Anne-Madeleine Goulet, La Musique à Rome au XVIIe siècle : études et perspectives de recherche, Rome, École française de Rome, , 478 p. (ISBN 978-2-7283-0959-7).
  • Dir. avec Sylvie Granger, Raphaëlle Legrand et Bertrand Porot (préf. Michelle Perrot), Musiciennes en duo : mères, compagnes, sœurs ou filles d’artistes, Rennes, Presses universitaires de Rennes, , 256 p. (ISBN 978-2-7535-3572-5).
  • Musique et musiciennes à Venise : histoire sociale des ospedali, Rome, École française de Rome, coll. « Bibliothèque de l’école française d’Athènes et de Rome » (no 363), , 1 082 p. (ISBN 978-2-7283-0993-1, lire en ligne). [1]
  • Dir. avec Catherine Deutsch, Pratiques musicales féminines : discours, normes, représentations, Lyon, Symétrie, 2016, 214 p. (ISBN 978-2-36485-046-0)
  • Dir. avec Solveig Serre, Les lieux de l'opéra en Europe (XVIIe-XXIe siècles), Paris, Ecole de Chartes, 2017, 211 p. (ISBN 978-2-35723-090-3)

Autres publications[modifier | modifier le code]

Voir son CV.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « CV Caroline Giron Panel - Université de Strasbourg - Academia.edu »
  2. « Caroline Giron-Panel », sur École nationale des chartes (consulté le 10 mai 2016)
  3. « Musici - Caroline Giron-Panel », sur www.musici.eu (consulté le 10 mai 2016)
  4. Charlotte La Pietra, « Fondation Singer-Polignac - Prix des muses 2016 - Grand prix », sur www.singer-polignac.org (consulté le 10 mai 2016)
  5. « Sommaire : Conseil d'administration », sur www.sfmusicologie.fr (consulté le 10 mai 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]