Caroline Gerber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caroline Gerber
Description de l'image Caroline-Gerber.png.

Naissance (46 ans)
Phalsbourg
Activité principale Compositrice
Style Musique contemporaine
Activités annexes Violoniste
Chanteuse lyrique
Spécialiste de la musique byzantine
Formation CNSMD de Lyon
Université de Strasbourg

Caroline Gerber, née le à Phalsbourg, est une compositrice française, également violoniste, chanteuse lyrique, amoureuse de la musique byzantine et de Bach.

Parcours[modifier | modifier le code]

Après des études de violon moderne, chant lyrique, musique de chambre et écriture au Conservatoire national de région de Strasbourg, elle entreprend une formation philosophique, anthropologique et théologique à l’Université de Strasbourg, en parallèle de sa vie de jeune musicienne. Elle obtient un premier prix de violon en 1991 dans la classe d'Odile Meyer-Siat[1] et un DEUG de théologie protestante en 1994.

La pratique des musiques traditionnelles grecques, des chants séfarade, diphonique, grégorien et byzantin la conduit à se former auprès des chantres du Mont Athos, qui la chargent de rendre accessible le chant byzantin au public francophone. Le fruit de son travail paraît en 1997 chez Sony Music Publishing et ID Music[2].

Elle poursuit ses études au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon en violon baroque, écriture, chant grégorien et ethnomusicologie, validées par le Diplôme de musique ancienne dans la classe d'Odile Edouard en 2001[3]. Elle se produit désormais avec de nombreuses formations en France et à l'étranger (Orchestre philharmonique de Strasbourg, Le Concert de l’Hostel-Dieu, Le Parlement de Musique, Ensemble baroque du Léman, Chœur Pro Arte de Lausanne, Ensemble Corund (Berne), Ensemble vocal de Poche (Genève), Le Concert Spirituel, etc.).

Attachée à la transmission, elle est également titulaire du Diplôme d’État de professeur de musique. Elle enseigne en conservatoire, tout en donnant des masterclasses en interprétation baroque et en orchestration.

Son travail de compositrice s’inspire autant de Ravel et Debussy, que de Monteverdi, Bach, des modes byzantins, grégoriens et du chant diphonique. Elle conçoit son œuvre comme la rencontre de l’héritage occidental avec la richesse des cultures orientales, les sons du passé et les sonorités nouvelles se modelant les uns les autres.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • L'Âne et le Poisson rouge, conte musical, op. 2
  • Cycle Martyria, op. 4

Discographie[modifier | modifier le code]

En tant qu'interprète[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

  • Hymnes byzantins, Chant choral du Mont Athos, Sony Music Publishing/ID Music, 1997[14]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie - Caroline Gerber », sur Ensemble Cancionero
  2. « Caroline Gerber », sur Identifiants et Référentiels pour l'enseignement supérieur et la recherche
  3. « Caroline Gerber : Biographie », Concerts,‎ (lire en ligne, consulté le 16 avril 2018)
  4. Caroline Gerber - Compositrice, « Silouanos, op. 1 n°1 | Caroline Gerber »,
  5. Caroline Gerber - Compositrice, « Bien-Aimés, op. 1 n°3 | Caroline Gerber »,
  6. Caroline Gerber - Compositrice, « Bien-Aimés, op. 1 n°3 (version avec violon) | Caroline Gerber »,
  7. Caroline Gerber - Compositrice, « Prends-moi, ma Crète, op. 3 n°2 | Caroline Gerber »,
  8. Caroline Gerber - Compositrice, « Dans tes bras, op. 3 n°3 | Caroline Gerber »,
  9. Caroline Gerber - Compositrice, « Écho, op. 3 n°4 | Caroline Gerber »,
  10. Grandi - Motets Vénitiens, (lire en ligne)
  11. « Dénoyé - Corrette d'après Vivaldi, Hommages »
  12. « La Giuditta, Alessandro Scarlatti »
  13. « Les grands motets de la maturité »
  14. Hymnes byzantins du Mont-Athos Monastère de Simonos Petra, I.D. Music, (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]