Carole Péon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carole Péon Triathlon pictogram.svg
Carole Peon - Triathlon de Lausanne 2010.jpg

Carole Péon au triathlon de Lausanne, en 2010.
Contexte général
Sport Triathlon
Période active 1998-2013
Biographie
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (37 ans)
Lieu de naissance Nice
Taille 1,63 m (5 4)
Poids de forme 52-54 kg (-67 lb)
Club Poissy Triathlon
Entraîneur Stéphanie Gros

Carole Péon, née le à Nice, est une triathlète professionnelle française, championne de France de triathlon sur la distance olympique en 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Carole Péon est née à Nice et a grandi à Saint Lunaire, près de Dinard, en Bretagne. Elle commence la pratique du sport par la natation à l'âge de 9 ans et poursuit jusqu'à ses 17 ans.

C'est en 1998 qu'elle découvre et s'essaie au triathlon, dans un championnat régional universitaire où elle finit dernière, après être pourtant sortie première de la partie natation[1]. Elle poursuit en parallèle de cette nouvelle pratique sportive ses études et, après avoir obtenu un baccalauréat scientifique, elle continue des études universitaires en vue de devenir professeur de sport. Elle obtient ce diplôme en 2002[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2002, Carole Péon réussit dans quelques épreuves nationales en montant sur un podium du championnat de France et participe régulièrement à des compétitions sans résultats significatifs jusqu'en 2006. Année de réussite, 2006 la voit monter sur la première marche du championnat de France, prendre la deuxième place en Coupe d'Europe et la quatrième du championnat du monde[2].

Membre de l'équipe de France et olympienne, elle participe à l'épreuve de triathlon aux Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin et se classe à la 34e place. Déçue par ce résultat, elle poursuit l'objectif de participer aussi aux Jeux de Londres quatre ans plus tard. Elle réussit à se qualifier de nouveau et dans une course qu'elle appréhende sereinement, au regard de ce qui est sa dernière participation à des Jeux olympiques, elle termine à la 29e place[3].

Reconversion[modifier | modifier le code]

En 2013 et à 34 ans, elle met un terme à sa carrière professionnelle en participant à une dernière compétition de triathlon à l'Aiguillon-sur-Mer. Après douze années en catégorie élite et deux sélections aux Jeux olympiques, elle commence à professer au sein du projet de détection et d'accompagnement des jeunes triathlètes de la Fédération française de triathlon et se tourne vers la transmission de son expérience[4].

Autres sports[modifier | modifier le code]

Elle pratique également le cross-country. Elle devient championne de Bretagne à la fin des années 1990[5], et continue cette pratique pendant les périodes hivernales. Elle se classe 14e française (15e au scratch) au championnat de France de cross-country en 2009[6].

Elle participe à l'opération Les Étoiles du Sport et parraine le triathlète français Pierre Le Corre[7].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2010, elle s'exprime dans un reportage du magazine spécialisé Triathlète qui traite de l'homosexualité dans le sport et notamment dans le triathlon. Elle évoque à cette occasion et avec simplicité sa vie commune depuis plusieurs années avec une autre élite du triathlon français, la championne de France Jessica Harrison[8], avec qui elle partage son entraineur Stéphanie Deanaz-Gros[9]. Cette même année, elle se classe seconde dans plusieurs compétitions de haut niveau[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le tableau présente les résultats les plus significatifs (podiums) obtenus sur le circuit national et international de triathlon depuis 2002[10].

Année Compétition Pays Position Temps
2012 Championnats du monde de triathlon en relais mixte Drapeau de la Suède Suède Silver medal icon.svg h 26 min 58 s
2011 Coupe du monde - l'étape de Guatapé Drapeau de la Colombie Colombie Gold medal icon.svg h 4 min 11 s
2010 Championnats du monde de triathlon en relais mixte Drapeau de la Suisse Suisse Silver medal icon.svg h 14 min 11 s
Championnat d'Europe Drapeau de l'Irlande Irlande Silver medal icon.svg h 58 min 9 s
Championnat de France Drapeau de la France France Silver medal icon.svg h 11 min 55 s
2009 Championnat de France Drapeau de la France France Silver medal icon.svg h 2 min 5 s
2008 Coupe du monde - étape de Kitzbühel Drapeau de l'Autriche Autriche Silver medal icon.svg h 57 min 35 s
2007 Coupe du monde - étape de Cancún Drapeau du Mexique Mexique Silver medal icon.svg h 3 min 34 s
2006 Championnat de France Drapeau de la France France Gold medal icon.svg h 7 min 28 s
2002 Championnat de France Drapeau de la France France Bronze medal icon.svg Timing

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dossier de presse - Objectif Londres » [PDF], sur fftri.com, Fédération française de triathlon (consulté le 26 octobre 2015).
  2. a, b et c Magali Lehane, « Carole Péon », sur http://www.univers-l.com,‎ (consulté le 9 octobre 2015).
  3. « Carole Péon : expérience olympique à la fédé », sur http://www.bienpublic.com,‎ (consulté le 9 octobre 2015).
  4. Basile Rigoli, « Coupe de France – Carole Péon prend sa retraite sportive demain », sur ttp://www.trimag.fr,‎ (consulté le 9 octobre 2015).
  5. « La triathlète Carole Péon nageait à Dinard », sur http://www.ouest-france.fr,‎ (consulté le 8 octobre 2015).
  6. « Résultats championnat de france Cross-country 2009 », sur www.bases.athle.com (consulté le 22 février 2015).
  7. « Péon / Le Corre, duo de choc », Trimag, no 42,‎ , p. 10.
  8. « Dans les vestiaires des fille : Carole Péon et Jessica Harrison, le couple au top du «tri» », sur http://www.tetu.com/,‎ (consulté le 9 octobre 2010).
  9. Mélanie Vives, « Triathlètes, rivales et amoureuses », L'Équipe magazine, no 1634,‎ , p. 44-48 (lire en ligne)
  10. « Palmarès ITU : Carole Péon », sur www.triathlon.org (consulté le 19 octobre 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :