Carole Bianic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un acteur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un acteur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Carole Bianic
Description de l'image Defaut.svg.
Naissance
Saint-Pol-de-Léon, Finistère, France
Nationalité Drapeau de la France française
Profession Actrice
Films notables Sans état d'âme
Séries notables Chérif

Carole Bianic est une actrice française née en 1981 à Saint-Pol-de-Léon[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Très jeune, elle commence les cours de danse et de piano. Au lycée, spécialisé dans les filières artistiques, elle suit des cours de théâtre, encouragée par ses parents. Elle y est formée au jeu d'acteur, à la mise en scène et initiée à l'improvisation, à la commedia dell'arte et au jeu de clown. Cette passion pour la scène la conduit jusqu'à Paris en 1999, où elle suit les cours de Jean Laurent Cochet[2]. Comédienne en devenir, elle débute dans le cinéma par quelques courts-métrages, quelques apparitions dans des séries télévisées et un long-métrage en 2008. Parallèlement, son autre passion pour l'équitation et une période de doutes sur sa carrière d'actrice[2] l'amènent à passer son diplôme BPJEPS pour devenir enseignante d'équitation en 2011.

Elle se fait connaître à la télévision en tant que rôle principal féminin dans la série Chérif, diffusée sur France 2 depuis 2013.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Saint-Politaine Carole Bianic, héroïne de «Cherif» », sur letelegramme.fr (consulté le 9 novembre 2013)
  2. a et b « Insolite : La Saint-Politaine est devenue "flic" sur France 2 », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  3. « Court métrage Oh! Ma femme de Olivier Dujols », sur DailyMotion,‎ (consulté le 1er février 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]