Carole Baillargeon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Carole Baillargeon
Image dans Infobox.
Naissance
Nationalité
Activités
Formation
Site web

Carole Baillargeon, née en 1959 à Québec est une sculptrice et artiste multidisciplinaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carole Baillargeon vit et travaille au Québec. Elle poursuit son travail de création depuis plus de 30 ans ce qui l'a amenée à réaliser des projets au Canada et en Europe. Sa pratique artistique est, ce qu'on pourrait qualifier d'hybride et multidisciplinaire, comme elle touche les arts visuels, la scénographie et les techniques artisanales.

Elle a reçu plusieurs prix hommage en métiers d'art[1] et celui du rayonnement international[2] lors des Prix d'excellence des arts et de la culture pour les régions de Québec et Chaudières-Appalaches, ainsi que le premier prix de la ville de Québec lors de la Biennale Découverte en 1993.

Elle détient un baccalauréat en scénographie et une maîtrise en arts visuels (spécialité en arts textiles) de l'Université Concordia[3].

« Tout au long de sa carrière, l’artiste voit différents défis et besoins jalonner son parcours. Ces événements lui permettent de poser des bases d’une nouvelle recherche, d’approfondir un sujet, d’oser une nouvelle technique et ainsi de s’ouvrir sur d’autres possibilités. Peu importe le contexte de création, symposium, résidence artistique ou concours d’art public, l’œuvre a son histoire et ses raisons d’exister[4].» Nathalie Racicot.

Expositions[modifier | modifier le code]

Prix et honneurs[modifier | modifier le code]

  • Salix au parc Masson-Père-Lelièvre à Québec.
    2016 : Prix d'excellence des Arts et de la Culture dans la catégorie Prix Distinction en métiers d'art
  • 2000 : Prix d'excellence des Arts et de la Culture dans la catégorie Prix du rayonnement international

Musées et collections publiques[modifier | modifier le code]

Œuvres réalisées dans le cadre de la Politique d'intégration des arts à l'architecture[modifier | modifier le code]

  • 1994 : sculpture, Centre de production artistique et culturelle Alyne-LeBel
  • 1995 : sculpture, Bibliothèque municipale de Shannon
  • 1996 : sculpture, École secondaire Vanier
  • 1998 : installation, Centre de formation professionnelle de Neufchâtel
  • 1999 : installation, Théâtre Périscope

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Prix Hommage en métiers d’art | Carole Baillargeon », sur prix-excellence.com (consulté le )
  2. « Lauréate Prix du rayonnement international », sur culture-quebec.qc.ca (consulté le )
  3. « Curriculum vitae de l'artiste » (consulté le )
  4. « Sculpter la matière », sur magazinart.com (consulté le )
  5. « Les paysages-vêtements de Carole Baillargeon », sur lafabriqueculturelle.tv, (consulté le )
  6. « Carole Baillargeon (Deschambault) », sur lafabriqueculturelle.tv, (consulté le )
  7. Nathalie Côté, « Carole Baillargeon : quand l’art sort du vestiaire », Espace Sculpture, no 60,‎ , p. 42–43 (ISSN 0821-9222 et 1923-2551, lire en ligne, consulté le )
  8. Jocelyne Connolly, « Carole Baillargeon : le discours de la séduction et la ré-humanisation », Espace Sculpture, no 20,‎ , p. 40–42 (ISSN 0821-9222 et 1923-2551, lire en ligne, consulté le )
  9. « Carole Baillargeon | Collection Banque d'oeuvres d'art du Conseil des arts du Canada », sur banquedart.ca (consulté le )
  10. « Carole Baillargeon | Collection Musée national des beaux-arts du Québec », sur collections.mnbaq.org (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]