Carnaval de Barranquilla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le carnaval de Barranquilla *
Image illustrative de l’article Carnaval de Barranquilla
Congos du Carnaval de Barranquilla
Pays * Drapeau de la Colombie Colombie
Subdivision Barranquilla
Liste Liste représentative
Année d’inscription 2008
Année de proclamation 2003
* Descriptif officiel UNESCO
Carnaval de Barranquilla

Le Carnaval de Barranquilla est la fête folklorique et culturelle la plus importante de Barranquilla et de Colombie. Cette tradition remonte au XIXe siècle. Ce carnaval est le troisième au niveau mondial après ceux de Rio de Janeiro et Venise[1]. Environ 2 millions de personnes, y compris les visiteurs et les habitants, participent chaque année au fête qui commence le samedi avant le Mercredi des Cendres et se termine le Mardi gras.

Le carnaval de Barranquilla est un festival où s'expriment toutes les variétés culturelles et le folklore de la côte caraïbe colombienne, ainsi que les manifestations locales les plus variées, telles que la musique et la danse. Les nombreux costumes qui invoquent toutes sortes d'espèces animales, [1] Cabezones , [2] Negritas Puloy, personnages mythologiques qui transcendent les limites de la sexualité et de la mort, parmi un nombre infini d'inventions et d'occurrences populaires. Certains des costumes les plus traditionnels du carnaval de Barranquilla sont Marimonda (es) le marimonda, Danza del Garabato (es) le garabato, [3] le congo et [4] le monocuco.

En raison de sa variété et de sa richesse culturelle, Le Carnaval de Barranquilla a été inscrit, en 2008, au patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l’UNESCO[2],[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Carnaval de Barranquilla est le plus important des évènements folkloriques du pays. C'est également la plus ancienne des fêtes colombiennes. Il a été proclamé en chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité puis inscrit, en novembre 2008, sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l’UNESCO. Il englobe des manifestations culturelles de plus de cinquante villages et bourgades situés sur les rives du fleuve Magdalena.

Le carnaval de Barranquilla trouve son origine dans le carnaval qui est venu d'Espagne. De là vient son esprit de renouveau et de changement semblable à celui qui a animé ces festivités en Europe.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Officiellement, le carnaval dure moins d'une semaine, mais s'étend en réalité sur un mois en comptant tous les préparatifs. Il a lieu pendant les quatre derniers jours avant le carême, selon le calendrier chrétien. Pendant ce carnaval, les activités de la ville de Barranquilla sont temporairement perturbées car la ville est occupée par des danses de rue et des parades musicales dont les participants portent des masques.

Ainsi, quatre jours durant, au mois de février[4], [5], la ville suspend ses activités quotidiennes pour prendre part aux fêtes, aux défilés, et ne vibrer qu'au rythme des airs autochtones qui accompagnent les nombreuses troupes de danses et les chars richement décorés.

Le Carnaval de Barranquilla démarre avec « la Bataille de Fleurs », un défilé populaire où la part belle est laissée aux danses d'origine afro-indigène telles que le Torito, le Diablo, la conga (ou tango congo) et les Pilanderas. Il s'achève avec l'enterrement symbolique de « Joselito Carnaval ».

Costumes et danses[modifier | modifier le code]

Les costumes sont extrêmement colorés et originaux avec souvent du rouge et blanc.

La ville et les touristes sont « à la fois spectateurs et acteurs d'un débordement de rumba, au son de la cumbia,salsa, porro et autres rythmes caractéristiques de la région. »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette, Colombie, Petit Futé, , 379 p. (ISBN 978-2-7469-4020-8 et 2-7469-4020-5, lire en ligne).
  2. (es) « Carnaval de Barranquilla – Patrimonio Cultural Inmaterial de la Humanidad » (consulté le )
  3. (es) Afif Siman Slebi, Descubre Atlantico, Barranquilla, Juan José Echeverria Jack Orozco Martinez, , 187 p., p. 121-133
  4. « Carnaval de Barranquilla, la Colombie en fête », sur oopartir.com, Oopartir.com (consulté le ).
  5. (es) « Carnaval de Barranquilla 2018 Febrero 10, 11, 12 y 13 », sur carnaval de barranquilla, Carnaval de Barranquilla, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]