Carmen Cervera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Carmen Cervera
Image dans Infobox.
Titre de noblesse
Baronne
Biographie
Naissance
Nom de naissance
María del Carmen Rosario Soledad Cervera y Fernández de la GuerraVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Famille
Thyssen family (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
NN Cervera (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Maria del Carmen Fernández de la Guerra (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Autres informations
Distinctions

Carmen Cervera (née María del Carmen Rosario Soledad Cervera y Fernández de la Guerra), baronne veuve Thyssen-Bornemisza de Kászon (née à Sitges, Espagne, le 23 avril 1943), connue également sous les noms de Tita Cervera ou Tita Thyssen, est une philanthrope, marchande d'art et collectionneuse d'art espagnole.

Elle fut miss Espagne en 1961.

Elle fut l'épouse de Lex Barker, d'Espartaco Santoni et de Hans Heinrich von Thyssen-Bornemisza (en 1985).

En 1998, elle reçut la médaille d'or du mérite des beaux-arts par le ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports[1].

Elle est citée en 2017 dans l'affaire des Paradise Papers (évasion fiscale)[2].

Elle est l'une des premières fortunes d'Espagne et possède l'une des plus importantes collections artistiques du monde. Elle a créé le musée Carmen Thyssen à Malaga, ainsi qu'un musée du même nom à Escaldes-Engordany (Andorre, État dont elle est résidente)[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Relación de premiados del año 1998 », sur Ministère de la Culture, (consulté le 18 janvier 2015) [PDF].
  2. (es) « Los españoles de los Paradise Papers », The Objective,‎ (lire en ligne, consulté le 9 février 2018)
  3. Philippe Viguié Desplaces, « La face cachée d'Andorre », Le Figaro Magazine,‎ , p. 96-104 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]