Carlos d'Alessio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carlos d'Alessio
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités

Carlos d’Alessio, né le 20 décembre 1935 à Buenos Aires et mort le à Paris, est un compositeur français d'origine argentine.

Ses créations s’inspirent souvent d’airs folkloriques d'Amérique latine ou de danses populaires : valses, javas, rumbas, tangos. Musique parfois répétitive et jouée au piano seul ou par de petites formations. Sa musique est indissociable des films de l'écrivaine Marguerite Duras.

Biographie[modifier | modifier le code]

En Argentine, il étudie l'architecture. s'intéresse au cinéma et apprend la musique avec Guillermo Graetzer. Il entre dans une troupe de théâtre pour composer la musique des pièces créées. En 1962, il s’installe à New York et s’introduit dans le milieu de l'avant-garde, alors en pleine effervescence créative. En 1972, le compositeur fait un voyage à Paris où il retrouve le dramaturge et dessinateur argentin Copi. Il collabore avec Alfredo Arias — venant lui aussi de Buenos Aires — fondateur de la troupe de théâtre, TSE. En 1973, Il attire l’attention de la romancière Marguerite Duras, devenue réalisatrice de films. Il devient son compositeur fétiche et la musique du film India Song le rend populaire. « La musique de Carlos d'Alessio […] m'entoure, m'habite comme à la première minute où j'ai entendu la musique de cet homme. » dit-elle. Leur collaboration s'avère fructueuse et durera jusqu’à son dernier film, Les Enfants, tourné en 1985. En 1986, il crée le spectacle Home Movies au Théâtre de la Ville de Paris, avec la participation de la danseuse chorégraphe Caroline Marcade. Puis Jean-Pierre Jeunet fait également appel à lui, pour un court-métrage (Foutaises, 1989), puis pour son premier film populaire, Delicatessen, réalisé avec Marc Caro en 1991. Ce sera sa dernière œuvre. Il meurt du sida l’année suivante.

Musiques pour le théâtre[modifier | modifier le code]

  • Luxe, d’Alfredo Arias, 1973.
  • L’Étoile du Nord, d’Alfredo Arias, 1974.
  • Omphalos Hôtel, de Jean-Michel Ribes, 1975.
  • L'Éden Cinéma, de Marguerite duras, 1977.
  • Succès, de Javier Arroyuelo et Rafael Lopez-Sanchez, 1978

Musiques de film[modifier | modifier le code]

Enregistrements[modifier | modifier le code]

  • India Song, Luxe, Home Movies et autres musiques de films et de scènes. Album 2 CD, Le Chant du Monde 2741745.46 (2009)
  • Luxe et Autres Musiques de Scène. 1 LP, Le Chant du Monde, LDX 74852.
  • Home Movies - Le Disque. 1 LP, Le Chant du Monde, LDX 74864, 1986.
  • India song et autres musiques de films. 1 CD, Le Chant du Monde, 1991.
  • Delicatessen. Bande originale du film de Jeunet et Caro. 1 CD, Remark 1991.
  • Un vague extrêmement précis. Composition musicale sur des textes de Duras, créé au Festival de La Roque-d'Anthéron le 8 août 1985. Récitants : Delphine Seyrig et Sami Frey. 1 CD, INA mémoire vive, 1997.

Prix et nominations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]