Carlos Surinach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carlos Surinach
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
New HavenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Genre artistique

Carlos Surinach (ou Carlos Suriñach) (BarceloneNew Haven) est un compositeur et chef d'orchestre espagnol, naturalisé américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carlos Surinach (ou Suriñach[1]) naît à Barcelone, où il occupe le poste de direction à l'Orchestre symphonique de Barcelone et du Gran Teatre del Liceu. Il étudie la composition avec Enrique Morera au Conservatoire de Barcelone, puis se rend en Allemagne, où il étudie avec Max Trapp à Berlin et également avec Richard Strauss, enchaînant cinq séminaires de Strauss. En 1948, son opéra El mozo que caso con mujer brava est créée à Barcelone.

En 1951, il émigre aux États-Unis, où il devient un grand compositeur de Ballets. Il est fait citoyen des États-Unis en 1959. Il compose notamment trois ballets pour la célèbre chorégraphe Martha Graham : Embattled Garden (« Le jardin assiégé  », 1958), Les acrobates de Dieu (1960) et La Chouette et le Pussycat (1978). Il a également composé « Fête de Cendres » pour le Joffrey Ballet. Son concerto pour harpe est une commande de Charles Royce pour sa fille, Maria. La première est donnée en 1978, à Grand Rapids, dans le Michigan, avec Nicanor Zabaleta. Le concerto est ensuite interprété par Maria Royce à Interlochen (Michigan), mais le concerto pour harpe de Surinach, n'a pas été joué depuis.

Surinach a aussi orchestré Iberia, d'Isaac Albéniz.

Parmi ses élèves les plus remarquables, se trouve Louis W. Ballard.

Surinach est décédé à New Haven, Connecticut, à l'âge de 82 ans.

La fondation BMI parraine le prix Carlos Surinach qui honore le talent de jeunes musiciens pour leur service à la musique américaine et finance la création de nouvelles œuvres des anciens vainqueurs du prix BMI des compositeurs étudiants. Le programme est établi grâce à un legs de Surinach.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Symphonie n° 1, « Sinfonía Passacaglia »
  • El mozo que casó con mujer brava (1948), opéra
  • Symphonie n° 2 (1949-50)
  • Sinfonietta Flamenca (1953)
  • Ritmo Jondo (1953), ballet
  • Fandango (1954)
  • Hollywood Carnival (1954)
  • Concertino pour piano, cordes et cymbales (1956)
  • Feria Mágica (1956), ouverture
  • Symphonie n° 3, « Sinfonía Chica » (1957)
  • Jardin assiégé (1958), ballet
  • Paeans and Dances of Heathen Iberia (1959)
  • Sonatine (1959) pour guitare seule
  • Acrobates de Dieu (1960), ballet
  • Variations symphoniques pour orchestre (1962)
  • Cantate de Saint-Jean (1962)
  • Fête de Cendres (1963), ballet
  • Les chants de l'âme (1964), pour chœur
  • Melorhythmic Dramas (1966)
  • Flamenco Cyclothymia (1967)
  • Via Crucis : cycle de quinze saetas (1970) pour guitare et chœur
  • Soleriana (1972)
  • Concerto pour piano (1973)
  • Prières (1973) pour voix seule
  • Chronique (1974), ballet
  • Celebraciones Medievales (1977), pour chœur
  • Concerto pour orchestre à cordes (1978)
  • The Owl and the Pussycat (1978), ballet
  • Concerto pour harpe (1978)
  • Concerto pour violon et orchestre (1980)
  • Tres Cantos Berberes
  • Trois Chansons d'Espagne
  • Tientos
  • Tres Cantares
  • Contes du flamenco uni (Leyendas Del Reino flamenco) pour les enfants, pour piano
  • Melismas sinfónicos (1985)
  • Double concerto pour flûte, contrebasse et orchestre de chambre (1990)

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Carlos Surinach » (voir la liste des auteurs).
  1. Carlos Surinach via archive.org

Liens externes[modifier | modifier le code]