Carlos Pradal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carlos Pradal
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
Nationalité
Activité
Maître
Enfant

Carlos Pradal, né le 17 février 1932 à Madrid et mort le [1], est un peintre espagnol qui a travaillé principalement à Toulouse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carlos Pradal est le fils du député républicain Gabriel Pradal d'Almeria, en Andalousie. En 1939, sa famille est contrainte à l'exil et s'installe en France, à Toulouse. Il obtient en 1956 une licence d'espagnol et devient maître auxiliaire. Il pratique en même temps le dessin et la peinture, suivant les cours de Raoul Bergougnan[2]. En 1960, il expose à la galerie Maurice Œillet à Toulouse. il collabore comme illustrateur à La Dépêche du Midi. En 1970, il présente une exposition à thème, Les beaux quartiers (des « écorchés » et morceaux de boucherie). La plupart de ses expositions suivantes sont à thème : Les Passantes (1970), Les Billards (1980), le Flamenco (1984).

En 1972, il s'installe à Paris, où il devient l'ami des peintres Peinado et Orlando Pelayo et rejoint les peintres de l'École Espagnole de Paris. En décembre 1975, dès la mort de Franco, il retourne en Espagne où son exposition à la Galeria Frontera de Madrid est louée par la critique unanime. Par la suite, il expose régulièrement en Espagne. En 1986, le Musée des Augustins de Toulouse lui consacre une grande rétrospective.

Il consacre les dernières années de sa vie au dessin et à la traduction des poètes espagnols. Il est le père du guitariste Vicente Pradal. Il est également le beau-frère du guitariste de flamenco Pedro Soler.

Son œuvre est présente en France dans les musées de Toulouse, Paris et Castres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Carlos Pradal », sur espritsnomades.com,
  2. Gérard Santier (dir.), Le Dictionnaire de Toulouse, Toulouse, Loubatières, 2004

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel del Castillo, Carlos Pradal, F. Loubatières,
    essai (en collaboration avec Yves Belaubre)
  • A.M. Campoy : 100 Maestros de la pintura espanola contemporanea, Ibérico Europea de Ediciones edit., 1976
  • M.Garcia Vino : Arte de hoy arte del futuro, Iberico Europea de Ediciones edit., 1976
  • Gerard Xuriguera : Pintores espanoles de la Escuela de Paris, Iberico Europea de Ediciones edit., 1974
  • Xavier Domingo : Erotica Hispanica, Ruedo Ibérico edit, année : 1972

Liens externes[modifier | modifier le code]