Carlos Montoya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montoya.
Carlos Montoya

Carlos Montoya est un guitariste de Flamenco et le fondateur du Flamenco moderne, né le et mort le .

Il est le neveu de Ramón Montoya (1879-1948), un guitariste également reconnu.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carlos Montoya est né à Madrid en Espagne dans une famille gitane le .

Fils de Juán García, vendeur ambulant et d'Emilia Montoya, guitariste amateur dont le surnom est "La tía Tula" (la tante Tula), ses deux parents sont gitans. À l'âge de deux ans, Carlos devint orphelin de son père. A huit ans, sa mère commença à lui donner des cours de guitare et comme elle s'est rendu compte du talent particulier de son fils, elle le mena prendre des cours avec le Maître Pepe El Bárbaro, qui continua à l'éduquer jusqu'à se rendre compte que l'élève avait dépassé le maître. Sa mère a ce moment-là voulu le confier à son frère, le déjà guitariste connu Ramón Montoya, mais ce dernier prétexta être occupé à l'éducation de son propre fils. Malgré tout, sa mère et son oncle le prirent dans leurs tournées, l'initiant ainsi à l'ambiance du flamenco de l'époque. Il avait quatorze ans et il accompagnait professionnellement des danseurs et chanteurs de flamenco dans les cafés de Madrid, sans connaissances particulières de solfège étant donné qu'à cette époque la guitare n'était pas considérée comme un instrument de concerts. En 1928, il connut la danseuse Antonia Mercé, dont le nom de scène était La Argentina, qui l'invita à rejoindre sa compagnie artistique.Il resta pendant trois ans avec elle, en rejoignant par la suite la compagnie du chanteur, danseur et chorégraphe de flamenco Vicente Escudero.

En 1933 il réalisa ses premières tournées en dehors du continent européen, aux États-Unis et en Orient avec la troupe de la Teresina. Au Japon, Montoya fut très bien reçu, jusqu'au point où on lui proposa un poste de professeur de guitare pour deux ans à l'Université de Tokyo. Malgré son refus, il autorisa l'Université à faire un film sur sa méthode de travail pour l'utiliser comme outil d'enseignement. À la fin des années 1930, il réalisa des tournées aux États-Unis et en Amérique latine aux côtés de la danseuse et chorégraphe de flamenco Encarnación López Júlvez connue sous le nom de la Argentinita. Au moment où éclata la 2ème guerre mondiale en 1939, il due fixer sa résidence aux U.S.A. où il connut ses plus grands succès avec sa collaboration avec la danseuse américaine Sallie McLean qu'il épousa en 1940, elle lui permit d'obtenir la nationalité américaine. Il continua ses tournées avec La Argentinita jusqu'à ce qu'elle mourut en 1945. A la fin des années 1940, à la suite d'une suggestion de sa femme, Montoya abandonna le flamenco traditionnel avec chanteurs et danseurs et on lui fabriqua des guitares qui avaient des effets de percussions à ses interprétations et il amplifia ainsi ses performances musicales en interprétant du jazz, du blues et de la musique folk. A partir des années 1950 il réalisa plusieurs enregistrements pour des grandes compagnies indépendantes, comme RCA Victor, Everest et Folkways. Avec la compagnie Cook Laboratories il commença ses premiers enregistrements en stéréo jusqu'en 1951. Montoya a effectué des tournées artistiques pendant toute l'année mais il revenait toujours dans sa terre natale, l' Espagne, pour passer les fêtes de Noël avec sa famille.

Montoya est mort à l'âge de 89 ans à la suite d'une insuffisance cardiaque dans la petite ville de Wainscott, état de New York.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1950 : Spanish Guitar Solos
  • 1957 : Flamenco Guitar
  • 1961 : Malaguena
  • 1967 : The Artistry Of
  • 1996 : Flamenco!
  • 2004 : Guitar & Flamenco

Liens externes[modifier | modifier le code]