Carloman (fils de Charles le Chauve)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carloman.
Carloman
Fonction
Abbé
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Louis II le Bègue
Rothilde
Judith de France
Ermentrude (d)
Hildegarde (d)
Gisela (d)
Charles (d)
Drogon (d)
Pépin (d)
Lothaire le Boiteux
Charles l'Enfant
Rotrude (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Carloman (v. 847-† 876), fils du roi Charles II le Chauve et de sa première épouse Ermentrude d'Orléans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Destiné dès l'enfance à la vie religieuse, Carloman[1] se révolte en 869 contre son père qui le fait enfermer à Senlis.
Sur ordre du pape Adrien II, Charles II libère son fils et l'oblige à le suivre lors de son expédition contre Girart de Roussillon en 870.
Carloman abandonne alors son père et, avec une armée de soldats déserteurs, met à sac les régions autour de Reims jusqu'en Belgique.

Son père réussit à le faire prisonnier et, par l'intermédiaire d'Hincmar, l'archevêque de Reims, demande l'excommunication de son fils. La sentence d'excommunication est approuvée par une grande majorité d'évêques.

En 873, Charles II le Chauve ordonne l'aveuglement de son fils et son incarcération à Corbie. Aveugle, Carloman réussit toutefois à se réfugier chez son oncle Louis le Germanique. ce dernier le fait abbé d'Echternach[2] où il meurt en 876.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]