Carlo Giuseppe Guglielmo Botta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un historien image illustrant italien image illustrant un écrivain
image illustrant italien image illustrant un médecin image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un historien italien, un écrivain italien et un médecin italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Botta.
Carlo Giuseppe Guglielmo Botta
Carlo Botta.jpg

Carlo Botta.

Fonction
Député à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Carlo Giuseppe Guglielmo BottaVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Enfant
Autres informations
Membre de

Carlo Giuseppe Guglielmo Botta né en 1766 à San Giorgio Canavese, dans l'actuelle province de Turin, au Piémont et mort en août 1837 à Paris est un historien et un médecin italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie la médecine à l'université de Turin où il devient médecin à 20 ans[1].

Mêlé aux événements politiques de l'Italie, il est arrêté en 1792 et doit s'exiler en 1794. Il se réfugie en France où il devient médecin aux armées des Alpes et d'Italie. En 1798, il accompagne l'expédition française qui s'empare des îles Ioniennes. En 1799, il fait partie du gouvernement provisoire établi par le général Joubert. Après la réunion du Piémont à la France, il est nommé membre du corps législatif (1803) par les électeurs du département de la Doire. Après la chute de l'Empire, il devient recteur sous la Restauration des Académies de Nancy et de Rouen mais est destitué en 1822. En 1830, il refuse les offres du gouvernement lui proposant de reprendre ses anciennes fonctions[2].

Son fils est l'archéologue Paul-Émile Botta (1802-1870).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Comme historien, Botta est l'émule de Francesco Guicciardini, dont il a complété l'œuvre.

  • Storia naturale e medica deli Isola di Corfu (1798) ;
  • une traduction italienne de Borns Joannis Physiophuli specimen monachologiae (1801) ;
  • Souvenirs d'un voyage en Dalmatie (1802) ;
  • Storia della guerra dell'Independenza d'America (1809) ; (Histoire de la guerre de l'indépendance des États-Unis) ;
  • Camillo, un poème (1815) ;
  • Storia d'Italia dal 1789 al 1814 (1824, nouvelle édition, Prato, 1862); (Histoire de l'Italie depuis 1780 jusqu'en 1814) ;
  • Storia d'Italia in continuazione al Guicciardini (1832, nouvelle édition, Milan, 1878) ; (Histoire de l'Italie continuée depuis la fin de l'Histoire de Guichardin jusqu'en 1789, 10 volumes - in 8 : ce dernier est son principal titre).

Ses ouvrages écrits en italien, ont été traduits en français.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Giuseppe Talamo, « BOTTA, Carlo », dans Enciclopedia Treccani, Rome, Istituto dell'Enciclopedia Italiana
  2. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.341

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.