Carlo Cesi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carlo Cesi
Carlo Cesi.jpg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
RietiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
peintre, graveurVoir et modifier les données sur Wikidata

Carlo Cesi, parfois appelé Carlo Cesio, né à Antrodoco le et mort à Rieti le (à 59 ans)[1] est un graveur et peintre italien actif au XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carlo Cesi, fils de Pietro, originare de Todi, est né à Antrodoco le 17 avril 1622[2].

En 1642, carlo Cesi démenage à Rieti, où il entame l'étude du dessin et de la peinture, puis se rend à Rome où il continue sa formation auprès de Pietro da Cortona.

En 1651, Antonio Cesi est inscrit à l'Accademia di San Luca.

À partir de 1659, il publie une série de gravures, dont une, réalisée en 1688, est conservée à Rome au Gabinetto nazionale delle stampe. En 1692, une autre série de gravures est publiée à Rome ; elles représentent les dix copies de putti réalisés à fresque par Guido Reni au palais Mazarin au Quirinal, ainsi qu'une autre série représentant les décorations de la galerie du palais Pamphili, piazza del Collegio romano à Rome.

Carlo Cesi est affublé du titre de « camerlingue de l'art des peintres » jusqu'en 1670 et, en 1675, il devient directeur de l’Accademia di San Luca.

Carlo Cesi se consacre aussi à l'enseignement comme le démontre son livre(it) Cognizione dei muscoli del corpo umano per uso del disegno, Rome,‎ .

En 1681, il se retire à Rieti où il meurt le 6 janvier 1682.

Lieux où ses œuvres sont visibles à Rome :

  • Basilique Santa Maria Maggiore ;
  • Palais du Quirinal ;
  • Palais Colonna ;
  • Église Santa Maria della Pace.
  • Santissimo Sudario dei Piemontesi e Savojardi (chiese, Seicento)

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Jugement de Salomon (1657), fresque, Palais du Quirinal (galerie Alexandre VII), Rome,
  • la Trinité, l’Immaculée et saint Dionisio de Corinthe (1659), (triptyque) Académie de France, Rome,
  • Noces mystiques de sainte Catherine (1659), église Santa Maria della Pace, Rome,
  • Vierge à l'Enfant ; Les saints Charles Borromée et Philippe Neri (1666), fresques,
  • Portrait du cardinal Fabio Chigi, palais Chigi, Ariccia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'autres sources donnent les années 1626 - 1686, Ici les dates retenues sont celles du dernier ouvrage (it) Di Flavio, Di Nicola, Ferraris, Vannugli, Carlo Cesi pittore e incisore del seicento tra ambiente cortonesco e classicismo marattiano 1622.1682, préface de Maurizio Calvesi
  2. le documents relatifs à sa vie et son œuvre sont conservés dans l'ex couvent Santa Chiara al Corso.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Di Flavio, Di Nicola, Ferraris, Vannugli, Carlo Cesi pittore e incisore del seicento tra ambiente cortonesco e classicismo marattiano 1622.1682, préface de Maurizio Calvesi, Commune d'Antrodoco,‎ .

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :