Carline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Carlina

Les Carlines sont des plantes herbacées appartenant à la famille des Astéracées, ou Composées. Elles constituent le genre Carlina, proche des chardons et des cirses, mais qui s'en distingue notamment par la présence de bractées extérieures identiques aux feuilles de la plante, et de bractées intérieures semblables à des ligules. On distingue nettement dans l'involucre des carlines trois types de bractées :

  • Bractées extérieures : identiques aux feuilles, mais de moindre longueur.
  • Bractées moyennes : coriaces, presque ligneuses, de couleur brune ou noirâtre, à cils épineux.
  • Bractées intérieures : longues et pointues, légèrement membraneuses, elles forment la périphérie du capitule, et pourraient aisément être prises pour des ligules, autrement dit pour des fleurs.

Les fleurs proprement dites sont tubulées et forment un disque au centre du capitule. La plante, dans son ensemble, est très épineuse.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom générique Carlina est une probable variante de cardina, dérivé de cardo (= chardon), le mot s'étant croisé avec Carlo (= Charles) sans doute sous l'influence d'une légende relatée par Tabernaemontanus (en) et voulant qu'un ange ait montré à Charlemagne (ou Charles Quint) la Carline acaule en la lui présentant comme un remède contre la peste bubonique qui décimait son armée[1].

Principales espèces[modifier | modifier le code]

Confusion possible[modifier | modifier le code]

Ne pas confondre avec Carlina gummifera (synonyme Atractylis gummifera), le Chardon à glu qui est un toxique mortel.

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (17 juin 2013)[2] :

Selon NCBI (4 janv. 2011)[3] :

Prénom[modifier | modifier le code]

Carline est aussi un prénom révolutionnaire, présent dans le calendrier républicain, et assez rare. Il est attribué pour la première fois en 1954 (cinq fois), puis depuis une douzaine de fois par an. Il se fête le 8 août (21 thermidor)[4].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Roger Phillips, The Random House Book of Herbs, Random House, , p. 173
  2. Catalogue of Life, consulté le 17 juin 2013
  3. NCBI, consulté le 4 janv. 2011
  4. Marie-Odile Mergnac, Les prénoms du calendrier révolutionnaire, Paris : Archives et culture, 2006, (ISBN 2-35077-003-6), p. 45.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :