Carl Schorske

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Carl Emil Schorske (né le dans le Bronx à New York et mort le [1],[2] à East Windsor Township) est un historien américain de la culture et professeur émérite de l'université de Princeton.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carl Schorske a soutenu sa thèse à l'université Harvard. Il a enseigné à l'université wesleyenne dans les années 1950, l'université de Californie à Berkeley dans les années 1960 et à l'université de Princeton des années 1970 jusqu'à sa retraite au début des années 1980.

Il a gagné en 1981 le prix Pulitzer de l'essai pour son livre Vienne fin de siècle, qui reste un ouvrage de référence sur l'histoire intellectuelle de l'Europe. De Vienne et d'ailleurs paru en France en 2000 est un recueil d'articles consacrés aux figures culturelles de la modernité et tente de donner une définition du concept en étudiant ses avatars dans de différentes domaines artistiques (l'architecture avec Adolf Loos, la musique avec Gustav Mahler, la peinture avec la Sécession viennoise, la sculpture) ou scientifiques (la psychanalyse naissante, la philosophie ou la physique). La modernité est essentiellement pensée comme une volonté de rompre de manière définitive avec la tradition. Schorske se refuse cependant à autonomiser l'émergence de cette ligne moderniste de l'évolution globale de la société autrichienne, et en particulier du développement du capitalisme industriel et des mouvements politiques de masse.

En 2004, il a reçu le Ludwig Wittgenstein-Preis de l'Österreichische Forschungsgemeinschaft[3] .

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Vienne fin de siècle, (1980), Paris, Le Seuil, 1983, (ISBN 978-2-7578-6205-6). rééd. 2017
  • De Vienne et d'ailleurs. Figures culturelles de la modernité , Paris, Fayard, 2000, trad. Sylvette Gleize, 316 p., (ISBN 2-213-60573-4).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]