Carl Palmer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carl Palmer
Description de cette image, également commentée ci-après

Carl Palmer en 2006

Informations générales
Nom de naissance Carl Frederick Kendall Palmer
Naissance
Birmingham (Royaume-Uni)
Genre musical rock, rock progressif
Instruments batterie, percussions
Années actives depuis 1964
Site officiel carlpalmer.com

Carl Frederick Kendall Palmer, né le 20 mars 1950 à Handsworth dans les West Midlands en Angleterre, est un batteur et percussioniste britannique.

Il est un vétéran de plusieurs groupes anglais, soit Atomic Rooster, Emerson, Lake & Palmer et Asia. Il a aussi travaillé avec Mike Oldfield et Roger Daltrey. Alors qu'il n'avait que 11 ans, Palmer voit le film Drum Crazy, avec Sal Mineo dans le rôle de Gene Krupa et ce fut pour lui un choc, c'est à partir de cet instant qu'il décida de devenir batteur. Ses influences en tant que musicien et batteur, sont de grands noms du jazz américain comme Joe Morello, Philly Joe Jones, Art Blakey, Gene Krupa et Buddy Rich. D'ailleurs Buddy et Carl sont devenus de grands amis et ce dernier aurait même fréquenté la fille de Buddy Rich, celui-ci a même déjà proclamé que le plus grand batteur au monde est Carl Palmer. Carl a aussi eu l'immense privilège de jouer avec l'orchestre de Buddy à trois reprises, jouant la pièce Shawnee sans jamais l'avoir entendue auparavant... Il se fiait aux signes que lui donnait le clarinettiste, pour savoir quand faire les breaks et les différents changements de rythmes.

Carrière[modifier | modifier le code]

À l'âge de 14 ans en 1964, il joint les rangs de son premier groupe, le Mecca Dance Band avec lesquels il se mérite un salaire de 23 livres par semaine. Un an plus tard, il joue avec les King Bees, un groupe influencé par le son Motown, au sein duquel on retrouve outre Carl à la batterie, Richard King guitariste, Len Cox bassiste et Geoff Brown au chant, cette formation changera de nom pour devenir The Craig. Ils enregistrent quelques singles, dont " A little bit of soap " et " I must be mad ", avec en face B la chanson "Suspense", produit par Larry Page. Puis en 1966, il a sa première expérience en tant que musicien de session pour un quintet de Liverpool formé de chanteurs noirs de Liverpool, The Chants, pour leur chanson " Love Light ". Ce groupe était formé de cinq chanteurs, soit Eddy Arnoo, Eddy Ankrah, Joe Ankrah, Alan Fielding et Nat Smedo.

Par la suite en 1966 toujours, Carl se joint au Chris Farlowe's Thunderbirds avec lesquels il publie un disque single Moanin'/What have I been doin' avec Albert Lee guitariste et Pete Solley organiste ( Jimmy Page participa aussi à ces sessions ) et ils étaient produits par Mick Jagger. Il est aussi sur l'album The Art of Chris Farlowe publié sur Immediate Records la même année, disque sur lequel on retrouve des pièces de Mick Jagger et Keith Richards, ainsi qu'une rendition du succès Reach out (I'll be there) du tandem Holland-Dozier-Holland avec la chanteuse soul américaine P P Arnold aux chœurs. Les musiciens sur cet album de Farlowe sont, Albert Lee à la guitare, Ricky Chapman à la basse et guitare acoustique, Pete Solley à l'orgue Hammond et au piano, Carl Palmer à la batterie et percussions et Andy White aussi à la batterie sur la chanson Out of time, Mick Jagger a assisté aux chœurs. Pour la petite histoire, c'est ce même Andy White qui joua sur le premier single des Beatles, Love Me Do, à la demande de George Martin. Après cet album, Carl va remplacer le batteur Drachen Theaker au sein du groupe de Arthur Brown, le fameux Crazy World of Arthur Brown, qui a déjà un succès avec sa chanson fétiche Fire. Avec eux, Palmer fera une tournée aux États-Unis, partageant la scène avec des formations comme The Grateful Dead, Jimi Hendrix, Iron Butterfly et d'autres encore. Puis avec le claviériste du Crazy World, Vincent Crane, il forme Atomic Rooster, avec Nick Graham à la basse et au chant, qui sera toutefois vite remplacé par John Du Cann à la guitare. Ils enregistrent un premier album qui connaitra un certain succès avant que Palmer ne reçoive une offre de Greg Lake et Keith Emerson pour former un trio qui deviendra Emerson, Lake & Palmer.

Un premier album éponyme sort en 1970 et leur premier concert important, au Festival de l'ile de Wight, débute par deux détonations de canons, placés de part et d'autre de la scène et qui annoncent la couleur, ELP devient un super groupe avec lequel il faudra compter désormais. Après plusieurs albums dont Pictures at an Exhibition, Tarkus, Trilogy et Brain Salad Surgery, le groupe sort le fameux Works Vol 1 pour lequel il fera quelques spectacles accompagné d'un orchestre symphonique, mais il lui faudra l'abandonner pendant la tournée pour des raisons évidentes de coûts très élevés. Après la tournée, visiblement exténués, les musiciens auraient souhaité prendre une pause bien méritée mais liés à leur maison de disque par un contrat d'enregistrement, ils sortent l'album Love Beach à la pochette douteuse qui les fait ressembler à un sous-produit Bee Gees.

Ils préfèrent se séparer par la suite, chacun allant dans une direction différente, Palmer sort alors un album passé pratiquement inaperçu, Carl Palmer's PM, formé de Todd Cochran aux claviers, Barry Finnerty à la guitare, John Nitzinger à la guitare et Eric Scott à la basse. Puis forme Asia en 1982 avec Steve Howe et Geoff Downes de Yes ainsi que l'ex-King Crimson et ex-U K, John Wetton à la basse et au chant. Mais la musique de ce quatuor est plus pop, parfaite pour les stations de radios FM et les vidéo-clips. Il y aura plusieurs changements dans la formation, Greg Lake remplacera même Wetton pour une tournée au Japon, ( Asia in Asia ) avant que le bassiste original ne reprenne sa place. En 1985, Carl joue sur la pièce-titre de l'album solo Under a raging moon de Roger Daltrey, sur cette pièce on retrouve d'autres grands noms du rock, Alan Shacklock ex-Babe Ruth aux synthétiseurs ainsi que les batteurs Cozy Powell, Zak Starkey le fils de Ringo Starr, Stewart Copeland des Police et Roger Taylor de Queen.

Palmer retrouve Emerson et forme Three pour l'album 3 To The Power Of 3 avec Robert Berry à la basse et au chant. Puis ELP reviendront sporadiquement ici et là (Black Moon, In The Hot Seat, Then and Now), avant de disparaître à nouveau, ils seront d'ailleurs réunis pour le fameux High Voltage Festival en 2010. Puis il forma le Carl Palmer Band, avec Shawn Baxter comme guitariste et Dave Marks bassiste, et après un changement de musiciens, le trio devint ELP Legacy qui comprend maintenant le guitariste Paul Bielatowicz et le bassiste Simon Fitzpatrick. Notons aussi la brève carrière du groupe Qango avec John Wetton à la basse, le guitariste Dave Kilminster, le claviériste John Young — qui a accompagné The Strawbs en 2010 et a aussi été membre de Greenslade — et bien sûr Carl à la batterie. Ils ont sorti un unique album enregistré en concert en 2000 intitulé Live in the hood, avec des pièces d'ELP comme Bitches Crystal et Hoedown ainsi que d'Asia tel que Sole Survivor, Heat of the moment et Time Again, on y retrouve aussi une version de la chanson All along the watchtower de Bob Dylan popularisée par Jimi Hendrix. Keith Emerson joua avec eux le temps d'un unique concert, le à Londres. Le 8 Août 2015, Carl a donné un concert en Italie à Ficulle au Rock Festival 2015, en compagnie de Simon Fitzpatrick à la basse et Luca Bernardini aux claviers, remplaçant le guitariste Paul Bielatowicz.

Batterie Synthétiseur[modifier | modifier le code]

En 1973, Carl Palmer demande à la firme British Steel de lui fabriquer une batterie en acier inoxydable en utilisant chaque caisse d'un quart de pouces, avec à l'intérieur un système de synthétiseurs que l'on peut entendre sur l'album Brain Salad Surgery (Toccata). Le tout pesait 2 tonnes et demi, d'ailleurs un concert d'Emerson, Lake & Palmer au Civic Center de Roanoke en Virginie le 20 novembre 1973 a même été annulé à cause de l'effondrement de la scène. La seule batterie de Carl Palmer était trop lourde et la scène ne l'avait pas supportée ! À ce sujet, voir le site Brain Salad Surgery - See The Show. La batterie a par la suite été rachetée par Ringo Starr et est maintenant un morceau de choix pour le musée du Rock And Roll Hall Of Fame. Palmer fut ainsi le premier batteur à avoir possédé et joué sur une batterie synthétiseur, il est donc un précurseur dans ce domaine.

Production[modifier | modifier le code]

En 1974, Carl Palmer produit le quatrième album du trio jazz-rock Back Door, "Activate" parut en 1976, qui avait tourné avec ELP pendant la série de concerts Brain Salad Tour. Puis deux des membres du groupe, soit le saxophoniste Ron Aspery et le bassiste Colin Hodkinson co-écrirent avec Carl Palmer la pièce Bullfrog que l'on retrouve sur Works Volume 2, ils jouèrent aussi sur cette pièce sans toutefois être crédités.

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles :

  • 1966 : The Craig ; A Little Bit Of Soap/Ready Steady Let's Go
  • 1966 : The Craig ; I Must Be Mad/Suspense 1966
  • 1966 : The Chants ; Love Light


Chris Farlowe & The Thunderbirds[modifier | modifier le code]

Single :

  • 1967 : Chris Farlowe and the Thunderbirds - Moanin'/What have I been doin' - (Jimmy Page a aussi joué sur ces chansons)

Album :

  • 1967 : Chris Farlowe's Thunderbirds ; The Art of Chris Farlowe
  • 1968 : Artistes Variés : Tonite, let's all make love in London - Bande sonore pour le film du même nom réalisé par Peter Whitehead, contient deux pièces de Chris Farlowe's Thunderbirds, présente sur l'album de 1966, Out of time et Paint it black.

Atomic Rooster[modifier | modifier le code]

Album studio :

  • 1970 ; Atomic Rooster

Albums En Concert :

  • 1998 ; Devil's Answer - 1970-81 - Sessions pour la BBC Radio Publié en 1998
  • 2000 ; Live And Raw 1970-71

Albums Compilations :

  • 1973 ; Assortment - Compilation de titres des 3 premiers albums
  • 1977 ; Home to roost - Compilation double CD
  • 1997 ; In Satan's Name : The Definitive Collection
  • 2000 ; Rarities - Intéressant car ce disque contient des inédits et des démos de 1970 avec Carl Palmer, soit "VUG" et "Devil's Answer"
  • 2009 ; Anthology 1969 - 1981

Vincent Crane[modifier | modifier le code]

  • 2008 ; Close your eyes : A Collection 1965 - 1986

ELP[modifier | modifier le code]

  • Albums studio :
  • 1970 : Emerson, Lake & Palmer
  • 1971 : Tarkus - 1971
  • 1972 : Trilogy
  • 1973 : Brain Salad Surgery
  • 1977 : Works, Volume I
  • 1977 : Works, Volume 2
  • 1978 : Love Beach
  • 1992 : Black Moon
  • 1994 : In The Hot Seat - 1994
  • Albums live :
  • 1971 : Pictures At An Exhibition
  • 1972 : Live at the Mar Y Sol Festival '72 - Concert à Porto Rico
  • 1974 : Welcome Back My Friends... - Triple album de la tournée Get me a ladder
  • 1979 : In Concert - Concert au Stade Olympique de Montréal avec l'orchestre symphonique
  • 1993 : Live at the Royal Albert Hall
  • 1993 : Works Live - Réédition en version 2 CD de "In Concert" sorti en 1979
  • 1997 : Live at the Isle of Wight Festival - Concert de leur premier concert au festival en 1970
  • 1997 : Live in Poland
  • 1998 : Then and Now - 1998 Album Double live
  • 2000 : High Voltage - 2010 - Dernier concert du trio
  • 2011 : Live at the Mar Y Sol Festival '72 - Réédition d'un album rare publié d'abord en 1972
  • 2015 : Once Upon A Time Live In South America (4CD) Tournées Au Brésil, en Argentine et au Chili en 1993 et 1997.

Asia[modifier | modifier le code]

  • 1982 : Asia
  • 1983 : Alpha
  • 1985 : Astra
  • 1990 : Then And Now
  • 1992 : Aqua
  • 2005 : Gold - Compilation
  • 2006 : The Definitive Collection - Compilation (2 CD)
  • 2007 : Fantasia: Live in Tokyo (CD/DVD) ( 2 CD)
  • 2008 : Phoenix
  • 2010 : Spirit of the Night - Live in Cambridge 2009 (CD/DVD)
  • 2010 : Omega
  • 2012 : XXX
  • 2012 : Resonance - The Omega Tour 2010 : Live in Basel Switzerland 4th May 2010 ( 2 CD 1 DVD)
  • 2014 : Gravitas

3[modifier | modifier le code]

  • 1988 : 3 - To the Power of 3

Solo[modifier | modifier le code]

  • 1980 : Carl Palmer's PM - 1:PM
  • 2000 : Qango - Live in the Hood
  • 2001 : Carl Palmer Anthology : One More Time - Do ya wanna play, Carl? - Compilation
  • 2002 : Carl Palmer - In a World with Bob Ross The Black Cat Demands the Unknown
  • 2003 : Carl Palmer Band - Working Live, Volume 1
  • 2004 : Carl Palmer Band - Working Live, Volume 2
  • 2010 : Carl Palmer Band - Working Live, Volume 3

Variés[modifier | modifier le code]

  • 1982 : Mike Oldfield - Five Miles Out - Joue sur la pièce "Mount Teidi", Carl a aussi enregistré une autre pièce avec Oldfield, Ready Mix (Rough mix) qui est disponible sur l'album d'anthologies de Palmer, Do you wanna play, Carl ?.
  • 1985 : Roger Daltrey - Under a Raging Moon - Avec Alan Shacklock, Cozy Powell, Zak Starkey, Roger Taylor, Stewart Copeland

DVD[modifier | modifier le code]

ELP - Pictures at an Exhibition ; 1986

ELP - The Manticore Special ; 2003

ELP - Works Orchestral Tour ; 2003

ELP - Live at the Royal Albert Hall ; 2003

ELP - Welcome Back.... ; 2003

ELP - Masters from The Vaults ; 2004

ELP - Live at Montreux 1997 ; 2004

ELP - Beyond the Beginning ; 2005

ELP - Pictures at an Exhibition - 35th Anniversary Special Edition ; 2005

ELP - The Manticore Special; Works Orchestral Tour ; 2005

ELP - The Birth of a Band – Isle of Wight 1970 ; 2006

ELP - Live at the Royal Albert Hall ; 2009

ELP - 40th Anniversary Reunion Concert : High Voltage Festival ; 2010

ELP - Welcome Back My Friends. 40th Anniversary Reunion Concert ; DVD & Blu-ray 2011

ELP - On A Knife Edge : 2015

Carl Palmer Band - In Concert: Carl Palmer plays the Music of ELP ; 2006

Carl Palmer - Drum Solos ; 2011

Production[modifier | modifier le code]

  • 1976 : Activate - Back Door

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :