Carl Milles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Carl Milles
Image dans Infobox.
Carl Milles en 1955
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Carl Emil Wilhelm Andersson
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Personnes liées
Maja Andersson Wirde (en) (ami (d)), Maja Sjöström (en), Tyra Kleen (collègue (d))Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Emil "Mille" Andersson (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Ruth Milles
Stig Milles (d)
Evert Milles (d)
Tage Millés (d)
Eivor Olga Augusta Milles (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Olga Milles (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Archives conservées par
Site web

Carl Milles[2], né le à Lagga, Comté d'Uppsala, mort le à Lidingö, Stockholm, est un sculpteur suédois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carl Milles est le fils du lieutenant Emil Mille Andersson et de Walborg Tisell. Il a une sœur, Ruth Milles (1873-1941), également sculptrice. il épouse Olga Milles en 1905.

De 1897 à 1904, il étudie la sculpture à Paris sous la direction d'Auguste Rodin.

Il a habité Millesgården, qui est aujourd'hui un musée. Carl Milles est l'auteur de la statue de Poséidon à Göteborg, de la statue de Gustav Vasa au musée nordique et du groupe Orphée à l'extérieur de la maison des concerts de Stockholm.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ann Jonsson, « D’un mythe à l’autre : L’ 'Europe' de Carl Milles et sa symbolique en Suède », dans D'Europe à l'Europe, II. Mythe et identité du XIXe s. à nos jours (colloque de Caen, 1999), éd. Rémy Poignault, Françoise Lecocq et Odile Wattel – de Croizant, Tours, Centre Piganiol, coll. Caesarodunum, n° XXXIII bis, 2000, p. 157-162.
  • (en) Ann Lee Morgan, The Oxford Dictionary of American Art and Artists, Oxford University Press, , 537 p. (ISBN 978-0-19-989150-4, lire en ligne)
  • (en) Ian Chilvers, The Oxford Dictionary of Art and Artists, Oxford University Press (ISBN 978-0-19-172763-4, lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :