Carl Jonas Love Almqvist

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carl Jonas Love Almqvist
Description de cette image, également commentée ci-après
Carl Jonas Love Almqvist vers 1835.
Naissance
Stockholm, Drapeau de la Suède Suède
Décès
Brême, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale
écrivain, compositeur, poète
Auteur
Langue d’écriture suédois
Genres

Carl Jonas Love Almqvist, né le à Stockholm et mort le à Brême, est un écrivain, compositeur, dramaturge et poète suédois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir terminé ses études à Uppsala, il travaille comme employé de bureau dans les milieux ecclésiastiques de Stockholm, mais démissionne de son poste en 1823 pour se joindre à un groupe d'amis, partisans de Jean-Jacques Rousseau, qui s'installent sur une ferme dans l'esprit d'une idéalisation de la vie paysanne. Deux ans plus tard, le relatif échec de l'entreprise le ramène à Stockholm et, de 1829 à 1841, il devient directeur d'une école expérimentale. Accusé de fraude et de tentative de meurtre sur la personne d'un prêteur sur gages, il s'enfuit aux États-Unis en 1851. Il ne rentrera en Europe qu'en 1865.

C'est à partir des années 1830 qu'il commence à publier, à un rythme soutenu, des romans (dont plusieurs romans historiques), des nouvelles, des poèmes et des pièces de théâtre en vers. Il est passé à la postérité pour la modernité de ses prises de positions, notamment envers l'égalité des sexes. Son ouvrage le plus célèbre, publié en 1834, s'intitule Le Joyau de la Reine (Drottningens juvelsmycke ), mais on peut citer également Le Palais (Palatset, 1838) et, surtout, Sara (Det går an), court roman paru en 1839, qui raconte le combat engagé par une femme suédoise pour son émancipation au sein du mariage.

Peint par Almqvist, 1823

Comme compositeur, Carl Jonas Love Almqvist est connu pour avoir mis en musique ses propres poèmes.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Drottningens juvelsmycke (1834)
    Publié en français sous le titre Le Joyau de la reine, traduit par Elena Balzamo, Paris, J. Corti, coll. « romantique » no 61, 1996, 434 pages (ISBN 2-7143-0586-5)
  • Det går an (1838)
    Publié en français sous le titre Sara, traduit par Régis Boyer, Aix-en-Provence, Pandora, coll. « Domaine nordique », 1981, 189 pages (ISBN 2-86371-020-6) ; réédition, Toulouse, Éditions Ombres, coll. « Petite bibliothèque Ombres » no 40, 1995 (ISBN 2-84142-012-4)
  • Palatset (1838)
    Publié en français sous le titre Le Palais, traduit par Elena Balzamo, Paris, J. Corti, coll. « Merveilleux » no 16, 2001, 157 pages (ISBN 2-7143-0746-9)

Anthologie de nouvelles paru en français[modifier | modifier le code]

  • Chronique du château, traduit par Anders Löjdström, Paris, Les Belles lettres, coll. « Classiques du Nord. Lumières », no 18, 2011, 484 pages (ISBN 978-2-251-07116-9)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :