Carl Graebe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carl Graebe, en 1860

Carl Graebe[1], né le à Francfort-sur-le-Main et décédé le à Francfort-sur-le-Main, est un chimiste allemand. Il est connu pour avoir travaillé avec Carl Liebermann à la synthèse de l'alizarine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils ainé de Carl Graebe (1797-1879), commerçant et consul de la province de Hesse à Francfort, bienfaiteur du quartier de Frankfurt-Praunheim (une rue, « Graebe-Straße », y porte toujours son nom).

Carl Graebe étudia durant une brève période dans une école d'art à Francfort, puis à l'université de Karlsruhe, et enfin à l'université de Heidelberg. Il travaille finalement pour une entreprise de produits chimiques, Meister Lucius und Brüning à Höchst (aujourd'hui Sanofi Aventis) où il supervise la production de fuchsine. Il cherche aussi de nouveaux colorants violet à partir de diiode et trouve par la même occasion des colorants verts (toujours à base de diiode). Cependant, ces recherches sur l'iode finirent par lui causer une inflammation à l'œil, le forçant à quitter l'usine. Il retourne donc à l'université.

En 1862, sous la direction de Robert Wilhelm Bunsen, Carl Graebe obtient son doctorat de l'Université de Heidelberg.

Il rejoint en 1865 Adolf von Baeyer, alors professeur à la Gewerbeakademie Berlin. C'est cette même année que Friedrich Kekulé découvre la structure du benzène, révolutionnant en grande partie la chimie organique, et incite Graebe à reprendre ses travaux sur la chimie des dérivés benzéniques. Il travaille pendant un temps sur les quinones. En 1868, ses travaux conjoints avec Carl Liebermann mènent à la découverte de la structure chimique de l'alizarine, un colorant rouge-orangé, et à sa synthèse à partir de l'anthracène. Cette première synthèse d'un colorant naturel accroit de façons spectaculaire la réputation mondiale de la jeune industrie de colorants allemande. En 1869, les deux chimistes déposent le brevet sur la fabrication de l'alizarine à partir de l'anthracène en Prusse (23 mars 1869), en France et en Angleterre. Graebe introduit à la même époque la nomenclature ortho-meta-para pour désigner les formes substituées du benzène.

En 1868, Carl Graebe obtient son habilitation, et il devient en 1869 Privatdozent à l'université de Leipzig. De 1870 à 1877 il est professeur titulaire de chimie à l'université de Königsberg, puis de 1878 à 1906 à l'université de Genève.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. parfois orthographié Carl Gräbe

Bibliographie[modifier | modifier le code]