Carl Flügge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carl Flügge
Voit 166 Karl Flügge.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Carl Georg Friedrich Wilhelm FlüggeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Société silésienne pour la culture patriotique (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conflit

Carl Georg Friedrich Wilhelm Flügge ( - ) est un bactériologiste et hygiéniste allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carl Flügge

Originaire de Hanovre, il a étudié la médecine à Göttingen, Bonn, Leipzig et Munich. En 1878, il a enseigné l'hygiène à Berlin. En 1881, il devint titulaire de la chaire d'hygiène de l'université de Göttingen, puis professeur aux universités de Breslau et de Berlin, où il succéda à Max Rubner (1854-1932) au département d'hygiène. Flügge était un collègue du microbiologiste Robert Koch (1843-1910), avec lequel il a co-dirigé le journal Zeitschrift für Hygiene und Infektionskrankheiten[1]. Deux de ses assistants les plus connus à Breslau étaient Wolfgang Weichardt (1875-1943) et Walther Kruse (1864-1943).

Travaux[modifier | modifier le code]

Carl Flügge était connu pour avoir plaidé en faveur de l'hygiène en tant que discipline médicale indépendante, et il est reconnu pour ses recherches approfondies sur la transmission de maladies infectieuses telles que le paludisme, la tuberculose et le choléra. Dans les années 1890, il démontra que même lors d'un simple discours, de minuscules gouttelettes ( gouttelettes de Flügge ) étaient propulsées dans l'air. Cette découverte fut déterminante dans le plaidoyer en faveur de l'utilisation des masques chirurgicaux en gaze de Jan Mikulicz-Radecki (1850–1905) en 1897.[réf. nécessaire][2]

Publications[modifier | modifier le code]

Parmi ses publications figurent deux ouvrages importants sur l'hygiène:

  • Lehrbuch der hygienischen Untersuchungsmethoden, (« Manuel des méthodes d’investigation en hygiène »).
  • Grundriss der Hygiene, (« Principes généraux de l’hygiène », nouvelle édition de 1902).
  • Beiträge zur Hygiene, (« Contributions à l'hygiène », 1872).
  • Die Mikroorganismen, (Microorganismes, troisième édition 1896).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mazumdar, Pauline M. H., Species and Specificity : An Interpretation of the History of Immunology, Cambridge University Press, , 83– p. (ISBN 978-0-521-52523-7, lire en ligne)
  2. (en) Thomas M. Danie, Pioneers of Medicine and Their Impact on Tuberculosis, University Rochester Press, 2000, , 255 p. (ISBN 978-1-58046-067-5, lire en ligne), Partie 1 page 7,8,116

Liens externes[modifier | modifier le code]