Cardiobacterium hominis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cardiobacterium hominis est un bacille à Gram négatif de croissance lente et difficile, appartenant à la flore oropharyngée de l’être humain. Il peut toutefois être à l’origine de rares cas d’endocardites, comme les autres micro-organismes du groupe HACEK auquel il appartient.

Habitat et pouvoir pathogène[modifier | modifier le code]

Les endocardites dues à C. hominis se développent préférentiellement sur valves prothétiques, et lors de maladie cardiaque pré-existante. Elles touchent surtout les valves aortiques et mitrales, et peuvent compliquer un geste invasif de type endoscopie / coloscopie[1]. L'évolution est en règle générale favorable sous traitement antibiotique adapté, même si le remplacement de la valve touchée peut être nécessaire.

Caractères bactériologiques[modifier | modifier le code]

C. hominis est un catalase négatif, oxydase positive, l'indole -producteur Gram négatif . [2] Sa morphologie a été classiquement décrit comme hautement pléomorphes et irrégulièrement coloration, bien que les bacilles homogène avec des formes uniformes peuvent être vues à l'ajout de levure extrait

Sensibilité aux antibiotiques[modifier | modifier le code]

Cardiobacterium hominis est sensible aux antibiotiques actifs sur les bacilles à Gram négatif, notamment les bêta-lactamines et les aminosides, utilisés en bithérapie dans le cas des endocardites. Parmi les bêta-lactamines, la ceftriaxone est recommandée par l'American Heart Association en première intention. Des souches produisant une bêta-lactamase ont cependant été décrites.

Notes et références[modifier | modifier le code]

References[modifier | modifier le code]

  1. Malani AN, Aronoff DM, Bradley SF, Kauffman CA. Cardiobacterium hominis endocarditis: Two cases and a review of the literature. Eur J Clin Microbiol Infect Dis. 2006 Sep;25(9):587-95

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

|