Cardinal (papillon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cardinal.

Argynnis pandora

Le Cardinal (Argynnis pandora) est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Heliconiinae, au genre Argynnis et au sous-genre Pandoria.

le revers du cardinal
autre vue

Description[modifier | modifier le code]

Le Cardinal est un grand papillon, à l'envergure de 32 à 40 mm pour le mâle, souvent plus pour la femelle. Le dessus des ailes est orange foncé, suffusé de vert, avec des lignes noires. Le mâle se distingue par deux stries noires androconiales le long des nervures. Le revers des ailes est de couleur verte, tacheté de noir et vert pâle à l'apex[1].

Il a un vol rapide et puissant.

Espèce proche[modifier | modifier le code]

Le Tabac d'Espagne (Argynnis paphia) lui ressemble à première vue. Mais il n'a ni cette couleur saumon, ni les reflets verts au revers des ailes antérieures[1].

Chenille[modifier | modifier le code]

Les chenilles, qui peuvent atteindre 35 mm, se développent sur diverses sortes de violettes et pensées sauvages. Elles sont beige, poilues, ornées sur le dessus d'une bande noire piquetée de rouge.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Les adultes volent de mai à septembre, selon les régions, en une génération. Il est bivoltin en Afrique du Nordparc naturel d'Ifrane

Le cardinal hiverne à l'état de jeune chenille[2].

Il pratique une migration verticale : il émerge au printemps en basse altitude puis part en altitude dans la montagne et y reste les mois d'été pour redescendre à l'automne pondre dans les lieux riches en violettes, la plante hôte de ses chenilles[3].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes sont des Viola dont Viola tricolor, Viola modesta en Israël et Viola cheiranthifolia à Tenerife[2],[4].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

On retrouve le Cardinal au sud de l’Europe et de la Russie, en Afrique du Nord, au Moyen-Orient jusqu'en Iran et au Kirghizistan[5].

C'est rarement un migrant en Suisse et au Royaume-Uni[6],[7].

En France il est présent dans les départements de la côte atlantique de la Loire-Atlantique à la Gironde et les départements du pourtour de la Méditerranée, de l'Ariège et l'Aveyron aux Hautes-Alpes et en Corse[8].

Biotope[modifier | modifier le code]

Le Cardinal fréquente les lieux ouverts, les prairies fleuries, jusqu'à 1 200 m environ et notamment diverses sortes de chardons et au Maroc tous les lieux boisés.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Argynnis pandora a été décrtie par les entomologistes autrichiens Johann Nepomuk Cosmas Michael Denis et Ignaz Schiffermüller en 1775, sous le nom initial de Papilio pandora [9]

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Papilio pandora (Schiffermüller) protonyme
  • Papilio maja Cramer, 1775[10]
  • Pandoriana pandora [11]

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • Le Cardinal en français
  • Cardinal en anglais, Kardinal en allemand et kardinaalsmantel en néerlendais.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Liste des sous-espèces
  • Argynnis pandora pandora sud de l'Europe et Caucase.
  • Argynnis pandora argentifasciata (Kotzsch, 1937) dans le Pamir.
  • Argynnis pandora pasargades (Fruhstorfer, 1908) en Chine.
  • Argynnis pandora seitzi (Fruhstorfer, 1908) en Afrique du Nord[4]

Le Cardinal et l'Homme[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b M. Chinery, P. Leraut, Photo-guide des papillons d'Europe, Delachaux et Niestlé, 1998. ISBN 2-603-01114-6
  2. a et b (Tolman et Lewington 1997)
  3. insectes n° 132, 2004
  4. a et b funet
  5. Papillons de Bulgarie
  6. CSCF Suisse
  7. UK butterflies
  8. lepinet
  9. [Schiffermüller], 1775 Ank. syst. Schmett. Wienergegend : 176.
  10. Cramer, [1775] Uitl. Kapellen 1 (1-7): 39, pl. 25, f. B, C
  11. Lewis, 1974 Butterflies of the World; ISBN 0 245 52097 X pl. 3, f. 17]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,‎ (ISBN 978-2-603-01649-7)