Cardamome (épice)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cardamome
Image illustrative de l’article Cardamome (épice)
Capsules de cardamome

Espèces Elettaria cardamomum
(et nombreuses autres espèces)
Famille Zingiberaceae
Partie utilisée Fruit, graine
Origine Asie (et Afrique)

La cardamome est une épice constituée par les fruits ou les graines de différentes herbes vivaces de la famille des Zingibéracées.

La « vraie » cardamome est issue de la plante éponyme (espèce Elettaria cardamomum), originaire de la côte de Malabar au Sud de l'Inde. Son utilisation tant culinaire que médicinale est attestée depuis 3 000 ans dans la littérature ayurvédique. Il existe cependant d'autres plantes asiatiques (« fausses » cardamomes, dans le genre Amomum) qui lui sont parfois substituées ou mélangées. Enfin, on trouve des cardamomes africaines (genre Aframomum), proches de la maniguette, qui présentent un goût similaire et sont également utilisées en cuisine.

Relativement peu connue et peu utilisée en Europe, la cardamome est beaucoup employée en cuisine au Moyen-Orient et en Asie. En Inde, elle est la « reine des épices », alors que le poivre en est le roi. Elle parfume aussi souvent les boissons chaudes, comme le café « turc » à la cardamome (monde arabe), ou le chai masala (monde indien).

Types[modifier | modifier le code]

Pour le Codex Alimentarius, cardamome est un nom générique pouvant correspondre aux espèces de plantes suivantes[1] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Commission du Codex Alimentarius, Rapport de la 3ème session du Comité du Codex sur les épices et herbes culinaires, Chennai, Inde, 6 – 10 février 2017, 99 p. (lire en ligne), Annexe I.
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v et w Mireille Gayet, Grand traité des épices, Éditions Le Sureau, , 232 p. (ISBN 978-2-911328-90-9 et 2-911328-90-6, OCLC 808342419, lire en ligne).
  3. a b c d e f g h i j et k Organisation internationale de normalisation (ISO), Norme internationale 676 : Épices — Nomenclature botanique, Genève, , 2e éd., 21 p. (présentation en ligne).