Carcharias taurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Requin-taureau

Carcharias taurus
Description de cette image, également commentée ci-après
Requin-taureau
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Chondrichthyes
Sous-classe Elasmobranchii
Super-ordre Euselachii
Ordre Lamniformes
Famille Odontaspididae
Genre Carcharias

Espèce

Carcharias taurus
(Rafinesque, 1810)

Synonymes

Carcharias tricuspidatus

Statut de conservation UICN

( CR )
CR A2ab+3d :
En danger critique d'extinction

Répartition géographique

Description de l'image Carcharias_taurus_distmap.png.

Le requin-taureau (Carcharias taurus ou Carcharias tricuspidatus) est une espèce de requin de la famille des Odontaspididae.

Description et caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le requin taureau mesure généralement entre 2,5 et 2,8 mètres, mais on a observé des individus dont la taille atteignait 3,20 mètres pour 158 kg[1].

Son corps est allongé et devient massif avec l'âge, avec un dos très arqué, qui lui confère une silhouette unique parmi les requins, rejetant la dorsale en position très postérieure. Son dos et ses flancs sont gris-brun ; son ventre est plus clair, s'approchant du blanc. Le museau est court et pointu, laissant facilement apparaître ses trois rangées de dents effilées et dépassant largement de la bouche[1].

Sa grande gueule presque toujours béante et ses dents effilées et recourbées lui donnent un air agressif, mais il est néanmoins assez peu agressif envers l'homme[1].

Il ne doit pas être confondu avec le requin féroce, Odontaspis ferox, très ressemblant mais plus gros et vivant beaucoup plus profond[1].

Ce squale n'est pas pourvu de vessie natatoire. Il possède la particularité d'avaler de l'air pour compenser ce manque, ainsi, il peut demeurer immobile près du fond sans avoir à nager perpétuellement[2].

Habitat[modifier | modifier le code]

Le requin-taureau vit au large des côtes australiennes, américaines et sud-africaines, et plus largement dans l'océan Atlantique, l'océan Indien, l'océan Pacifique, la mer Rouge et la Méditerranée. C'est un migrateur, et on le retrouve dans de nombreuses zones tempérées.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Comme pour tous les requins, la reproduction commence par un accouplement plutôt violent. Le requin-taureau est ovovivipare, les œufs éclosent donc dans l'utérus de la femelle. Une des particularités du requin-taureau est le cannibalisme intra-utérin ou oophagie : aussitôt éclos, les premiers petits s'empressent de dévorer les autres œufs qui n'ont pas encore éclos[3]. Seuls deux petits naîtront donc, mais mieux nourris et potentiellement plus résistants. La gestation du requin-taureau dure de neuf à douze mois.

Mode de vie[modifier | modifier le code]

Le requin-taureau vit notamment près des côtes et en groupe (jusqu'à une cinquantaine de membres). Il se nourrit principalement de poissons et de seiches.

Espèce menacée[modifier | modifier le code]

Le requin-taureau est classé comme espèce vulnérable sur la liste rouge de l'UICN.

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Discovery Channel - River Monsters (Tomes 1 et 2)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d DORIS, consulté le 5 décembre 2019
  2. « Carcharias taurus | DORIS », sur doris.ffessm.fr (consulté le )
  3. Darwin et l'oophagie, sur le site colibris.ning.com, consulté le 16 août 2014