Cara'Bus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cara'Bus
image illustrative de l’article Cara'Bus

image illustrative de l’article Cara'Bus
Bus en circulation près du port de Royan, non loin de la station « Foncillon ».

Situation Royan et son agglomération
Type Bus
Entrée en service 5 janvier 2009
Lignes 11 lignes régulières
2 lignes de transport à la demande
2 lignes estivales
Stations 290
Fréquentation 945 320 passagers par an[1]
Propriétaire Communauté d'agglomération Royan Atlantique
Exploitant Transdev
Réseaux connexes Transports interurbains « Les Mouettes », TER Nouvelle-Aquitaine, bac Royan-Le Verdon

Cara’Bus est le réseau de transports urbains qui dessert la ville de Royan et une partie des communes de sa périphérie. Placé sous l’autorité directrice de la Communauté d’agglomération Royan Atlantique, son exploitation est confiée par délégation de service public à la société Transdev (sous le nom de Transdev Royan-Atlantique).

Lancé officiellement le 5 janvier 2009, ce service permet de relier entre elles vingt communes par l’intermédiaire de dix lignes urbaines et suburbaines régulières et de deux lignes à la demande. Pendant la période estivale, alors que la population de l’agglomération est multipliée par dix, deux lignes supplémentaires sont mises en service afin de mieux couvrir certains sites touristiques (La Palmyre ou Talmont-sur-Gironde, par exemple). Le réseau Cara’Bus est également chargé du transport scolaire.

Le point névralgique du réseau est la gare intermodale de Royan, par où transite une grande partie des bus. C’est également à cet endroit que se trouve la boutique-accueil Cara’Bus.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un minibus aux couleurs de l'ancien réseau « Très Royannais » près de l’arrêt Charles-de-Gaulle à Royan en 2008.

La création d’un réseau de transports urbains plus moderne à Royan est envisagée dès 2005. Prévu pour démarrer au 1er septembre 2005, il souffre de quelques retards et n’est finalement lancé que le 2 janvier 2006 sous le nom de « Très Royannais »[2]. Alors en phase expérimentale, le réseau ne couvre à cette époque qu’un territoire très limité : Royan et une partie de la commune voisine de Saint-Georges-de-Didonne – trois lignes urbaines, en transport régulier ou à la demande - soit un bassin de population d’à peu près 25 000 personnes. Son exploitation est confiée au groupe Keolis Littoral pour une durée de deux ans.

À l'issue du contrat de deux ans passé avec Kéolis Littoral, l'exploitation du réseau est confiée au groupe Veolia Transport Royan Atlantique. Le changement intervient au début du mois de septembre 2008, avant une réorganisation et une extension du réseau à compter du 5 janvier 2009. C’est à cette date que le réseau est rebaptisé officiellement « Cara’Bus » (abréviation de Communauté d’agglomération Royan Atlantique Bus). De nouvelles lignes viennent desservir la plupart des communes de la proche périphérie (Vaux-sur-Mer, Saint-Palais-sur-Mer, Saint-Augustin, Saint-Sulpice-de-Royan, Meschers-sur-Gironde, Médis ou encore Saujon) ou de la grande banlieue (Breuillet, Étaules, Chaillevette, Arvert, La Tremblade, Semussac, Le Chay, Grézac ou encore Cozes).

Présentation[modifier | modifier le code]

Lancé officiellement le 5 janvier 2009, le réseau « Cara’bus » a pour but de relier les communes de l’agglomération royannaise. Certaines communes intégrées à la Communauté d'agglomération en 2013 (Saint-Romain-de-Benet, Sablonceaux ou Corme-Écluse) ne sont cependant pas desservies par les lignes régulières mais par du transport à la demande. Il en est de même de plusieurs communes du « grand est » royannais (Arces-sur-Gironde, Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet, Barzan, Mortagne-sur-Gironde ou Boutenac-Touvent) et de quelques communes du nord de l'agglomération (L'Éguille, Mornac-sur-Seudre).

Le réseau[modifier | modifier le code]

Plan du réseau Cara'Bus couvrant Royan et les principales communes de son agglomération.

Le réseau est composé[3] de :

  • 11 lignes principales qui desservent les principales communes de la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique
    • les lignes 10 à 14 et 21 à 25 circulent toute l’année, du lundi au samedi (hors jours fériés),
  • 2 lignes estivales qui relient Royan aux principales plages et aux sites touristiques de la CARA :
    • la ligne 31 fonctionne des vacances de Pâques à fin septembre, tous les jours sauf le 1er mai
    • la ligne 32 circule en juillet et en août, tous les jours.
  • 3 lignes à la demande s’ajoutent à l’offre de transport :
    • la ligne 15 circule dans Saujon et assure des correspondances avec les lignes 23 et 41 puis avec les principaux trains en gare de Saujon
    • la ligne 41 circule entre Cozes et La Tremblade et assure des correspondances avec les principaux trains en gare de Saujon
    • la ligne 42 relie Étaules à Marennes et est en correspondance avec les cars du réseau de transport départemental Les Mouettes.
  • 45 lignes du réseau secondaire, à destination des établissements scolaires, sont accessibles à tous. Elles circulent pendant la période scolaire, du lundi au vendredi.

Le transport à la demande « Cara’fil »[modifier | modifier le code]

L’ambition du réseau « Cara’bus » est de proposer une alternative à la voiture dans le Pays Royannais. Pour ce faire, un système de transport à la demande existe. Il complète l’offre de bus classique en desservant le territoire de la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique plus finement. Il permet ainsi aux habitants demeurant dans des communes non desservies par les lignes régulières ou à plus de 500 mètres d’un arrêt de bus de rejoindre l’arrêt de bus le plus proche de leur domicile. Ils peuvent ensuite prendre le bus en correspondance[4].

En mai 2016, le transport à la demande a évolué. Véritable service de substitution, il s’adresse désormais aux personnes bénéficiant d’une carte d’invalidité à 80 % et plus. Rebaptisé « Cara’fil », le service va chercher les personnes à mobilité réduite directement chez elles.

Le réseau « Cara'bus » s’est alors équipé de deux nouveaux véhicules (type Renault Master) avec rampe d’accès.

Quant à la tarification, elle reste celle du réseau Cara’bus.

Les moyens humains et matériels[modifier | modifier le code]

Le réseau « Cara’bus » nécessite onze véhicules placés sous la supervision de Transdev Royan Atlantique et quarante-deux véhicules gérés par la SEMAAAS dans le cadre d’un contrat de sous-traitance. Ce sont essentiellement des cars (type Irisbus Crossway), des midibus (type Heuliez GX 127) et des minibus (type Renault Master Dietrich Noventis 420).

Le personnel est composé de vingt-quatre salariés (Transdev) et les services sous-traités représentent quarante-trois salariés (SEMAAAS)[5].

Évolution[modifier | modifier le code]

En 2012, la ligne 42 (transport à la demande) couvre pour la première fois une commune située hors du périmètre de la Communauté d’agglomération Royan Atlantique : la ville de Marennes, intimement liée aux communes de la presqu'île d'Arvert. Au mois de juillet de cette même année, un nouvel itinéraire (ligne 13) est mis en service afin de desservir les quartiers nord de Royan (Maine-Geoffroy, Maine-Arnaud) et de Vaux-sur-Mer (Châtelard, La Roche) ainsi que le nouveau centre commercial « Val Lumière ». En revanche, certains arrêts jugés peu rentables sont parfois supprimés. Celui de Belmont, sur la commune de Médis (ligne 11) est ainsi supprimé le 6 juillet 2013.

Nouveau valideur dans un bus.

Des enquêtes sont menées régulièrement afin d’essayer d'améliorer la qualité des services. En 2010, 98 % des sondés considéraient la prestation offerte satisfaisante (chiffre tombé à 96,3 % en 2012). 92 % des personnes interrogées considéraient la sécurité à bord comme satisfaisante et 89,6 % appréciaient la facilité pour monter à bord. Malgré cela, la fréquence des passages est jugée insuffisante sur certaines lignes par 6,7 % des sondés[1]. De fait, les bus ne circulent que toutes les heures à Royan, et toutes les deux heures dans la grande banlieue, par exemple dans les secteurs de La Tremblade et de Saujon, pourtant densément peuplés.

Les horaires sont également parfois jugés inadaptés, notamment en soirée, les derniers bus quittant la gare de Royan à 18 heures 30, empêchant une partie des actifs habitant en dehors de Royan d’utiliser Cara’Bus pour rentrer à leur domicile. De nouveaux horaires sont d'abord mis en service au mois de décembre 2013, mais ne couvrent que deux lignes « périphériques » de transports à la demande (ligne 41 : La Tremblade-Saujon-Cozes et ligne 42 : Marennes-Étaules) et font l’impasse sur Royan, épicentre de la vie économique locale. Les horaires sont alors étendus en juillet 2016 : un départ est ajouté à la gare de Royan à 19 heures 45 sur les lignes 10 à 14 (couvrant Saint-Georges-de-Didonne, Vaux-sur-Mer, Saint-Palais-sur-Mer et Saint-Sulpice-de-Royan), mais les lignes couvrant les bassins de vie de Saujon (ligne 23) et de La Tremblade (ligne 22), où se concentrent pourtant de nombreux actifs, ne sont pas encore concernées par cette mesure. Enfin, la localisation de certaines stations de bus est jugée insatisfaisante par 5,1 % des sondés et le prix des tickets est par ailleurs jugé trop élevé par 6,4 % des personnes interrogées[6]. Indépendamment de ces problèmes, un organisme indépendant (AFNOR) a certifié deux lignes du réseau, la 11 (Centre commercial Royan 2-Saint-Sulpice-de-Royan) et la 12 (Saint-Georges-de-Didonne-Saint-Palais-sur-Mer), qui sont toutes deux classées en NF286, ainsi que la boutique Cara’Bus (NF298).

Navette gratuite[modifier | modifier le code]

La navette gratuite Cara'bus a circulé dans Royan pendant l'été 2016.

Testée de fin juillet à début septembre 2016, une navette électrique gratuite et accessible aux PMR[7],[8] a circulé du lundi au samedi dans Royan. Elle reliait les principaux parkings de la ville au centre-ville et aux plages. Simple d’utilisation (il suffit de faire signe au conducteur), elle s’adressait aussi bien aux touristes qu’aux habitants.

En un mois et demi, la navette a transporté plus de 2 000 personnes.

Mise en accessibilité du réseau[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du Schéma d’accessibilité aux transports (SDAT), certains arrêts sont mis en conformité pour les personnes à mobilité réduite[9]. Les quais sont ainsi rehaussés d’une vingtaine de centimètres afin de faciliter le déplacement des personnes en situation de handicap mais aussi des poussettes pour les enfants en bas âge. Des aménagements (dalles « podotactiles ») pour les personnes malvoyantes sont progressivement mis en place. A termes, ce sont 290 arrêts du réseau qui devraient être aménagés.

En décembre 2015, 152 arrêts étaient mis en accessibilité[10]

De même, tous les véhicules des lignes 10 à 14 et des lignes estivales sont accessibles aux personnes à mobilité réduite (PMR), ainsi qu’au-moins un véhicule sur chacune des lignes 21 à 25.

« Cara’bus » en chiffres[modifier | modifier le code]

Globalement, la modernisation du réseau de transports urbains de l’agglomération de Royan se traduit par une hausse importante et continue du nombre de passagers depuis sa mise en service. En 2012, la fréquentation a atteint 945 320 passagers, soit une augmentation de 9 % par rapport à l’année précédente (654 000 passagers[11]) et 22 % de plus par rapport à 2009[1]. En 2011, les lignes les plus fréquentées étaient la 12 (Saint-Georges-de-Didonne-Saint-Palais-sur-Mer, avec 106 021 passagers ; +16,6 % par rapport à 2011) qui représentait 10 % des voyages, suivie de la 22 (Royan-La Tremblade, avec 68 788 passagers ; +21 % par rapport à 2011), laquelle dessert un territoire très urbanisé. La ligne 11 (Royan-Saint-Sulpice-de-Royan) arrivait en troisième position avec 51 999 passagers et 15 % de fréquentation en plus par rapport à 2011, suivie de la ligne 23 (Royan-Saujon) avec 47 085 passagers et une augmentation de 16,7 % par rapport à l’année précédente[6].

Bus à l'arrêt à la station « Le Lido » dans le quartier du Parc, à Royan.

Les jeunes sont de plus en plus nombreux à emprunter les transports urbains de l’agglomération, le nombre de détenteurs du « pass annuel jeunes » ayant augmenté de 66 %. Un service d’alerte par SMS et par mail a été mis en place au mois d’avril 2012 afin de tenir les usagers au courant d’éventuels problèmes (circulation, météo, etc.) ou d’opérations commerciales. Depuis juillet 2016, « Cara’bus » s’est ouvert aux réseaux sociaux (Facebook et Twitter).

En février 2016, à la demande des habitants de Saujon, la deuxième commune la plus peuplée de la CARA, une nouvelle ligne de bus est mise en service. Elle relie les lieux stratégiques de la commune (thermes, piscine, grandes surfaces…) et assure des correspondances avec les trains et les bus de la ligne 23 en gare de Saujon. Testée de fin juillet à début septembre 2016, une navette électrique gratuite et accessible aux PMR a circulé du lundi au samedi dans Royan. Elle reliait les principaux sites de la ville.

Le réseau Cara’Bus utilise onze véhicules placés sous la supervision de Transdev Royan Atlantique et quarante-deux véhicules placés sous la supervision de la SEMAAAS dans le cadre d’un contrat de sous-traitance. Ce sont essentiellement des navettes de bus (type Irisbus Crossway), des midibus (type Heuliez GX 127) et des minibus (type Gruau Microbus et Renault Master Dietrich Noventis 420). Le personnel est composé de vingt-quatre salariés (Transdev) et de quarante-trois employés (SEMAAAS)[12].

Voyager sur le réseau Cara’Bus requiert soit un ticket unitaire (1,60€ en 2016), soit un pass (à la journée, à la semaine, au mois ou à l’année). Leur prix varie en fonction de l’âge et des ressources (pass normal, pass jeune, pass solidaire, pass senior, pass senior non imposable). En novembre 2015, la billettique « Cara’bus » qui était obsolète a été remplacée, intégrant la présence de code QR sur les tickets de bus vendus par les conducteurs, ce qui permet d’enregistrer plus facilement les correspondances des voyageurs qui valident maintenant leur ticket à chaque changement de bus.

Les lignes[modifier | modifier le code]

Lignes régulières[modifier | modifier le code]

Cara'bus L10.jpg
Vaux-sur-mer – Val lumière ↔ Medis Aerodrome
Ouverture

Septembre 2014

Longueur

8.2 km

Durée

32 min.

Nb d’arrêts

21

Jours de fonctionnement

L/Ma/Me/J/V/S

Jour/soir/nuit/fêtes

O/N/N/N

Voy./an

24 987

Exploitant

Transdev

Desserte :

Vaux-sur-Mer, Royan

Principaux arrêts desservis : Vaux-sur-Mer – Plain • Vaux-sur-Mer – Val Lumière • Royan – Hedde • Royan – Pôle Emploi • Royan – Gare • Royan - Royan 2 * Medis-aérodrome

Carabus-L11.jpg
St-Sulpice – Centre ↔ Royan - Cordouan
Ouverture

5 janvier 2009

Longueur

8 km

Durée

32 min.

Nb d’arrêts

22

Jours de fonctionnement

L/Ma/Me/J/V/S

Jour/soir/nuit/fêtes

O/N/N/N

Voy./an

51 765

Exploitant

Transdev

Desserte :

Royan, Royan

Principaux arrêts desservis : Royan - Cordouan* Royan Jolio Curie• Royan - Gare • Royan - Trésor public • Royan - CAREL • Royan - Pôle emploi • Royan - Québec • Royan - Reutin • Royan - Coquelicots • Royan - Cerisiers • Royan - Clinique • St-Sulpice-de-Royan - Jaffe • St-Sulpice-de-Royan - Eiffel • St-Sulpice-de-Royan- Commerces • St-Sulpice-de-Royan - Centre

Carabus-L12.jpg
St-Palais-sur-mer - Vallet ↔ St-Georges-de-Didonne - Parasols
Ouverture

5 janvier 2009

Longueur

17 km

Durée

54 min.

Nb d’arrêts

36

Jours de fonctionnement

L/Ma/Me/J/V/S

Jour/soir/nuit/fêtes

O/N/N/N

Voy./an

114 348

Exploitant

Transdev

Desserte :

Saint-Palais-sur-Mer, Vaux-sur-Mer, Royan, Saint-Georges-de-Didonne

Principaux arrêts desservis : St-Palais-sur-mer - Vallet • St-Palais-sur-mer - Commerces • St-Palais-sur-mer - Courlay • St-Palais-sur-mer - Bernezac • Vaux-sur-mer - Chantaco • Vaux-sur-mer - Mairie • Vaux-sur-mer - Courtot • Vaux-sur-mer - Stade • Vaux-sur-mer - Hôpital • Vaux-sur-mer - Pasteur • Vaux-sur-mer - Porte océane • Royan - Pontaillac • Royan - Etoiles • Royan - Pigeonnier • Royan - Mairie • Royan - Océan • Royan - Foncillon • Royan - Bac • Royan - Gambetta • Royan - de-Gaulle • Royan - Poste • Royan - Gare • Royan - Foch • Royan - Paradou • Royan - Lido • St-Georges-de-Didonne - Vallières • St-Georges-de-Didonne - Plume • St-Georges-de-Didonne - Polyclinique • St-Georges-de-Didonne - Plage • St-Georges-de-Didonne - Créa • St-Georges-de-Didonne - Mairie • St-Georges-de-Didonne - Lavigne • St-Georges-de-Didonne - Camus • St-Georges-de-Didonne - Margite • St-Georges-de-Didonne - Commerces • St-Georges-de-Didonne - Parasols

Carabus-L13.jpg
Vaux-sur-mer - Grosse Pierre < → Royan - Gare
Ouverture

1er juillet 2013

Longueur

11 km

Durée

27 min.

Nb d’arrêts

24

Jours de fonctionnement

L/Ma/Me/J/V/S

Jour/soir/nuit/fêtes

O/N/N/N

Voy./an

32 623

Exploitant

Transdev

Desserte :

Vaux-sur-Mer, Royan

Principaux arrêts desservis : Vaux-sur-mer - Grosse-Pierre • Vaux-sur-mer - Courtot • Vaux-sur-mer - Mairie • Vaux-sur-mer - Chauchamp • Vaux-sur-mer - Reine • Vaux-sur-mer - Val Lumière • Vaux-sur-mer - Carrelet • Royan - Cendrilles • Royan - Treille • Royan - Pâquerettes • Royan - Maine-Arnaud • Royan - Belette • Royan - Fief • Royan - Thibaudeau • Royan - Marché • Royan - Loti • Royan - Font Cherves • Royan - Violette • Royan - Mission loc • Royan - St-Pierre • Royan - Cimetière • Royan - Gare

Carabus-L14.jpg
Royan - Perche ↔ Royan - Cordouan
Ouverture

Septembre 2014

Longueur

7 km

Durée

32 min.

Nb d’arrêts

20

Jours de fonctionnement

L/Ma/Me/J/V/S

Jour/soir/nuit/fêtes

O/N/N/N

Voy./an

48 316

Exploitant

Transdev

Desserte :

Royan

Principaux arrêts desservis : Perche • Baillet • Gatebourse • Mairie • Océan • Hélios • Notre-Dame • de-Gaulle • Briand • Poste • Europe • Gare • Oasis • Marché Parc • Zola • Orangerie • Aliénor • Squash • Cordouan

Carabus-L15.jpg
Saujon - Hôpiteau ↔ Saujon - Gare
Ouverture

1er février 2016

Longueur

10.5 km

Durée

33 min.

Nb d’arrêts

15

Jours de fonctionnement

L/Ma/Me/J/V/S

Jour/soir/nuit/fêtes

O/N/N/N

Voy./an

-----

Exploitant

Transdev

Desserte :

Saujon

Principaux arrêts desservis : Hôpiteau • Richelieu • Piscine • Croix Bourdon • Thermes • Mairie • Gare

Carabus-L21.jpg
Arvert - Halle ↔ Royan - Gare
Ouverture

5 janvier 2009

Longueur

22.7 km

Durée

35 min.

Nb d’arrêts

19

Jours de fonctionnement

L/Ma/Me/J/V/S

Jour/soir/nuit/fêtes

O/N/N/N

Voy./an

31 947

Exploitant

Transdev

Desserte :

Arvert, Les Mathes, Étaules, Saint-Augustin, Saint-Palais-sur-mer, Vaux-sur-mer, Royan

Principaux arrêts desservis : Arvert - Halle • Les Mathes - Néré • Les Mathes - Église • Les Mathes - Cimetière • Etaules - Passe • St Augustin - Bourg • St Augustin - Yeuse • St Augustin - Mairie • St Augustin - Temple • St Augustin - Breuils • St Augustin - Lafont • St-Palais-sur-mer - Gois • Vaux-sur-mer - Val Lumière • Vaux-sur-mer - Source • Royan - Terrier • Royan - Regazzoni • Royan - Fief • Royan - St-Pierre • Royan - Cimetière • Royan - Gare

Carabus-L22.jpg
La Tremblade - Ronce Casino ↔ Royan - Gare
Ouverture

5 janvier 2009

Longueur

28.5 km

Durée

56 min.

Nb d’arrêts

31

Jours de fonctionnement

L/Ma/Me/J/V/S

Jour/soir/nuit/fêtes

O/N/N/N

Voy./an

79 033

Exploitant

Transdev

Desserte :

La Tremblade (et Ronce-les-Bains), Arvert, Étaules, Chaillevette, Breuillet, Vaux-sur-mer, Royan

Principaux arrêts desservis : La Tremblade - Ronce Casino • La Tremblade - Ronce Camping • La Tremblade - Riveaux • La Tremblade - Foyer • La Tremblade - Église • Arvert - Petit Pont • Arvert - Étrade • Arvert - Fouilloux • Arvert - Halle • Etaules - Bataille • Etaules - OT • Etaules - Église • Etaules - Cimetière • Chaillevette - Cabane • Breuillet - Magarin • Breuillet - Garage • Breuillet - Marché • Breuillet - Lt Simandière • Breuillet - Taupignac • Vaux-sur-mer - Val Lumière • Vaux-sur-mer - Source • Royan - Terrier • Royan - Regazzoni • Royan - Belette • Royan - Impôts • Royan - Reutin • Royan - Québec • Royan - Pôle emploi • Royan - CAREL • Royan - Trésor public • Royan - Gare

Carabus-L23.jpg
Saujon - Richelieu ↔ Royan - Gare
Ouverture

5 janvier 2009

Longueur

11 km

Durée Nb d’arrêts

12

Jours de fonctionnement

L/Ma/Me/J/V/S

Jour/soir/nuit/fêtes

O/N/N/N

Voy./an

56 273

Exploitant

Transdev

Desserte :

Saujon, Médis, Royan

Principaux arrêts desservis : Saujon - Richelieu • Saujon - Mairie • Saujon - Gare • Médis - Centre • Royan - Lavoisier • Royan - Royan 2 • Royan - Ste-Marie • Royan - Robinière • Royan - Faupigné • Royan - Aquitaine • Royan - Aigle• Royan - Gare

Carabus-L24.jpg
Cozes - Gare ↔ Royan - Gare
Ouverture

5 janvier 2009

Longueur

18 km

Durée Nb d’arrêts

11

Jours de fonctionnement

L/Ma/Me/J/V/S

Jour/soir/nuit/fêtes

O/N/N/N

Voy./an

43 456

Exploitant

Transdev

Desserte :

Cozes, Semussac, Saint-Georges-de-Didonne, Royan

Principaux arrêts desservis : Cozes - Gare • Cozes - Commerces • Semussac - Bourg • Semussac - Z.A • St-Georges-de-Didonne - Brandes • St-Georges-de-Didonne - Camus • St-Georges-de-Didonne - Tourtet • Royan - Aliénor • Royan - Stade • Royan - Aigle • Royan - Gare

Carabus-L25.jpg
Meschers-sur-Gironde - Longée ↔ Royan - Gare
Ouverture

5 janvier 2009

Longueur

14.5 km

Durée Nb d’arrêts

19

Jours de fonctionnement

L/Ma/Me/J/V/S

Jour/soir/nuit/fêtes

O/N/N/N

Voy./an

46 802

Exploitant

Transdev

Desserte :

Meschers-sur-Gironde, Saint-Georges-de-Didonne, Royan

Principaux arrêts desservis : Meschers - Longée • Meschers - Ribes • Meschers - Pompiers • Meschers - Cimetière • Meschers - Forêt • Meschers - Vergnes • Meschers -Arnèche • Meschers - Ombrage • Meschers - Suzac • Meschers - Parc Estuaire • St-Georges-de-Didonne - Œillet • St-Georges-de-Didonne - Oliviers • St-Georges-de-Didonne - Châta • St-Georges-de-Didonne - Didonne • St-Georges-de-Didonne - Tourtet • Royan - Aliénor • Royan - Stade • Royan - Aigle • Royan - Gare

Les lignes estivales[modifier | modifier le code]

Carabus-L31.jpg
La Tremblade (Ronce) - Casino ↔ Royan - Gare
Ouverture

3 juillet 2010

Longueur

29.5 km

Durée

52 min.

Nb d’arrêts

46

Jours de fonctionnement

L/Ma/Me/J/V/S/D

Jour/soir/nuit/fêtes

O/N/N/N

Voy./an

40 650

Exploitant

Transdev

Desserte :

La Tremblade (et Ronce-les-Bains), Arvert, Les Mathes (et La Palmyre), Saint-Palais-sur-Mer, Vaux-sur-Mer, Royan

Principaux arrêts desservis : La Tremblade - Ronce Casino • La Tremblade - Ronce Camping • La Tremblade - Riveaux • La Tremblade - Foyer • La Tremblade - Église • Arvert - Petit Pont • Arvert - Étrade • Arvert - Fouilloux • Arvert - Halle • Les Mathes - Néré • Les Mathes - Église • Les Mathes - Valdotains • Les Mathes - Campings • Les Mathes - Montsouci • Les Mathes - Joubert • Les Mathes - Luna Park • Les Mathes - Fouasse • Les Mathes - Indian Forest • Les Mathes - Hippodrome • Les Mathes - Palmyre OT • Les Mathes - Palmyre Zoo • Les Mathes - Club Med • St-Palais-sur-mer - Lède • St-Palais-sur-mer - Combots • St-Palais-sur-mer - Grande-Côte • St-Palais-sur-mer - Auture • St-Palais-sur-mer - Terre-Nègre • St-Palais-sur-mer - Mouillières • St-Palais-sur-mer - Vallet • St-Palais-sur-mer - Clocher • St-Palais-sur-mer - Nauzan • Vaux-sur-mer - Fées • Vaux-sur-mer - Conseil • Vaux-sur-mer - St-Sordelin • Vaux-sur-mer - Côte de Beauté • Vaux-sur-mer - Frégate • Royan - Pontaillac • Royan - Etoiles • Royan - Pigeonnier • Royan - Mairie • Royan - Océan • Royan - Foncillon • Royan - Bac • Royan - Gambetta • Royan - de-Gaulle • Royan - Gare

Carabus-L32.jpg
Talmont - Place ↔ Royan - Gare
Ouverture

3 juillet 2010

Longueur

19 km

Durée

37 min.

Nb d’arrêts

21

Jours de fonctionnement

L/Ma/Me/J/V/S/D

Jour/soir/nuit/fêtes

O/N/N/N

Voy./an

6 164

Exploitant

Transdev

Desserte :

Talmont-sur-Gironde, Meschers-sur-Gironde, Saint-Georges-de-Didonne, Royan

Principaux arrêts desservis : Talmont - Place • Meschers - Longée • Meschers - Ribes • Meschers - Pompiers • Meschers - Cimetière • Meschers - Forêt • Meschers - Vergnes • Meschers - Arnèche • Meschers - Ombrage • Meschers - Suzac • Meschers - Parc Estuaire • St-Georges-de-Didonne - Œillet • St-Georges-de-Didonne - Oliviers • St-Georges-de-Didonne - Roche Blanche • St-Georges-de-Didonne - Théâtre • St-Georges-de-Didonne - Mairie • St-Georges-de-Didonne - Tourtet • Royan - Aliénor • Royan - Stade • Royan - Aigle • Royan - Gare

Les lignes sur réservation[modifier | modifier le code]

Carabus-L41.jpg
Cozes - Gare ↔ La Tremblade - Ronce Casino
Ouverture

5 janvier 2009

Longueur Durée

48 min.

Nb d’arrêts

21

Jours de fonctionnement

L/Ma/Me/J/V/S

Jour/soir/nuit/fêtes

O/N/N/N

Voy./an

1 478

Exploitant

Transdev

Desserte :

Cozes, Grézac, Le Chay, Saujon, Saint-Sulpice-de-Royan, Breuillet, Chaillevette, Étaules, Arvert, La Tremblade (Ronce-les-Bains)

Principaux arrêts desservis : Cozes - Gare • Grézac - Mairie • Le Chay - Mairie • Saujon - Mairie • Saujon - Gare • Saint-Sulpice-de-Royan - Fontbedeau • Breuillet - Magarin • Chaillevette - Verdun • Étaules - Cimetière • Étaules - Église • Etaules - OT • Etaules - Bataille • Arvert - Halle • Arvert - Fouilloux • Arvert - Étrade • Arvert - Petit Pont • La Tremblade - Église • La Tremblade - Foyer • La Tremblade - Riveaux • La Tremblade - Ronce Camping • La Tremblade - Ronce Casino

Carabus-L42.jpg
Etaules - Eglise ↔ Marennes - Place Carnot
Ouverture

3 juillet 2010

Longueur Durée

25 min.

Nb d’arrêts

12

Jours de fonctionnement

L/Ma/Me/J/V/S

Jour/soir/nuit/fêtes

O/N/N/N

Voy./an

328

Exploitant

Transdev

Desserte :

Étaules, Arvert, La Tremblade, Marennes

Principaux arrêts desservis : Étaules - Église • Étaules - OT • Etaules - Bataille • Arvert - Halle • Arvert - Fouilloux • Arvert - Étrade • Arvert - Petit Pont • La Tremblade - Église • La Tremblade - Foyer • La Tremblade - Riveaux • La Tremblade - Ronce Camping • La Tremblade - Ronce Casino • Marennes - Place Carnot

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]