Captain Future

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Captain Future est une série de romans et nouvelles de science-fiction écrite par Edmond Hamilton. En France, elle est connue pour l'adaptation de la série sous forme de dessin animé par le studio japonais Toei Animation, sous le titre français de Capitaine Flam.

Parution en France[modifier | modifier le code]

En dépit du succès de ce programme culte aucun éditeur français n'avait jugé bon de traduire les récits de Captain Future jusqu'en 2017. Les versions françaises de ces récits étaient alors les traductions amateures qui circulent sur Internet. Les éditions Le Bélial' ont publié les deux premiers romans en mars 2017, le troisième étant annoncé pour mars 2018[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1990, les Newton, un couple de scientifiques voulant développer des formes de vie artificielles s'installe sur la Lune pour échapper à un politicien voulant s'emparer de leurs découvertes. Leur fils Curtis Newton (surnommé Curt) est né dans leur laboratoire du cratère Tycho. Avec l'aide du professeur Simon Wright qui a fait transférer son cerveau dans une boite transparente, ils construisent Grag, un robot et Otho, un androïde synthétique. Le politicien les retrouve et assassine le couple avant d’être tué par Grag et Otho. Wright, Grag et Otho élèvent Curtis et en font un jeune homme extrêmement intelligent et fort. Dans les années 2010, il devient le Captain Futur, un justicier à la tête des futuristes s'employant à aider les neuf planètes du système solaire, toutes habitées et habitables, contre les super-criminels et autres menaces.

Romans et nouvelles[modifier | modifier le code]

Captain Future Magazine[modifier | modifier le code]

  1. Edmond Hamilton, L’Empereur de l’espace, Le Bélial', 2017 ((en) The Space Emperor, 1940), trad. Pierre-Paul Durastanti
    Réédité sous le titre Captain Future and the Space Emperor
  2. Edmond Hamilton, À la rescousse, Le Bélial', 2017 ((en) Calling Captain Future, 1940), trad. Pierre-Paul Durastanti
  3. Edmond Hamilton, Le défi, Le Bélial', 2018 ((en) Captain Future`s Challenge, 1940), trad. Pierre-Paul Durastanti
  4. Edmond Hamilton, (en) The Triumph of Captain Future, 1940
    Réédité sous le titre Galaxy Mission
  5. Edmond Hamilton, (en) The Seven Space Stones, 1941
    Réédité sous le titre Captain Future and the Seven Space Stones
  6. Edmond Hamilton, (en) Star Trail to Glory, 1941
  7. Edmond Hamilton, (en) The Magician of Mars, 1941
  8. Edmond Hamilton, (en) The Lost World of Time, 1941
  9. Edmond Hamilton, (en) Quest Beyond the Stars, 1942
  10. Edmond Hamilton, (en) Outlaws of the Moon, Sprn 1942
  11. Edmond Hamilton, (en) The Comet Kings, 1942
  12. Edmond Hamilton, (en) Planets in Peril, 1942
  13. Edmond Hamilton, (en) The Face of the Deep, 1943
  14. Joseph Sanachson, (en) Worlds to Come, 1943
  15. Edmond Hamilton, (en) Star of Dread, 1943
  16. Edmond Hamilton, (en) Magic Moon, 1944
  17. Joseph Sanachson, (en) Days of Creation, 1944
    Réédité sous le titre Tenth Planet

Startling Stories[modifier | modifier le code]

  1. Edmond Hamilton, (en) Red Sun of Danger, 1945
    Réédité sous le titre Danger Planet, crédité à Brett Sterling
  2. Edmond Hamilton, (en) Outlaw World, 1946
  3. Manly Wade Wellman, (en) The Solar Invasion, 1946
  4. Edmond Hamilton, (en) The Return of Captain, 1950, nouvelle
  5. Edmond Hamilton, (en) Children of the Sun, 1950, nouvelle
  6. Edmond Hamilton, Les harpistes de Titan, J'ai Lu 1977, (en) The Harpers of Titan, 1950, nouvelle
  7. Edmond Hamilton, (en) Pardon My Iron Nerves, 1950, nouvelle
  8. Edmond Hamilton, (en) Moon of the Unforgotten, 1951, nouvelle
  9. Edmond Hamilton, (en) Earthmen No More, 1951, nouvelle
  10. Edmond Hamilton, (en) Birthplace of Creation, 1951, nouvelle

Note : Plusieurs numéros ont été réimprimés dans les années 1960.

Série animée[modifier | modifier le code]

D'après les œuvres de Edmond Hamilton par le studio Toei Animation.

Journaux[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « À paraître », sur Le Bélial', (consulté le 26 novembre).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources d'informations[modifier | modifier le code]