Capparaceae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La famille des Capparaceae (Capparacées ou Capparidacées) regroupe des plantes dicotylédones. Ce sont des arbres, des arbustes, des lianes et parfois des plantes herbacées, souvent adaptés aux zones arides, des régions tempérées à tropicales. C'est une famille largement répandue.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom vient du genre type Capparis, dérivé du grec κάππαρης  / kapparis, câpre, nom classique du câprier, que ce soit la plante elle-même, ses boutons floraux ou ses fruits. Le non correct de cette famille est bien « Capparaceae » et non « Capparidaceae »[1] comme c’est souvent orthographié[note 1], notamment dans la Flore de Fournier[2].

Selon Fournier ce mot viendrait de l’arabe كَبَرْ (kabar?)[2].

Classification[modifier | modifier le code]

La classification classique de Cronquist (1981) situe cette famille dans l'ordre des Capparales.

La classification phylogénétique APG II (2003) n'accepte pas cette famille et inclut les plantes concernées dans celle des Brassicacées.

Mais à la suite d'études moléculaires[3],[4], le Angiosperm Phylogeny Website [22 août 2006] accepte cette famille (et aussi les Cléomacées) et la situe dans l'ordre des Brassicales.

La classification phylogénétique APG III (2009) confirme ce choix en acceptant cette famille.

La classification phylogénétique APG IV (2016) transfère les genres Borthwickia, Forchhammeria, Stixis et Tirania, auparavant tous dans les Capparaceae, vers les Resedaceae (Brassicales).

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon Angiosperm Phylogeny Website (15 juin 2010)[5] :

Selon NCBI (22 mars 2010)[6] :

(NCBI (22 mars 2010)[6] place Atamisquea, Belencita, Cadaba dans Brassicaceae)

Selon DELTA Angio (22 mars 2010)[7] :

Selon ITIS (22 mars 2010)[8] :

Au genre Capparis appartient le câprier (Capparis spinosa), un petit arbre méditerranéen dont les boutons floraux, conservés dans le vinaigre, sont utilisés comme condiments. Ce sont les câpres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le génitif singulier de Capparis étant aussi Capparis le nom de la famille, construit à partir de la racine Cappar- et du suffixe -aceae est donc Capparaceae

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Maarten J M Christenhusz, Michael F Fay et Mark W. Chase, Plants of the World : An Illustrated Encyclopedia of Vascular Plants, Chicago, The University of Chicago Press, , 792 p. (ISBN 978-0-2265-2292-0, lire en ligne), p. 413
  2. a et b Paul-Victor Fournier, Les quatre flores de la France : Corse comprise (Générale, Alpine, Méditerranéenne, Littorale), Paris, Lechevalier, , 1104 p. (ISBN 978-2-7205-0529-4), p. 376
  3. Hall, J. C., K. J. Sytsma and H. H. Iltis. 2002. Phylogeny of Capparaceae and Brassicaceae based on chloroplast sequence data. American Journal of Botany 89: 1826-1842 (abstract here)
  4. Hall, J. C., H. H. Iltis and K. J. Sytsma. 2004. Molecular phylogenetics of core Brassicales, placement of orphan genera Emblingia, Forchhammeria, Tirania, and character evolution. Systematic Botany 29: 654-669
  5. Angiosperm Phylogeny Website, consulté le 15 juin 2010
  6. a et b NCBI, consulté le 22 mars 2010
  7. DELTA Angio, consulté le 22 mars 2010
  8. ITIS, consulté le 22 mars 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :