Caplong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caplong
L'église Saint-Pierre.
L'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Libourne
Canton Le Réolais et Les Bastides
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Foyen
Maire
Mandat
Jacques Vérité
2014-2020
Code postal 33220
Code commune 33094
Démographie
Gentilé Caplonnais
Population
municipale
229 hab. (2014 en augmentation de 6,51 % par rapport à 2009)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 46′ 41″ nord, 0° 08′ 19″ est
Altitude Min. 43 m
Max. 118 m
Superficie 9,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

Voir sur la carte administrative d'Aquitaine
City locator 14.svg
Caplong

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Caplong

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Caplong

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Caplong

Caplong est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue panoramique de Caplong

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Caplong[1]
Saint-Quentin-de-Caplong
Massugas Caplong[1] Les Lèves-et-Thoumeyragues
Pellegrue Landerrouat

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme se comprend en gascon comme cap 'bout, terme' long 'long'.

Mais les formes historiques du nom contredisent cette analyse ; le toponyme est en effet attesté sous les formes :

  • Longo Campo (1180) ;
  • Campo Longuo (1326).

Le toponyme doit donc être restitué sous la forme Camp long, « champ allongé »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

À la Révolution, la paroisse Saint-Pierre de Caplong forme la commune de Caplong[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Jacques Verité   Agriculteur retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2014, la commune comptait 229 habitants[Note 1], en augmentation de 6,51 % par rapport à 2009 (Gironde : +6,37 %).
          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 100 511 487 506 523 565 545 529 516
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
512 483 475 467 427 425 383 330 350
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
338 394 364 378 368 355 326 363 336
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
295 246 196 184 188 204 213 235 229
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Pierre, datée du XVIe siècle, a été surélevée, au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, d'un clocher selon le zèle du cardinal Donnet afin de lui donner une « prestance plus ostentatoire » ; le chœur en est en cul-de-four, la nef se termine par une double porte intérieure et extérieure assez rare et une frise parcourt l’ensemble du périmètre intérieur[8].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Bénédicte Boyrie-Fénié, Institut occitan, Dictionnaire toponymique des communes de Gironde, Pau, Éditions Cairn, , 402 p. (ISBN 978-2-35068-012-5), p. 100.
  3. Historique des communes, p. 12, sur GAEL (Gironde Archives en ligne) des Archives départementales de la Gironde, consulté le 20 août 2014.
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  8. Sortie au Pays de Pellegrue sur le site de l'association « Les Amis de Léo Drouyn », consulté le 20 août 2014.