Capitaine d'armes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le capitaine d'armes, dans la marine nationale française, est un officier marinier, en principe de la spécialité fusilier marin, responsable de la police du bord[1].

Historique et fonctions[modifier | modifier le code]

A l'origine, le capitaine est, sur un bâtiment embarqué, le gradé responsable des armes légères[1]. Sous Colbert, cette fonction est remplie par « le sergent, caporal appointé ou canonnier des brigades qui se trouvera dans l'ordre des canonniers embarqués, le premier après le maître canonnier et les canonniers de classe d'un grade supérieur au sien[2],[3] ». Il aide le maître canonnier dans toutes ses fonctions et lui est subordonné. Il gère avec ce dernier l'armement du bord et maintien l'ordre. En 1827, sous le règne de Charles X la fonction de capitaine d'arme est détaillée par l'ordonnance d'octobre 1827[4].

De nos jours, il assure la discipline, l'application du tableau de service et du bon déroulement des mouvements prévus à la feuille de service, à bord des bâtiments ou des unités à terre de la Marine nationale française[5]. Il aussi la charge d' organiser les corvées, cérémonies, piquet et garde d’honneur, mais aussi la bonne tenue de l'équipage lors d'une escale.

Sous les ordres du chef du service intérieur (le CSI), le capitaine d'armes est toujours un officier marinier. Il a autorité sur tous les membres de l'équipage. Pour les unités d'une certaine importance, le capitaine d'arme est traditionnellement l'officier marinier le plus ancien dans la grade le plus élevé de la spécialité de fusilier marin, ou à défaut de missilier. Pour les petites unités, le capitaine d'armes peut être d'une spécialité indifférente.

Il est familièrement appelé bidel. Cette appellation est reprise du nom d'un dompteur de fauves du XIXe siècle, François Bidel. Celui-ci accompagnait ses numéros de « coups de feu et de fusées éblouissantes »[1]. Par extension, son bureau est appelé la bidelerie[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Vocabulaire Marine - Site de la Marine Nationale - 18 décembre 2014
  2. blog sur la fonction de capitaine d'armes
  3. Ordonnance sur la Marine de 1686
  4. Corps du droit français ou recueil complet des lois, décrets, arrêtés, ordonnances, sénatus-consultés, avis du conseil d'état, instructions ministérielles depuis 1789 - volume 3 - Section IV : Le Capitaine d'Armes (art. 501 & suivants) - Octobre 1827 - p. 557 et suivantes Consultation en ligne sur Google Books
  5. Arrêté 140 du Bulletin de l’État Major de la Marine

Articles connexes[modifier | modifier le code]