Capitaine Bonhomme (personnage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Capitaine Bonhomme
Nom de naissance Jean Yannick William Nicolas Bonhomme
Alias
Capitaine au long cours, conteur
Naissance (113 ans)
Ville de Québec, Province de Québec
Auteur
Mouvement http://capitainebonhomme.blogspot.com/
Genres
Littérature jeunesse

Capitaine Bonhomme est une œuvre littéraire pour la jeunesse créée par Michel Noël, comédien et écrivain.

Biographie du Capitaine Jean Yannick William Nicolas Bonhomme, B.B.Q - D.V.O.[modifier | modifier le code]

Michel Noël créa pour son personnage du Capitaine Bonhomme un passé riche d'exploits dont voici les grandes lignes:

« Navigateur, aventurier, soldat de fortune, chasseur blanc en Afrique noire, collectionneur d'animaux sauvages pour tous les zoos du monde. Également l'un des plus grands collectionneurs au monde d'objets d'art, toiles de grands maîtres, sculptures, etc. Capitaine au long cours avec son cargo "Le Marsouin" et Don Juan emeritus à ses heures.
Détenteur de la médaille d'or olympique toutes catégories aux jeux de Georgetown, capitale de la Tasmanie centrale en 1925. Ceinture noire 15e dan au karaté. Champion incontesté et unique au monde depuis la mort de son maître, le célèbre Kokya Yamatoupi.
Gardien de l'heure juste et récipiendaire de la médaille Big Ben avec palmes en septembre 1946. Élu Monsieur Muscles, le 12 avril 1926 au Caire en Égypte et l'année suivante à Melbourne en Australie il remporte le titre tant convoité de Monsieur Univers. Grand Chevalier de l'Ordre de D.V.O. (Les défenseurs de la veuve et de l'orphelin) et ce sans interruption depuis le 17 mars 1932.
Né par hasard sous une bonne étoile et sous le signe du Lion, le 23 juillet 1902 à Québec d'une mère québécoise et d'un père américain. Ses parents faisaient partie de la fameuse troupe du Wild West Show de Buffalo Bill depuis 1885, sa mère en qualité de doublure pour la vedette féminine du spectacle, Annie Oakly, championne incontestée du tir au fusil, et son père, en qualité de doublure pour Buffalo Bill lui-même. Comme aime à le dire en blaguant le Capitaine : "Je ne suis pas frileux, je suis né entre deux doublures!". (...)
Il reçoit ses quatre galons d'officier commandant le 23 juillet 1921 (coïncidence?). Il n'a que 19 ans et de ce fait est le plus jeune capitaine de toute l'histoire de la marine. C'est alors qu'il entreprend une série de voyages au long cours qui vont le conduire, à travers mille aventures, dans à peu près tous les ports du monde. Sa spécialité le cargo-léger, 10 000 tonnes. Les transports et la cueillette des marchandises le passionnent parce que justement cela lui permet d'aller dans les coins les plus reculés du monde.
Que ce soit à Mombasa en Afrique, Calcutta aux Indes, Tokyo au Japon, Rio de Janeiro au Brésil, Fort-de-France en Martinique, San Francisco aux États-Unis, Hambourg en Allemagne, Montréal au Québec ou à Panama (qui est son port d'attache), il adore rencontrer et connaître les gens du pays, leurs mœurs, leurs coutumes, leurs habitudes, leurs langues.
Le capitaine parle couramment douze langues, dont le fameux Swahili africain et une bonne vingtaine de dialectes sans oublier le chinois et le tibétain. Il est président à vie de l'Association des polyglottes (section internationale). En 1935, il rencontre lors d'un safari dans les montagnes de la lune au Congo, celui qui allait devenir son inséparable compagnon d'aventures le Belge Désiré Aerts, mieux connu sous le pseudonyme de l'Oncle Pierre. En 1940, il se porte acquéreur de son premier cargo qu'il baptise "le Marsouin". Il s'agit en vérité d'un vieux rafiot qu'avec l'aide de l'Oncle Pierre, bricoleur distingué, il remet en état de marche. Alors ensemble, Oncle Pierre, le Marsouin et le Capitaine Bonhomme, ces trois mousquetaires des temps modernes, affrontent toutes les tempêtes, toutes les intempéries, sur mer, sur terre, dans les plus arides déserts, dans les plus impénétrables jungles.
Des eaux glacés du Bosphore aux eaux brûlantes de l'Équateur, ils font face à d'innombrables périls, toujours inférieurs en nombre, mais toujours miraculeusement vainqueurs. On ne compte plus les combats livrés contre le féroce jaguar de l'Amazonie, le venimeux cobra de Ceylan ou la visqueuse araignée de Shanghai. Grand défenseur de la veuve et de l'orphelin, fervent propagateur de l'ordre et de la justice dans le monde, le capitaine malheureusement n'a pas que des amis sur cette terre. Dieu sait qu'il en a et des milliers, mais il a aussi des ennemis, dont on peut dire que les trois principaux sont Don Alfredo y Don Pedro y Rodriguez... Bizzz (!), le gluant coyote des Pampas Ho Sing Ming... Ping (!), la ténébreuse couleuvre jaune et Rex Lobster, l'homme à la pince, dont la devise bien connue est : "Quand je pince, ça craque!"
Tour à tour ces sombres fripouilles ont été matées par le capitaine et jetées en prison. Mais ce sont des passe-murailles extraordinaires et immanquablement le capitaine les retrouve en travers de son chemin. D'autres que lui se seraient découragés, c'est mal le connaître. Il a juré "mille millions de tempêtes des tropiques" d'en venir à bout et il n'aura de repos que le jour où ils seront tous les trois mis définitivement hors d'état de nuire. »[1]

En 1922, sur la côte du Pacifique chez les Indiens Haidas; rencontre I'Indien Haida, Petit Renard. Celui-ci n'a que 10 ans mais déjà, sa force herculéenne étonne tout le monde[2].

En 1945, au Maroc, rencontre de son cousin Alfred Hans Van Smith célèbre aujourd'hui sous le nom de "Freddy Washington"[2].

En 1955, lors de ses aventures dans les Caraïbes et plus précisément à la Martinique, le capitaine se lie d'amitié avec un couple d'aubergistes. La mère est française et le père Martiniquais. Ces derniers perdront la vie au cours de cette histoire et le capitaine adoptera leur fille, Mademoiselle Tits-Oiseaux[3].

De sa création en 1962 jusqu'au milieu des années 1980, le Capitaine Bonhomme occupera plusieurs scènes de spectacles et anima plusieurs séries d'émissions au populaire Canal 10 Télé-Métropole ; pendant longtemps avec ses amis Gilles Latulippe, Olivier Guimond, Fernand Gignac (son chanteur préféré), l'Oncle Pierre, et finalement avec son bon ami « Roger Gosselin mon cher », à l'émission Samedi Midi.

Il aura beaucoup fait pour populariser le mot sbire(s) et l'expression les sceptiques seront confondus.

Émissions jeunesse[modifier | modifier le code]

En 1962, une première série d'émissions intitulée Capitaine Bonhomme tirées de l'œuvre de Michel Noël est diffusée.

Le capitaine Bonhomme racontait ses voyages à travers le monde en y incluant moultes exagérations.

Avec ses histoires, il a tenu en haleine toute une génération de jeunes et de moins jeunes auditeurs. Il racontait, entre autres, comment il avait mis en échec plus d'une fois les plans diaboliques du méchant Don Alfredo y dom Pedro y Rodriguez lors de ses voyages sur les Sept mers à bord de ses navires, le Marsouin I et le Marsouin II.

Le capitaine Bonhomme appraîtra dans plusieurs autres émissions par la suite: Le Zoo du Capitaine Bonhomme, Le Capitaine, Les Récits du capitaine, Le Capitaine, Le cirque du Capitaine, Pour tout l'monde et Samedi midi.

Il fera également plusieurs apparitions publiques sur scène et à la télévision.

Parmi les graphistes qui ont illustré sur carton[4] les aventures du Capitaine Bonhomme, nous retrouvons Hubert Van de Valle, Bernard Groz, Claude Brie et Pierre Malboeuf[5]. Claude Brie fut le plus prolifique de ce groupe avec 7 années consécutives de collaboration avec Michel Noël et au-delà de 1000 illustrations.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Biographie[modifier | modifier le code]

  • 1982 Noël, Michel. Capitaine Bonhomme – « Les sceptiques seront confondus »[7], Éditions Québécor (240 pages)

Roman-photo[modifier | modifier le code]

  • 1966 Noël, Michel. Les aventures du capitaine Bonhomme – On a volé le zèbre à carreaux[8], édité grâce à contribution de Lido Biscuit (56 pages)

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

  • 1973 Le capitaine Bonhomme au Mexique – Dynamite et... tequila, Hatier (Bande dessinée; texte de Michel Noël; dessins de Bernard Groz et recherche de Roger Goulon; 48 pages)
  • 1977 Les aventures du capitaine Nicolas Bonhomme – Les « Peanuts » sont cuites, Les Édtions Héritage (texte de Michel Servani [Michel Noël] et illustration de Gui Laflamme)
  • 1977 Les récits abracadabrants du capitaine Nicolas Bonhomme – Le secret du samourai, Cercle des jeunes naturalistes (texte de Michel Noël et illustrations de Gui Laflamme)

Autres[modifier | modifier le code]

  • 2011 Noël, Mireille. Les mémoires du Capitaine Bonhomme : Le dernier des éléphants roses, roman, Cahiers Mireille Noël.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Année Album Étiquette Classement[9] Notes
1965 Des histoires... des chansons... avec le Capitaine Bonhomme Totem Totem, TM 500; Réédition 1965? Disques Pierrot, P 7006[10]
1971 Le Capitaine Bonhomme Trans-Canada Trans-Canada, TCM 978[11]
1981 Michel Noël et le Capitaine Bonhomme Visa Visa, VI-81001

Simples[modifier | modifier le code]

Année Simple Étiquette Classement[9] Notes
1964 Les pirates du Yang-Tsé –
Dans les griffes du gorille
Dinamic
Dinamic, DC-2024[12]
1965 Le capitaine Bonhomme (thème)[13],[14]
Freddie Washington
Totem
Totem, STM 500024

Collaborations et performances en tant qu'artiste invité[modifier | modifier le code]

Année Album Collaborateur Notes
1978 Pour les enfants - Volume 1 Artistes variés La majorette [Dany Aubé] – En ambulance [Midas et Oncle Pierre] – J'aime bien [Capitaine Bonhomme] – Dans la forêt canadienne [Farfadou et Farfadette] – C'é t'y assez fort [Nestor] – Une histoire [Capitaine Bonhomme] – L'ourson de peluche [Dany Aubé] – Ernest le Kangourou [Farfadou et Farfadette][15]. (Pantin, PTN 11907, Compilation)
1978 Pour les enfants - Volume 2 Artistes variés À Paris [Midas et Oncle Pierre] – Ma casquette [Dany Aubé] – Farfadou toreador [Farfadou et Farfadette] – Sur mon bateau [Capitaine Bonhomme] – Chu d'bonne humeur [Nestor] – À dos de tortue sous les mers [Farfadou et Farfadette] – Mon petit lutin [Dany Aubé] – L'aventure polaire [Capitaine Bonhomme] – Le départ pour l'Afrique [Midas et Oncle Pierre][15]. (Pantin, PTN 11910, Compilation)

Voir la bibliographie et la discographie de Michel Noël

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Michel Noël, Capitaine Bonhomme, Éditions Québécor, 1982.
  2. a et b Source: biographie du Capitaine Bonhomme tiré de On a volé le zèbre à carreaux.
  3. Source: biographie du Capitaine Bonhomme tiré de On a volé le zèbre à carreaux. Note: selon les documents, le nom de Mademoiselle Tits-Oiseaux peut s'écrire Tit-Oiseaux (bande dessinée du Capitaine Bonhomme des Éditions Héritage) ou Ti-Oiseaux (verso de la pochette du disque de l'histoire Pizzhaïti pour Mars).
  4. Commentaire: les cartons utilisés étaient des panneaux de marque Bainbridge 723 mesurant 40 pouces par 32 pouces et divisés en 4 pour obtenir des panneaux de 20 pouces par 16 pouces. Les dessins étaient faits au crayon Prismacolor qui avec les techniques de diffusion de l'époque permettaient un bon résultat visuel. Source: entretien avec Pierre Malboeuf.
  5. Source: le livre Capitaine Bonhomme, Édition Québécor, 1982, page 90 et entretien avec Pierre Malboeuf.
  6. Commentaire: émission hebdomadaire diffusée à Télé-Métropole et animée par Roger Gosselin.
  7. Commentaire : il s'agit d'une biographie fictive du personnage fictive nommé Capitaine Bonhomme. Bien que l'ouvrage peut référer à des personnes et des évènements réels, il peut devenir difficile de départager la fiction de la réalité
  8. Commentaire : l'album est muet quant à la distribution des acteurs. Michel Noël reprend bien attendu son rôle du Capitaine Bonhomme et Désiré Aerts, celui de l'Oncle Pierre. Gilles Latulippe personnifie Monsieur Pacifique. C'est la fille de Michel Noël Lise Noël qui personnifie Mademoiselle Tit-Oiseaux (Source : Mireille Noël)
  9. a et b Palmarès reconstitués de la chanson au Québec
  10. Commentaire : il s'agit d'une réédition du disque publié chez Totem: TM 500. Mais n'étant pas daté ni un ni l'autre, nous ne pouvons pas dire lequel fut publié en premier. Hormis le changement dans le nom de la compagnie de distribution, les deux disques présentent la même image sur la pochette recto-verso.
  11. Commentaire : le recto de la pochette représente le décor de la série Le Cirque du Capitaine. Au verso, on retrouve la publicité de quelques disques dont Chez le prof. Pierre; émission qui fut diffusée en 1970.
  12. Commentaire : montage sonore du 45 tours fait par Marcel Giguère. Ce dernier est le père de Roger Giguère.
  13. Commentaire : il s'agit de la chanson-thème des différentes émissions du Capitaine Bonhomme. Thème de Gilbert Lacombe et Michel Noël.
  14. Commentaire : Lucien Hétu avec Les Artisans de la Chanson a endisqué Capitaine Bonhomme sur le 45 tours de RCA Victor no. 57-5591. Bien qu'il s'agisse de la même chanson, il ne s'agit pas du même enregistrement utilisé pour la chanson-thème des différentes émissions du Capitaine Bonhomme et ce n'est pas Michel Noël qui chante sur cet enregistrement.
  15. a et b Source : Bibliothèque nationale du Québec.