Capdrot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Capdrot
Capdrot
Le monument des Croquants à Capdrot.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Bergerac
Canton Lalinde
Intercommunalité Communauté de communes des Bastides Dordogne-Périgord
Maire
Mandat
Patricia Feuillet
2014-2020
Code postal 24540
Code commune 24080
Démographie
Gentilé Capdrotiens
Population
municipale
489 hab. (2016 en diminution de 4,12 % par rapport à 2011)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 40′ 56″ nord, 0° 55′ 25″ est
Altitude Min. 143 m
Max. 288 m
Superficie 43,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Capdrot

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Capdrot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Capdrot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Capdrot
Liens
Site web capdrot.fr

Capdrot est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Au lieu-dit Bonnefond jaillit la source du Drot, affluent, long d'une centaine de kilomètres de la rive droite de la Garonne. La Forêt de Capdrot, très largement démembrée de nos jours, est altérée par divers implants de résineux.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Capdrot est limitrophe de huit autres communes. Au sud-est, son territoire n'est distant que d'une cinquantaine de mètres de celui de Blanquefort-sur-Briolance, en Lot-et-Garonne.

Communes limitrophes de Capdrot
Saint-Marcory,
Marsalès
Pays de Belvès Salles-de-Belvès
Monpazier Capdrot Mazeyrolles
Gaugeac Soulaures

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme est constitué de Cap "tête" et Drot, la rivière qui prend sa source dans la commune. Le nom est documenté sous les formes Capdracum (1280)[1], Capdrotum (1317)[1], Caput Drotii[2], Caput Dirsi[3]

En occitan, la commune porte le nom de Cap Dròt[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1983 2010 Jacques Magimel-Pelonnier SE Chirurgien retraité
mai 2010[5] (réélue en mars 2014[6]) En cours
(au 30 avril 2014)
Patricia Feuillet DVD [7]  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9].

En 2016, la commune comptait 489 habitants[Note 1], en diminution de 4,12 % par rapport à 2011 (Dordogne : -0,09 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0509291 0821 0421 1621 1951 2531 3351 242
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2121 1771 1631 1151 1331 0291 0611 0081 002
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 001947898806710696604522502
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
505435469467502507488508485
2016 - - - - - - - -
489--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2015[12], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 186 personnes, soit 38,4 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (vingt) est resté inchangé par rapport à 2010 et le taux de chômage de cette population active s'établit à 10,8 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au , la commune compte soixante établissements[13], dont vingt-huit au niveau des commerces, transports ou services, dix-sept dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, six dans la construction, cinq relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, et quatre dans l'industrie[14].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Tous secteurs confondus, parmi les cinquante premières entreprises ayant leur siège social en Dordogne, classées en termes de chiffre d'affaires hors taxes en 2015-2016, la société « Fruits rouges du Périgord » (commerce de gros interentreprises de fruits et légumes) implantée à Capdrot se classe 48e avec 23 598 k€[15]. Tous secteurs confondus, elle se classe à la 39e place, en termes de chiffre d'affaires à l'exportation, avec 1 050 k€[16].

Parmi les entreprises dont le siège social est en Dordogne, deux sociétés situées à Capdrot se classent parmi les cinquante premières de leur secteur d'activité en termes de chiffre d'affaires hors taxes en 2015-2016 :

  • dans les services, la société Isolife (affrètement et organisation des transports), 22e avec 5 632 k€[17] ;
  • dans le commerce, Fruits rouges du Périgord à la 25e place[18].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

En 1991, en même temps que les communes voisines de Monpazier et Biron, la commune de Capdrot a été inscrite, à l'initiative du ministère de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement, dans une opération « Grand site national[Note 2] », dans le cadre d'une politique de gestion durable du patrimoine liée au développement local, afin de préserver et de mettre en valeur son patrimoine architectural et urbain unique. En 2010, Capdrot ne figure plus parmi les 34 Grands sites du territoire français[19].

  • Ancienne collégiale, église Notre-Dame-de-l'Assomption[20],[21], ou Notre-Dame la Noire, du nom de la statue conservée dans l'église.
  • Monument des croquants.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Il meurt roué sur la place centrale de Monpazier, le 6 août 1637.
Il était à la tête d'une armée de 4000 paysans menant de nombreuses expéditions punitives, pillant fermes et châteaux, entre mai et juillet 1637, dans le sud du Périgord et en Quercy, à partir de sa base qui se trouvait dans la forêt de Bessède.
Le duc d'Épernon chargea un gentilhomme de Monpazier, Pierre de Molinier, capitaine de cent hommes d'armes, de se saisir de Buffarot.
Buffarot fut surpris à Monpeyran, près de Villeréal :

  • « Te randès Buffarot » ? - Te rends-tu Buffarot ? demanda Molinier.
  • « Noun pas, tant que me rastara uno tourto et un cantel ! » - Non pas tant que me restera une tourte et un quignon ! répondit Buffarot.

Il est condamné à mort prévôtalement, c'est-à-dire, selon la procédure expéditive du flagrant délit.
E. Pourquery écrivit : « le sixiesme aoust, jour de foyre, il fust dans la place sur un eschafaut rompu tout vif puis tous les membres, la teste la dernière sans estre bandé ; l'on porta ses membres en divers endroits : son corps sur un serisier et autre à Bernadet, la tête à Belvès ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Magimel-Pelonnier, Capdrot, lieu de mémoire, dans Les cahiers du Groupe archéologique de Monpazier, no 12, 2003 (lire en ligne)
  • Élisée Cérou, Le Drot ou le Dropt ? Appellation d'origine ibérique, suivie d'un culte druidique de l'eau ?, dans Les cahiers du Groupe archéologique de Monpazier, no 12, 2003 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.
  2. En 2010, il y a 34 Grands sites sur le territoire français, parmi lesquels la Pointe du Raz, la dune du Pyla ou le Pont du Gard

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, vol. 1 : Formations préceltiques, celtiques, romanes, Genève, Librairie Droz, coll. « Publications romanes et françaises » (no 193), , 1869 p. (ISBN 978-2-600-02884-4, lire en ligne), n° 5150.
  2. Hadriani Valesii, Notitia Galliarum ordine litterarum digesta, 1675
  3. Dictionnaire universel françois et latin, t. 2, 1721
  4. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 13 février 2014.
  5. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 15 août 2014.
  6. Anne-Marie-Sopkowitz, Un nouveau président à l'intercommunalité, Sud Ouest édition Dordogne du 13 mai 2014, p. 20h.
  7. http://www.rassemblonsladordogne.fr/lecanton.php?id=8,
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. Dossier complet - Commune de Capdrot (24080) - Activités, emploi et chômage - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 24 août 2018.
  13. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 24 août 2018).
  14. Dossier complet - Commune de Capdrot (24080) - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 24 août 2018.
  15. « Chiffres d'affaires : les 50 premières », Sud Ouest éco & entreprises édition Dordogne, novembre 2017, p. 28.
  16. « Export », Sud Ouest éco & entreprises édition Dordogne, novembre 2017, p. 33.
  17. « Services », Sud Ouest éco & entreprises édition Dordogne, novembre 2017, p. 39.
  18. « Commerce », Sud Ouest éco & entreprises édition Dordogne, novembre 2017, p. 40.
  19. Réseau des Grands Sites de France
  20. Pays de Bergerac : église de Capdrot
  21. M. Monmont, Fondation de l'église collégiale de Capdrot, dans Bulletin de la Société historique et archéologique du Périgord, 1886, tome 13, p. 49-54 (lire en ligne)
  22. Guy Penaud, Dictionnaire biographique du Périgord, p. 184, éditions Fanlac, 1999, (ISBN 2-86577-214-4)