Caparezza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caparezza
Description de cette image, également commentée ci-après

Caparezza en 2008.

Informations générales
Surnom MikiMix
Nom de naissance Michele Salvemini
Naissance (42 ans)
Molfetta, Italie
Activité principale Rappeur, auteur-compositeur-interprète
Genre musical Hip-hop, hip-hop alternatif, rap italien
Années actives Depuis 1997
Labels Virgin, Extra Labels, EMI, Universal

Caparezza (prononcé : [kapaˈrettsa]), de son vrai nom Michele Salvemini, né le à Molfetta), est un auteur-compositeur-interprète et rappeur italien. Il fait ses débuts au Festival de Sanremo en 1997 (un concours de chant en italien) sous le nom de MikiMix.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts[modifier | modifier le code]

Figlio est né de Franca Murolo et Giovanni Salvemini[1] auparavant membre d'un groupe musical. Bien que souhaitant faire dessinateur, il se lance dans des études de comptabilité à l'école professionnelle de Molfetta. Après obtention du diplôme, il décide de faire de la publicité et gagne une bourse d'études à l'Académie de la communication de Milan. Il abandonne cependant ses études pour se consacrer à la musique. Jeune, il est diagnostiqué agnostique[2].

Mikimix (1995–1998)[modifier | modifier le code]

Salvemini lance sa carrière musicale sous le pseudonyme de Mikimix, composant des airs mélodiques et minimaux et profitant d'un succès modéré. Il passe à la télévision à Segnali di fumo, un programme musical sur la chaîne italienne Videomusic en compagnie de Paola Maugeri. Après plusieurs soirées à Milan, il joue au Festival de Castrocaro, puis participe au concours musical Sanremo Giovani en 1995 avec la chanson Succede solo nei film, mais ne se qualifie pas. En 1996, il publie son premier album Tengo duro et prend de nouveau part au concours Sanremo Giovani en 1996 avec la chanson Donne con le minigonne, où il est cette fois admis pour participer au festival Sanremo de 1997. En 1998, Salvemini publie son dernier single sous Mikimix, intitulé Vorrei che questo fosse il Paradiso.

?! (1998–2002)[modifier | modifier le code]

De retour à Molfetta, il continue à composer dans son garage. Il se fait pousser les cheveux et une barbiche, et change son nom de scène pour Caparezza (signifiant « tête bouclée » dans le dialecte local de Molfetta, un nom qui lui est attribué en raison de sa coiffure bouclée) et publie entre 1998 et 1999, trois démos intitulées Ricomincio da Capa, Con Caparezza... nella monnezza et Zappa. En 2000, il publie son premier album studio, intitulé ?!, qui contient 12 des 14 chansons issues de ses démos. L'album contient les singles Tutto ciò che c'è, La fitta sassaiola dell'ingiuria, Chi c*zzo me lo fa fare et La gente originale.

Verità supposte et Habemus Capa (2003–2007)[modifier | modifier le code]

Caparezza (à droite) et Diego Perrone en concert à Turin, en 2006.

En 2003, Caparezza publie son deuxième album studio, intitulé Verità supposte. L'album obtient un bon succès, notamment grâce à quatre des six singles qu'il contient incluant : Il secondo secondo me et Fuori dal tunnel (2003), Vengo dalla Luna et Jodellavitanonhocapitouncazzo (2004). Fuori dal tunnel fait l'objet d'interrogations : la chanson devient véritable tube d'été, ce qui n'était pas l'intention de Caparezza[3]. Caparezza dénonce lors d'interviews que les médias de masse arrivent encore à fausser grossièrement la signification des textes.

En 2005 sorti l'album hommage Seguendo Virgilio - dentro e fuori il Quartetto Cetra, dans lequel divers artistes revisitent des morceaux d'Antonio Virgilio Savona du groupe Quartetto Cetra ; parmi ces morceaux, Caparezza avec la chanson Sciabola al fianco pistola alla mano. Dans la même période, il fonde le groupe SunnyColaConnection avec 'u Fabie et 'u Bepp, puis publie l'album A molfettesa manera en téléchargement gratuit. Le nom du groupe est un jeu de mots entre Sunny Cola et San Nicola di Bari, qui, selon la tradition à Bari, apporte des cadeaux aux enfants les 6 décembre[4].

En mars 2006, Caparezza publie son troisième album Habemus Capa, qui contient les singles La mia parte intollerante, Torna Catalessi et Dalla parte del toro.

Le dimensioni del mio caos (2007–2010)[modifier | modifier le code]

Caparezza en concert.

Le 21 janvier 2007, il joue au Crazy Live Music, une série de concerts gratuits organisée à la XIII Universiade invernale de la Piazza Vittorio Veneto à Turin[5]. L'année 2007 assiste également à la sortie de son quatrième album, avec différentes collaborations : Puni, Monde Marcio, Roy Paci & Aretuska, Piotta, Radiodervish, Macaco, Malos Cantores, Antianti, et The Medusa.

En février 2008 paraît l'album Bruno Lauzi e Il Club Tenco contenant des enregistrements inédits en direct de chansons du répertoire de Bruno Lauzi réinterprétées par des artistes italiens, dont Caparezza sur la chanson Al pranzo di gala di Babbo Natale[6]. Le 11 avril 2008, il publié son quatrième album Caparezza, Le dimensioni del mio caos. L'album est précédé par le single Eroe (Storia di Luigi delle Bicocche), joué le 25 avril lors d'une performance live à la Piazza San Carlo de Turin organisée par le comédien Beppe Grillo.

Il sogno eretico (2011–2013)[modifier | modifier le code]

Caparezza en concert.

Le 5 janvier 2011 est publié le film Che bella giornata, dans lequel participe Caparezza chantant Sarà perché ti amo de Ricchi e Poveri, Non amarmi d'Aleandro Baldi et Francesca Alotta et le single Vieni a ballare in Puglia. Le 1er mai 2011, il participe de nouveau au concerto del Primo Maggio, chantant dans l'ordre Non siete Stato voi, Goodbye Malinconia, Legalize the Premier et La fine di Gaia. À cette même période, il publie sur YouTube une série de courts-métrages intitulés The Boias, avant la sortie de son cinquième album, intitulé Il sogno eretico publié le chez Universal Music Group[7]. L'album est précédé par le single Goodbye Malinconia, fait avec Hadley, diffusé à la radio le 28 janvier 2011[8].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Caparezza ?!
  • 2003 : Verità supposte
  • 2006 : Habemus Capa
  • 2008 : Le dimensioni del mio caos'
  • 2011 : Il sogno eretico
  • 2014 : Museica

Démos[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Ricomincio da Capa
  • 1999 : Con CapaRezza... nella monnezza
  • 1999 : Zappa

Autres[modifier | modifier le code]

  • 1997 : La mia buona stella
  • 2005 : Alla molfettesa manera

Chansons connues[modifier | modifier le code]

  • Fuori dal Tunnel
  • Vengo dalla Luna
  • Jodellavitanonhocapitouncazzo
  • Dalla parte del toro
  • La mia parte intollerante
  • Torna Catalessi
  • Vieni A Ballare In Puglia
  • Eroe (storia di Luigi delle Bicocche)
  • Abiura di me
  • Goodbye Malinconia ft Tony Hadley
  • Legalize the Premier ft alboroise
  • Non me lo posso permettere

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Caparezza et Michele Monina, Saghe mentali. Viaggio allucinante in una testa di capa, Rizzoli, (ISBN 9788817018548)
  • (it) Caparezza, Chi se ne frega della musica, Auditorium, (ISBN 9788886784801)
  • (it) =Riccardo Bertoncelli et Cris Thellung, Ventiquattromila dischi. Guida a tutti i dischi degli artisti e gruppi più importanti, Baldini Castoldi Dalai, (ISBN 9788860181510)
  • (it) =Gabriele Blandini, Mauro Cardinale et Gabriele Donadei, Il ritmo nel tacco, Manni Editori, (ISBN 8881768992)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Intervista a Caparezza », La Voce di Fiore,‎ .
  2. (it) « Caparezza: sono agnostico ma stimo Padre Pio », Corriere della Sera,‎ (consulté le 26 juillet 2015).
  3. (it) « Messaggio di Caparezza » (consulté le 21 juillet 2011).
  4. (it) Puntata 2 - Chi Se Ne Frega Della Musica - Radio Deejay e Deejay Tv
  5. (it) « Caparezza in Tour », informazione.it (consulté le 26 janvier 2011).
  6. (it) « Il Club Tenco omaggia Bruno Lauzi con un doppio cd » (consulté le 24 février 2011).
  7. (it) « Caparezza: nuovo album a marzo 2011 », Universal Music Group,‎ (consulté le 25 juillet 2011).
  8. [vidéo] H8IdlXbt2P0 le Boias - Episode 5 sur YouTube.

Liens externes[modifier | modifier le code]