Capacité portante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La capacité portante d'un sol est tributaire des performances géomécaniques caractéristiques de la composition du sol (par exemple : tourbes, terres végétales, sables, argiles, glaises, roches, etc.)

La capacité portante d'un sol se caractérise par sa résistance au tassement en fonction de la cohésion et des frottements internes. La contrainte admissible se mesure en kN/m2 (ou anciennement en kgf/cm2 ou en bar). C'est une pression et le kN/m2 est aussi un kilopascal (kPa).

La capacité portante d'un sol est une performance technique spécifique qu'il est indispensable de connaître pour établir le système de fondation d'un ouvrage. La mesure de cette performance s'acquiert par des essais de sol superficiels (essai à la table) ou par des sondages.

Le terme de capacité portante s'utilise aussi pour les planchers de locaux où l'unité la plus en usage est le kilogramme-force par mètre carré, soit 10 Pa, donc :

10 kPa = 10 kN/m2 = 1 tf/m2 = 1 000 kgf/m2
or 1 m2 = 104 cm2
d'où 100 kPa = 1 kgf/cm2= 1 bar