Cap Caccia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Photographie du cap Caccia vue de la Punta Giglio
Cap Caccia vue de la Punta Giglio séparés par le golfe de Porto Conte

.

Le cap Caccia (en catalan et alguérois cap de la Caça) est une imposante presqu'île de calcaire située dans la province de Sassari à l'extrémité nord-occidentale de la Sardaigne.

Avec la Punta Giglio (it), il ferme le golfe de Porto Conte (it), et sa partie distale se présente face à la baie d'Alghero (it).

Le cap Caccia (en français, cap Chasse) doit son nom à la chasse aux pigeons qu'organisaient les notables au XIXe siècle autour du cap, depuis leurs embarcations, durant les périodes de mer calme.

Description[modifier | modifier le code]

Photographie de la partie extrême de cap Caccia surmontée de son phare
La partie extrême du cap surmontée de son phare.

Le cap Caccia, d'une hauteur de 168 mètres, accueille une station météorologique ainsi qu'un phare visible jusqu'à 34 milles. Proche du cap se trouve l'île Foradada (it), important stack, forée de part en part, d'où son nom. Sur une partie de la falaise, est aménagée une via ferrata dite Via ferrata du Cabirol (it), longue de 1 200 m.

Il est possible d'observer le long des parois rocheuses l'aigle de Bonelli, le faucon pèlerin, le goéland leucophée, des pétrels, des martinets. Récemment, il a été déclaré havre permanent de protection de la faune au grand bénéfice des diverses espèces présentes aussi bien sur que sous l'eau; actuellement, sur toute l'entière zone sont présentes l'Aire naturelle marine protégée cap Caccia -île Piana (it) ainsi que le parc Porto Conte, parc régional terrestre, avec faune et flore unique, tel l'imposant vautour fauve.

Géomorphologie[modifier | modifier le code]

Le cap Caccia est aussi connu pour sa typologie karstique; de nombreuses grottes sont présentes dans sa partie inférieure qui autrefois étaient fréquentées par des colonies de phoques moines, aujourd'hui complètement disparues, suite à d'intensives campagnes de chasse conduites jusqu'au début du XIXe siècle.

La grotte la plus connue, qui porte le nom du Dieu des mers, est celle de Neptune alors que sous l'eau se trouve la célèbre et très visitée, par les plongeurs sous-marins, la grotte de Nérée (it), dédiée au père des Néréides, et considérée comme la plus grande grotte submergée de toute la Méditerranée. Dans tous les fonds marins environnants est encore présent le Corallium rubrum, précieux corail rouge qui depuis des siècles est utilisé, notamment dans la joaillerie, par les artisans locaux, et qui a donné à cette frange du littoral le nom de Riviera du Corail (it).

Grottes de superficie[modifier | modifier le code]

Photographie panoramique des longs escaliers (nommés Escala del Cabirol) pour accéder à la grotte de Neptune
L'Escala del Cabirol, escalier qui permet l'accès à la grotte de Neptune[1].
  • Grotta della Foca Monaca
  • Grotta del Gaurra (del Gabbiano)
  • Grotta Verde o dell'altare o di Sant'Elmo
  • Grotte de Neptune (partie supérieure)
  • Grotta dei Pizzi e ricami
  • Grotta Gea (Group Espeleologic Algueres)
  • Grotta del Belvedere o del soffio (partie supérieure)

Grottes submergées[modifier | modifier le code]

  • Grotta della Madonnina
  • Grotte de Nérée (it)
  • Grotta del Sifone
  • Grotta del Tunnel
  • Grotte de Neptune (partie submergée)
  • Grotta dei Portici o di Punta Salinetto
  • Grotta del Belvedere o del soffio (partie submergée)

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. On y accède soit à pied au moyen d'un escalier (appelé Escala del Cabirol) de plus de 600 marches, soit par bateau au départ du port d'Alghero.

Articles connexes[modifier | modifier le code]