Cap Girardeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cap-Girardeau)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cap-Girardeau
Cap Girardeau
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau du Missouri Missouri
Comté Cape Girardeau
Type de localité City
Maire Harry Rediger
Code ZIP 63701, 63702, 63703, 63705
Code FIPS 29-11242
GNIS 0731549
Indicatif(s) téléphonique(s) local (locaux) 573
Démographie
Population 38 544 hab. (2012)
Densité 522 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 18′ 33″ nord, 89° 32′ 47″ ouest
Altitude 107 m
Superficie 7 379 ha = 73,79 km2
· dont terre 73,63 km2 (99,78 %)
· dont eau 0,16 km2 (0,22 %)
Fuseau horaire CST (UTC-6)
Divers
Surnom Cape, The City of Roses, River City
Localisation
Localisation de Cap-Girardeau
Carte du comté de Cape Girardeau.

Géolocalisation sur la carte : Missouri

Voir sur la carte administrative du Missouri
City locator 14.svg
Cap-Girardeau

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Cap-Girardeau

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Cap-Girardeau

Cap-Girardeau (en anglais : Cape Girardeau) est une ville américaine du sud-est du Missouri, dans le comté de Cape Girardeau, au bord du Mississippi.

Le nom de la ville vient du Français Jean Baptiste de Girardot, qui créa un poste de traite provisoire à cet endroit vers 1733. Le "cap" était alors un promontoire rocheux qui dominait le Mississippi et qui fut détruit lors de la construction du chemin de fer.

La ville compte environ 35 000 habitants et possède un aéroport (Cape Girardeau Municipal Airport, code AITA : CGI).

Historique[modifier | modifier le code]

La ville est nommée d'après Jean Baptiste de Girardot, qui a établi un poste de traite dans la zone autour de 1733. Il était un soldat français stationné à Kaskaskia entre 1704-1720 dans la colonie française de la Louisiane. Le cap dans le nom de la ville vise un monticule rocheux surplombant le fleuve Mississippi; il fut plus tard détruit par la construction du chemin de fer[1]. Dès 1765, un coude de la rivière Mississippi, à 60 km au sud du village canadien de Sainte-Genevieve, avait été appelé Cape Girardot ou Girardeau.

Les statuts de Cape Girardeau ont vu le jour en 1793, date à laquelle le gouvernement espagnol, qui avait acquis la Louisiane en 1764 après la défaite française dans la Guerre de Sept Ans, accorda au Canadien Louis Lorimier le droit d'établir un poste de traite, c'est-à-dire des privilèges de négociation et une grande étendue de terres. Lorimier, promu gouverneur du district, fit fructifier ses terres et s'enrichit du commerce avec les peuples autochtones (les Ozark Bluff arboricoles et les Mississippiens).

Également en 1793, le baron de Carondelet fit donation de terres près de Cape Girardeau à Bob Black, chef des Chaouanons Hathawekela, qui avaient émigré à travers le fleuve Mississippi. Cette tribu, désignée plus tard comme les Chaouanons de Cape Girardeau, a résisté avec succès à la Déportation des Indiens d'Amérique jusqu'en 1833.

Climat[modifier | modifier le code]

Vue d'un monument de Cap-Girardeau

Cape Girardeau bénéficie d'un climat subtropical humide (Cfa selon la classification de Köppen) avec quatre saisons distinctes ; elle est située dans la Zone de rusticité USDA 6b[2]. L'hiver, la commune est sujette aux précipitations de neige et de neige fondante (sleet), avec parfois des tempêtes de neige et du verglas. La moyenne des températures diurnes en janvier est de 0,6 °C et il y a en moyenne annuelle 14 jours sous le zéro ; la date moyenne du premier jour de gel tombe le 23 octobre 23, celle du dernier jour de gel le 7 avril[3]. Les étés sont chauds et humides, avec une température moyenne diurne en juillet de 25,9 °C, et 48 jours au-dessus de 32 °C[3]. Les précipitations anunelles sont de 1 190 mm, la saison la plus humide est le printemps[3]. Les températures extrêmes vont de 42 °C (29 juin 2012) à −28 °C (11 janvier 1977[3]).

Données climatiques à l'aéroport régional de Cape Girardeau, Missouri
(normales 1981–2010, extrêmes 1960–aujourd'hui
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −4,5 −2,2 2,2 7,5 13,1 17,9 19,9 18,6 13,5 7,3 2,3 −2,8 7,7
Température minimale moyenne la plus basse (°C)
année du record
−28
11 janvier 1977
−26
−16
−8
−1
6
9
7
1
−5
−13
−24
−28
11 janvier 1977
Température maximale moyenne (°C) 5,8 8,8 14,6 20,4 25,4 30,2 31,9 31,5 27,4 21,3 14,1 7,2 19,9
Température maximale moyenne la plus haute (°C)
année du record
23
26
34
33
36
42
29 juin 2012
41
41
38
34
28
24
42
29 juin 2012
Précipitations (mm) 88,1 86,6 111,8 110,7 138,7 90,7 85,3 76,7 83,3 96,3 112,8 108 1 189
Source : NOAA[3],[4]


Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. D'après « Histoire de Cape Girardeau », sur Ville de Cape Girardeau (consulté le 9 avril 2014)
  2. United States Department of Agriculture, « USDA Plant Hardiness Zone Map », sur United States National Arboretum (consulté le 19 février 2015)
  3. a, b, c, d et e « NowData - NOAA Online Weather Data », sur National Oceanic and Atmospheric Administration (consulté le 21 février 2015)
  4. « Station Name: MO CAPE GIRARDEAU MUNI AP », sur National Oceanic and Atmospheric Administration (consulté le 21 février 2015)

Article connexe[modifier | modifier le code]