Canton du Raincy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ancien
canton du Raincy
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-Saint-Denis
Arrondissement(s) Arrondissement du Raincy
Chef-lieu Le Raincy
Code canton 93 24
Histoire de la division
Création 1882
Modification(s) 1967
Disparition 23 mars 2015
Démographie
Population 44 713 hab. (2012)
Densité 7 223 hab./km2
Géographie
Superficie 6,19 km2
Subdivisions
Communes 2

Le canton du Raincy est une ancienne division administrative française située dans le département de la Seine-Saint-Denis et la région Île-de-France.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014 en France, ses communes ont été réparties entre le canton de Livry-Gargan et celui de Villemomble

Histoire[modifier | modifier le code]

Département de Seine-et-Oise[modifier | modifier le code]

Le canton du Raincy du département de Seine-et-Oise a été créé par détachement de l'ancien canton de Gonesse par la la loi du 7 avril 1882. Le nouveau canton comprenait les communes du Raincy, de Livry, Vaujours, Coubron, Clichy-sous-Bois, Montfermeil, Gagny, Neuilly-sur-Marne, Gournay et Noisy-le-Grand[1].

Il a été scindé par l'article 11 du décret du 28 janvier 1964, qui a créé à sa place :

Canton de Seine-Saint-Denis[modifier | modifier le code]

Le canton du Raincy a été recréé par le décret du 20 juillet 1967, lors de la constitution du département de la Seine-Saint-Denis. Il comprenait les communes du Raincy et de Clichy-sous-Bois[3].

Un nouveau découpage territorial de la Seine-Saint-Denis entré en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 21 février 2014[4]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre, la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[5]. En Seine-Saint-Denis, le nombre de cantons passe ainsi de 40 à 21.

Dans ce cadre, la commune de Clichy-sous-Bois a été rattachée au nouveau canton de Livry-Gargan et celle du Raincy au nouveau canton de Villemomble[4].

Le canton supprimé en 2015 ne recouvrant pas les limites de celui créé en 1882, l'évolution de la couleur politique des conseillers généraux doit être analysée en tenant compte de celle de la délimitation cantonale.

Administration[modifier | modifier le code]

Seine-et-Oise[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs de Seine-et-Oise
Période Identité Étiquette Qualité
1886 1904 Roger-Ballu (père) Act.lib. Inspecteur général des Beaux-Arts
Maire de Gournay-sur-Marne
Député (1902 → 1906)
1904 1905
(décès)
Charles Herpin Rad. Médecin, maire de Livry-Gargan (1904 → 1905)
1905 1935
(décès)
Louis Amiard Rad.ind. Industriel
Maire de Neuilly-sur-Marne (1904-1935)
Sénateur (1926 → 1935)
Président du Conseil Général de Seine-et-Oise (1923 → 1935)
1935 1940 Émile Cossonneau PCF Ouvrier serrurier
Maire de Gagny (1935 → 1940)
Député (1936 → 1940)
1945 1951 Robert Ballanger PCF Employé
Député (1945 → 1981)
1951 1958 Robert Weber RPF puis RS  
1958 1961
(décès)
César Collaveri SFIO Régisseur
Maire de Livry-Gargan (1947 → 1961)
assassiné en 1961
1961 1967 Raymond Valenet UNR Directeur des plâtrières de Livry-Gargan
Député (1962 → 1978)
Maire de Gagny (1958 → 1977)
Conseiller général du Canton de Gagny (1967 → 1978)

Seine-Saint-Denis[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs de Seine-Saint-Denis
Période Identité Étiquette Qualité
1967 1967 ou 1968[6] Marcel Colson   Maire du Raincy
Décédé en fonction
30 mars 1968[6] 1973 M. Marchal RI  
1973 1976 Lucien Doudey DVD Maire du Raincy (1968 → 1976)
1976 1998 Raymond Mège DVD puis UDF Maire du Raincy (1976 → 1995)
1998 2004 Claude Dilain PS Médecin pédiatre
Maire de Clichy-sous-Bois (1995 → 2011)
2004 2011 Ludovic Toro UMP Conseiller municipal de Coubron
2011 2015 Claude Dilain PS Médecin pédiatre
Maire de Clichy-sous-Bois (1995 → 2011)
Sénateur de Seine-Saint-Denis (2011 → 2015)
Décédé en fonction

Composition (1967 - 2015)[modifier | modifier le code]

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Clichy-sous-Bois 30 720 93390 93014
Le Raincy 13 993 93340 93062

Démographie[modifier | modifier le code]

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012 -
26 514 30 581 36 189 37 841 41 658 41 249 43 542 43 763 44 713 -
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)


Références[modifier | modifier le code]

  1. « Loi du 7 avril 1882 qui détache du Canton de Gonesse les communes du Raincy, de Livry, Vaujours, Coubron, Clichy-sous-Bois, Montfermeil, Gagny, Neuilly-sur-Marne, Gournay et Noisy-le-Grand, pour former un nouveau Canton, dont le chef-lieu est le Raincy », Bulletin des lois de la République française, no 703,‎ , p. 913 (lire en ligne).
  2. « Décret du 28 janvier 1964 portant modification de limites territoriales de cantons et création de nouveaux cantons (Seine-et-Oise) », Journal officiel de la République française,‎ , p. 1090-1092 (lire en ligne [PDF]).
  3. « Décret n°67-591 du 20 juillet 1967 portant création et délimitation des cantons des nouveaux départements de la région parisienne - Seine-Saint-Denis », Journal officiel de la République française,‎ , p. 7359-7360 (lire en ligne).
  4. a et b Décret no 2014-217 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Seine-Saint-Denis.
  5. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  6. a et b « Six élections cantonales », Le Monde,‎ (lire en ligne) :

    « Il s'agissait de remplacer M. Marcel Colson (Indép.), ancien maire du Raincy, décédé, qui, en septembre-octobre 1967, avait été élu conseiller général au second tour de scrutin par 4 650 voix contre 3 981 à M. Déchamps sur 15 745 inscrits, 8 806 votants et 8 631 suffrages exprimés, succédant à TA. Raymond Valenet, député (U.D.-Vè Rép.), maire de Gagny, qui s'était présenté dans le canton du même nom »

    .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]