Canton du Causse-Comtal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton du Causse-Comtal
Canton du Causse-Comtal
Situation du canton du Causse-Comtal dans le département de Aveyron.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Arrondissement(s) Millau (1)
Rodez (6)
Bureau centralisateur Sébazac-Concourès
Conseillers
départementaux
Magali Bessaou
Jean-Luc Calmelly
2015-2021
Code canton 12 03
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 11 847 hab. (2017)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Superficie 272,32 km2
Subdivisions
Communes 7

Le canton du Causse-Comtal est une division administrative française du département de l'Aveyron, créée par le décret du 21 février 2014 et entrant en vigueur lors des élections départementales de 2015.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de l'Aveyron entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 21 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure[3]. En Aveyron, le nombre de cantons passe ainsi de 46 à 23. Le canton du Causse-Comtal fait partie des 21 nouveaux cantons du département, deux cantons conservant leur dénomination (Saint-Affrique et Villefranche-de-Rouergue).

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Magali Bessaou   LR Directrice de l’association départementale des Maires
Maire de La Loubière
2015 en cours Jean-Luc Calmelly   DVD Cadre commercial
Maire de Bozouls

Lors des élections départementales de 2015, le binôme composé de Magali Bessaou et Jean-Luc Calmelly (UMP[4]) est élu au premier tour avec 56,58% des suffrages exprimés, devant le binôme composé de Florence Cayla et Christophe Mery (PRG) (33,31%). Le taux de participation est de 61,92 % (5 771 votants sur 9 320 inscrits)[4] contre 59,71 % au niveau départemental[5] et 50,17 % au niveau national[6].

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton du Causse-Comtal est composé de sept communes entières.

Liste des 7 communes du canton du Causse-Comtal au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Sébazac-Concourès
(bureau centralisateur)
12264 Rodez Agglomération 25,82 3 253 (2017) 126 modifier les donnéesmodifier les données
Agen-d'Aveyron 12001 CC du Pays de Salars 22,35 1 051 (2017) 47 modifier les donnéesmodifier les données
Bozouls 12033 CC Comtal Lot et Truyère 69,69 2 871 (2017) 41 modifier les donnéesmodifier les données
Gabriac 12106 CC Comtal Lot et Truyère 25,54 504 (2017) 20 modifier les donnéesmodifier les données
La Loubière 12131 CC Comtal Lot et Truyère 28,71 1 472 (2017) 51 modifier les donnéesmodifier les données
Montrozier 12157 CC Comtal Lot et Truyère 46,78 1 630 (2017) 35 modifier les donnéesmodifier les données
Rodelle 12201 CC Comtal Lot et Truyère 53,43 1 066 (2017) 20 modifier les donnéesmodifier les données
Canton du Causse-Comtal 1203 272,32 11 847 (2017) 44 modifier les données

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2017, le canton comptait 11 847 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2014 2015 2016 2017
11 51011 64411 71611 76911 847
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]