Canton des Portes du Tarn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton des Portes du Tarn
Situation du canton des Portes du Tarn dans le département de Tarn.
Situation du canton des Portes du Tarn dans le département de Tarn.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn
Arrondissement(s) Albi (2)
Castres (8)
Bureau centralisateur Saint-Sulpice-la-Pointe
Conseillers
départementaux
Dominique Rondi Sarrat
Gilles Turlan
2015-2021
Code canton 81 21
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 16 509 hab. (2014)
Densité 100 hab./km2
Géographie
Superficie 165,83 km2
Subdivisions
Communes 10

Le canton des Portes du Tarn est un canton français du département du Tarn.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial du Tarn entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 17 février 2014[1]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[2]. Dans le Tarn, le nombre de cantons passe ainsi de 46 à 23.

Le canton des Portes du Tarn est formé de communes des anciens cantons de Lavaur (8 communes) et de Rabastens (2 communes). Avec ce redécoupage administratif, le territoire du canton s'affranchit des limites d'arrondissements, avec 8 communes incluses dans l'arrondissement de Castres et 2 dans l'arrondissement d'Albi. Le bureau centralisateur est situé à Saint-Sulpice-la-Pointe.

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton des Portes du Tarn comprend les dix communes suivantes[1] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Saint-Sulpice-la-Pointe
(bureau centralisateur)
81271 CC Tarn Agout 8 642 (2014)
Ambres 81011 CC Tarn Agout 973 (2014)
Coufouleux 81070 CC du Pays Rabastinois 2 668 (2014)
Garrigues 81102 CC Tarn Agout 271 (2014)
Giroussens 81104 CC du Pays Rabastinois 1 479 (2014)
Loupiac 81149 CC du Pays Rabastinois 399 (2014)
Lugan 81150 CC Tarn Agout 391 (2014)
Saint-Agnan 81236 CC Tarn Agout 234 (2014)
Saint-Jean-de-Rives 81255 CC Tarn Agout 464 (2014)
Saint-Lieux-lès-Lavaur 81261 CC Tarn Agout 988 (2014)

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
2013 2014
16 180 16 509
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962 puis population municipale à partir de 2006[3])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du canton était de 16 509 habitants[4].

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Dominique Rondi Sarrat   PS Maire de Saint-Sulpice-la-Pointe
2015 en cours Gilles Turlan   PRG Maire de Giroussens

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Dominique Rondi Sarrat et Gilles Turlan (Union de la Gauche, 32,51 %) et Corinne Bardou et Marc Neri (FN, 28,64 %). Le taux de participation est de 57,26 % (6 616 votants sur 11 555 inscrits)[5] contre 58,71 % au niveau départemental[6] et 50,17 % au niveau national[7]. Au second tour, Dominique Rondi Sarrat et Gilles Turlan (Union de la Gauche) sont élus avec 61,46 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 57,98 % (3 676 voix pour 6 700 votants et 11 555 inscrits)[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Décret no 2014-170 du 17 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Tarn.
  2. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  3. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années [ 2006], [ 2014]
  4. Populations légales des cantons du Tarn, publiées par l'INSEE.
  5. « Résultats du premier tour pour le canton des Portes du Tarn », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  6. « Résultats du premier tour pour le département du Tarn », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  7. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  8. « Résultats du second tour pour le canton des Portes du Tarn », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]