Canton de La Chapelle-sur-Erdre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de La Chapelle-sur-Erdre
Situation du canton de La Chapelle-sur-Erdre dans le département de Loire-Atlantique.
Situation du canton de La Chapelle-sur-Erdre dans le département de Loire-Atlantique.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement(s) Nantes (1)
Châteaubriant-Ancenis (5)
Bureau centralisateur La Chapelle-sur-Erdre
Conseillers
départementaux
Erwan Bouvais
Elisa Drion
2015-2021
Code canton 44 05
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification(s) 1801[2],[3]

22 mars 2015[4]

Démographie
Population 48 952 hab. (2014)
Densité 190 hab./km2
Géographie
Altitude Min. 1 m
Max. 92 m
Superficie 257,16 km2
Subdivisions
Communes 6

Le canton de La Chapelle-sur-Erdre est une circonscription électorale française, située dans le département de la Loire-Atlantique (région Pays de la Loire). À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 4 à 6.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Par décret du 25 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de La Chapelle-sur-Erdre est conservé et s'agrandit. Il passe de 4 à 6 communes[4].

Le 1er janvier 2017, l'arrondissement de Châteaubriant et l'arrondissement d'Ancenis fusionne pour créer le nouveau arrondissement de Châteaubriant-Ancenis ; quatre communes du canton qui étaient situées dans l'arrondissement de Nantes sont rattachés au nouveau arrondissement pour avoir une cohérence avec la communauté de communes d'Erdre et Gesvres. Seule La Chapelle-sur-Erdre reste au sein de Nantes Métropole.

Composition[modifier | modifier le code]

Avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de La Chapelle-sur-Erdre dans le département de la Loire-Atlantique avant 2015.

Les données présentées sont issues des études de l'Insee[5].

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
La Chapelle-sur-Erdre
(chef-lieu)
44035 Nantes Métropole 33,42 19 120 (2014) 572
Grandchamps-des-Fontaines 44066 CC d'Erdre et Gesvres 33,87 5 502 (2014) 162
Sucé-sur-Erdre 44201 CC d'Erdre et Gesvres 41,33 6 707 (2014) 162
Treillières 44209 CC d'Erdre et Gesvres 29,05 8 395 (2014) 289

Après 2015[modifier | modifier le code]

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
La Chapelle-sur-Erdre
(chef-lieu)
44035 Nantes Métropole 33,42 19 120 (2014) 572
Fay-de-Bretagne 44056 CC d'Erdre et Gesvres 64,81 3 506 (2014) 54
Grandchamps-des-Fontaines 44066 CC d'Erdre et Gesvres 33,87 5 502 (2014) 162
Sucé-sur-Erdre 44201 CC d'Erdre et Gesvres 41,33 6 707 (2014) 162
Treillières 44209 CC d'Erdre et Gesvres 29,05 8 395 (2014) 289
Vigneux-de-Bretagne 44217 CC d'Erdre et Gesvres 54,68 5 722 (2014) 105

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1848 1870 Anselme Fleury Majorité
dynastique
Négociant
Maire de La Chapelle-sur-Erdre
Député (1852-1870)
1871 1874
(décès)
Comte
Rogatien-Louis-Olivier de Sesmaisons
Légitimiste Officier, propriétaire du château de la Desnerie
Président du Conseil général
Député (1848-1851)
1874 1882 M. Guillet de La Brosse Droite  
1882 1896
(décès)[6]
Edouard
de Cazenove de Pradines
Droite
Royaliste
Député du Lot-et-Garonne (1871-1876)
Député de Loire-Inférieure (1884-1896)
Maire de Grandchamps-des-Fontaines
1896[7] 1904
(décès)
Louis-Hippolyte
Thibeaud-Nicollière
Droite
Royaliste
Avocat, bâtonnier à Nantes
Ancien Président de la Jeunesse royaliste de Nantes
1904 1920
(décès)
Marquis
Donatien de Sesmaisons
Conservateur Officier
1920[8] 1922 Rogatien Levesque Conservateur Maire de La Chapelle-sur-Erdre
1922[9] 1940 Olivier de Sesmaisons
(fils de D.de Sesmaisons)
Conservateur Propriétaire terrien et exploitant agricole
Maire de La Chapelle-sur-Erdre (1932-1945)
Président du Conseil général
1945 1967
(décès)
Olivier de Sesmaisons RPF puis DVD Ancien maire de La Chapelle-sur-Erdre
Député (1945-1967)
1967 2001 Donatien de Sesmaisons
(fils du précédent)
RI puis UDF Maire de La Chapelle-sur-Erdre de 1971 à 1989
2001 2015 Hervé Bocher PS Ancien conseiller municipal de La Chapelle-sur-Erdre (1983-2008)
Vice-président du Conseil général

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Elisa Drion   DVD Ancienne adjointe au maire de Treillères
2015 en cours Erwan Bouvais   DVD Conseiller municipal de La Chapelle-sur-Erdre

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Erwan Bouvais et Elisa Drion (Union de la Droite, 33,32 %) et Christine Chevalier et Claude Lefort (DVG, 26,02 %). Le taux de participation est de 51,88 % (19 643 votants sur 37 862 inscrits)[10] contre 50,7 % au niveau départemental[11] et 50,17 % au niveau national[12]. Au second tour, Erwan Bouvais et Elisa Drion (Union de la Droite) sont élus avec 53,22 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 51,34 % (9 597 voix pour 19 437 votants et 37 862 inscrits)[13].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
7 172 7 582 12 178 22 173 26 611 31 757 34 254 36 841 37 474
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[14] puis population municipale à partir de 2006[15])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 48 952 habitants[16].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 204
  2. Notice communale de La Chapelle-sur-Erdre sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 802.
  4. a et b Décret no 2014-243 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Loire-Atlantique.
  5. « Populations légales 2010 des communes de la Loire-Atlantique », sur Insee.fr (consulté le 3 janvier 2013).
  6. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6417361b/f1.item.r=canton.zoom
  7. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62406745/f10.item.r=canton.zoom
  8. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6387807z/f76.item.r=canton.zoom
  9. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6451387t/f24.item.r=canton.zoom
  10. « Résultats du premier tour pour le canton de La Chapelle-sur-Erdre », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  11. « Résultats du premier tour pour le département de la Loire-Atlantique », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  12. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  13. « Résultats du second tour pour le canton de La Chapelle-sur-Erdre », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  14. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  15. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  16. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]