Canton de Valence (Tarn-et-Garonne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Canton de Valence.
image illustrant un canton français image illustrant le Tarn-et-Garonne
Cet article est une ébauche concernant un canton français et le Tarn-et-Garonne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Canton de Valence
Situation du canton de Valence dans le département de Tarn-et-Garonne.
Situation du canton de Valence dans le département de Tarn-et-Garonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn-et-Garonne
Arrondissement(s) Castelsarrasin
Bureau centralisateur Valence
Conseillers
départementaux
Jean-Michel Baylet
Christiane Le Corre
2015-2021
Code canton 82 14
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification(s) 1801[2],[3]

22 mars 2015[4]

Démographie
Population 13 364 hab. (2014)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Superficie 225,40 km2
Subdivisions
Communes 17

Le canton de Valence est un canton français du département de Tarn-et-Garonne et de la région Occitanie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton faisait partie de l'ancien arrondissement de Moissac.

Par décret du 27 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Valence (Tarn-et-Garonne) est conservé et s'agrandit. Il passe de 11 à 17 communes[4].

Le nom officiel du canton, indiqué dans le Code officiel géographique est « canton de Valence ». Toutefois, l'appellation « canton de Valence-d'Agen » est d'usage courant[réf. souhaitée].

Composition[modifier | modifier le code]

Avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Valence (Tarn-et-Garonne) dans l'arrondissement de Castelsarrasin avant 2015.

Le canton de Valence était composé de 11 communes et comptait 10 659 habitants (population municipale) au 1er janvier 2010[5].


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Castelsagrat 82032 CC des Deux Rives 22,50 568 (2014) 25
Espalais 82054 CC des Deux Rives 7,87 400 (2014) 51
Gasques 82065 CC des Deux Rives 13,43 418 (2014) 31
Golfech 82072 CC des Deux Rives 9,72 954 (2014) 98
Goudourville 82073 CC des Deux Rives 11,27 960 (2014) 85
Lamagistère 82089 CC des Deux Rives 9,10 1 125 (2014) 124
Montjoi 82130 CC des Deux Rives 14,67 170 (2014) 12
Perville 82138 CC des Deux Rives 9,27 124 (2014) 13
Pommevic 82141 CC des Deux Rives 5,75 618 (2014) 107
Saint-Clair 82160 CC des Deux Rives 8,35 274 (2014) 33
Valence 82186 CC des Deux Rives 13,44 5 194 (2014) 386

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Le canton est désormais composé de 17 communes :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Valence
(bureau centralisateur)
82186 CC des Deux Rives 5 194 (2014)
Boudou 82019 CC Terres de confluences 719 (2014)
Bourg-de-Visa 82022 CC du Pays de Serres en Quercy 389 (2014)
Brassac 82024 CC du Pays de Serres en Quercy 261 (2014)
Castelsagrat 82032 CC des Deux Rives 568 (2014)
Espalais 82054 CC des Deux Rives 400 (2014)
Gasques 82065 CC des Deux Rives 418 (2014)
Golfech 82072 CC des Deux Rives 954 (2014)
Goudourville 82073 CC des Deux Rives 960 (2014)
Lamagistère 82089 CC des Deux Rives 1 125 (2014)
Montjoi 82130 CC des Deux Rives 170 (2014)
Perville 82138 CC des Deux Rives 124 (2014)
Pommevic 82141 CC des Deux Rives 618 (2014)
Saint-Clair 82160 CC des Deux Rives 274 (2014)
Saint-Nazaire-de-Valentane 82168 CC du Pays de Serres en Quercy 355 (2014)
Saint-Paul-d'Espis 82170 CC des Deux Rives 592 (2014)
Saint-Vincent-Lespinasse 82175 CC des Deux Rives 243 (2014)

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
8 093 8 253 8 150 8 649 9 711 9 668 10 344 10 686 10 724
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[6] puis population municipale à partir de 2006[7])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 13 364 habitants[8].

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1848 1855 Xavier Moulenq[9]   Avocat,
maire de Valence (Tarn-et-Garonne) (1848-1855, 1857-1860, 1865-1870, 1874-1881, 1882-1884)
1855 1871 Jean-Baptiste Bourgeat   Maire de Lamagistère (1835-1870)
1871 1886 Étienne Trubert Droite Chef adjoint de cabinet du Duc de Broglie
Député (1877-1889)
1886 1902
(décès)[10]
Louis Bourgeat Union républicaine Maire de Lamagistère (1870-1902)
Sénateur (1897-1902)
1902[11] 1919 M. Dufaur PRRS Docteur-médecin
1919 1940 Adrien Bourgeat PRRS Maire de Lamagistère (1902-1942)
1945 1959
(décès)
Jean Baylet PRRS Maire de Valence (1930-1959)
Député (1945-1958)
1959 1985 Évelyne Baylet[12]
(épouse du précédent)
PRRS
puis MRG
Présidente du Conseil Général (1970-1982)
Maire de Valence (Tarn-et-Garonne) (1959-1977)
1985 2015 Jean-Michel Baylet
(fils des précédents)
PRG Sénateur de 1986 à 1988 et de 1995 à 2014
Président du Conseil Général de 1985 à 2015
Député de 1978 à 1984 et en 1988
Ancien ministre
Maire de Valence-d'Agen de 1977 à 2001
Conseiller municipal de Montjoi depuis 2008
Président de la Communauté de communes des Deux Rives

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Jean-Michel Baylet   PRG Président du conseil général (1985-2015)
2015 en cours Christiane Le Corre   PRG Première adjointe au maire de Valence

Lors des élections départementales de 2015, le binôme composé de Jean-Michel Baylet et Christiane Le Corre (PRG[13]) est élu au premier tour avec 50,72% des suffrages exprimés, devant le binôme composé de Patrice Charles et Dominique Poinard (FN) (28,78%). Le taux de participation est de 61,28 % (5 879 votants sur 9 593 inscrits)[13] contre 58,89 % au niveau départemental[14] et 50,17 % au niveau national[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externes[modifier | modifier le code]