Canton de Thiviers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Thiviers
Canton de Thiviers
Localisation du canton dans la Dordogne en 2015
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement(s) Nontron, Périgueux
Bureau centralisateur Thiviers
Conseillers
départementaux
Michel Karp
Colette Langlade
2015-2021
Code canton 24 21
Histoire de la division
Création 1790
Modification 1 2015
Démographie
Population 15 845 hab. (2016)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Altitude Min. 119 m
Max. 491 m
Superficie 553,76 km2
Subdivisions
Communes 23

Le canton de Thiviers est un canton français tenant lieu de circonscription électorale, situé dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Historique[modifier | modifier le code]

  • De 1833 à 1848, les cantons de Lanouaille et de Thiviers avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[3].

Redécoupage cantonal de 2014-2015[modifier | modifier le code]

Par décret du 21 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux prochaines élections départementales prévues en mars 2015. Le canton de Thiviers est conservé et s'agrandit. Il passe de 13 à 24 communes[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Thiviers. Il regroupe des communes de l'arrondissement de Nontron et de l'arrondissement de Périgueux. Son altitude varie de 119 m (Saint-Pierre-de-Côle) à 491 m, point culminant du département en forêt de Vieillecour (Saint-Pierre-de-Frugie).

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Jean Theulier[5],[6]   Avocat, juge de paix à Thiviers
1848 1852 M. Faure   Notaire, maire de Thiviers
1852 1870
(décès)
Lorenzo Theulier   Ancien juge de paix
1870 1901 Albert Theulier Gauche
radicale
Docteur en médecine, Maire de Thiviers
Député (1881-1902)
Président du Conseil général
1901 1902
(annulation)[7]
M. Gaillard Républicain Industriel
1902[8] 1907
(décès)
Morris Rey Républicain Maire de Saint-Jean-de-Côle
Notaire
Capitaine de réserve au 50e, à Saint-Jean-de-Côle
1907 1919 Jean Rey   Rédacteur au ministère de l'Intérieur
Maire de Saint-Jean-de-Côle
1919 1931 Honoré Boutinaud URD Négociant
Conseiller municipal de Thiviers
1931 1940 Albert Bonneau Rad. Agriculteur à Thiviers
Membre de la Commission administrative de la Dordogne (1940-1942)
Nommé conseiller départemental en 1942[9]
1945 1951 Maurice Rejou SFIO Adjoint au maire de Thiviers
1951 1958 Léon Leymarie SFIO Directeur de cours complémentaire
1958 1964 Jean Audebert Rad. Docteur en médecine
1964 1970 Pierre-Émile Combelas Rad. Négociant
Maire de Thiviers
1970 1982 Pierre Beylot UDR
puis RPR
Exploitant agricole
Adjoint au maire de Thiviers
Député de 1968 à 1973
1982 1984
(décès)
Jean Bost RPR Agriculteur
Adjoint au maire de Thiviers
1984 1988 Roger Jaccou DVD Entrepreneur de travaux publics
Maire de Thiviers (1971-2001)
Conseiller régional
1988 2001 Jean-Louis Bouchillou PS Retraité de l'enseignement
Conseiller municipal de Thiviers (1977-1989)
2001 2008 Jean-Pierre Boucher UMP Docteur en médecine à Thiviers
2008 2015 Colette Langlade PS Enseignante
Conseillère municipale de Thiviers (2001-2014)
Députée de la Dordogne depuis 2008

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Michel Karp   PS Chirurgien dentiste, conseiller municipal de Jumilhac-le-Grand, ancien conseiller général du canton de Jumilhac-le-Grand (1998-2015)
2015 en cours Colette Langlade   PS Députée (2008-2017)

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Michel Karp et Colette Langlade (PS, 42,15 %) et Jean-Marc Buisson et Isabelle Hyvoz (UMP, 27,37 %). Le taux de participation est de 65,05 % (8 124 votants sur 12 489 inscrits)[10] contre 60,04 % au niveau départemental[11] et 50,17 % au niveau national[12]. Au second tour, Michel Karp et Colette Langlade (PS) sont élus avec 58,50 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 65,44 % (4 272 voix pour 8 152 votants et 12 457 inscrits)[13].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition de 1827 à 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Thiviers dans l'arrondissement de Nontron en 2014.

Le canton de Thiviers regroupait dix communes.

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Thiviers
(chef-lieu)
24551 CC Périgord-Limousin 2 962 (2014)
Corgnac-sur-l'Isle 24134 CC Périgord-Limousin 809 (2014)
Eyzerac 24171 CC Périgord-Limousin 558 (2014)
Lempzours 24238 CC Périgord-Limousin 137 (2014)
Nantheuil 24304 CC Périgord-Limousin 958 (2014)
Saint-Jean-de-Côle 24425 CC Périgord-Limousin 368 (2014)
Saint-Martin-de-Fressengeas 24453 CC Périgord-Limousin 363 (2014)
Saint-Pierre-de-Côle 24485 CC Périgord-Limousin 485 (2014)
Saint-Romain-et-Saint-Clément 24496 CC Périgord-Limousin 331 (2014)
Vaunac 24567 CC Périgord-Limousin 277 (2014)

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Lors du redécoupage de 2014, le canton de Thiviers se compose de vingt-quatre communes. Il associe l'intégralité des communes de deux anciens cantons : ceux de Jumilhac-le-Grand et de Thiviers, auxquelles s'ajoutent sept communes issues de quatre autres cantons : Ligueux, Négrondes et Sorges (canton de Savignac-les-Églises), Firbeix et Mialet (canton de Saint-Pardoux-la-Rivière), Nanthiat (canton de Lanouaille), et Saint-Front-d'Alemps (canton de Brantôme)[4]. Le bureau centralisateur reste fixé à Thiviers[4].

À la suite de la fusion des communes de Ligueux et Sorges au 1er janvier 2016 pour former la commune nouvelle de Sorges et Ligueux en Périgord[14], il est désormais constitué de vingt-trois communes :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Thiviers
(bureau centralisateur)
24551 CC Périgord-Limousin 2 891 (2016)
Chalais 24095 CC Périgord-Limousin 398 (2016)
La Coquille 24133 CC Périgord-Limousin 1 348 (2016)
Corgnac-sur-l'Isle 24134 CC Périgord-Limousin 836 (2016)
Eyzerac 24171 CC Périgord-Limousin 563 (2016)
Firbeix 24180 CC Périgord-Limousin 306 (2016)
Jumilhac-le-Grand 24218 CC Périgord-Limousin 1 244 (2016)
Lempzours 24238 CC Périgord-Limousin 133 (2016)
Mialet 24269 CC Périgord-Limousin 619 (2016)
Nantheuil 24304 CC Périgord-Limousin 959 (2016)
Nanthiat 24305 CC Périgord-Limousin 240 (2016)
Négrondes 24308 CC Périgord-Limousin 832 (2016)
Saint-Front-d'Alemps 24408 CC Périgord-Limousin 264 (2016)
Saint-Jean-de-Côle 24425 CC Périgord-Limousin 366 (2016)
Saint-Jory-de-Chalais 24428 CC Périgord-Limousin 579 (2016)
Saint-Martin-de-Fressengeas 24453 CC Périgord-Limousin 360 (2016)
Saint-Paul-la-Roche 24481 CC Périgord-Limousin 525 (2016)
Saint-Pierre-de-Côle 24485 CC Périgord-Limousin 448 (2016)
Saint-Pierre-de-Frugie 24486 CC Périgord-Limousin 391 (2016)
Saint-Priest-les-Fougères 24489 CC Périgord-Limousin 380 (2016)
Saint-Romain-et-Saint-Clément 24496 CC Périgord-Limousin 326 (2016)
Sorges et Ligueux en Périgord 24540 CA Le Grand Périgueux 1 554 (2016)
Vaunac 24567 CC Périgord-Limousin 283 (2016)

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2016, le canton comptait 15 845 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016
15 85915 845
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[15].)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice communale de Thiviers sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 7 juillet 2012.
  2. Fiche de Saint-Romain-et-Saint-Clément sur le site Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 9 mars 2015.
  3. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5492729z/f181.image.r=cantons%201833
  4. a b et c Décret no 2014-218 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne sur Légifrance, consulté le 29 avril 2014.
  5. http://gw.geneanet.org/aurejac?lang=fr;pz=elouan;nz=aurejac;ocz=0;p=jean;n=theulier;oc=3
  6. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH267/PG/FRDAFAN83_OL2585054V001.htm
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6386007w/f2.item.r=canton.zoom
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62528703/f6.item.r=canton.zoom
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5612099g/f7.item.zoom
  10. « Résultats du 1er tour pour le canton de Thiviers », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  11. « Résultats du 1er tour pour le département de la Dordogne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  12. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  13. « Résultats du second tour pour le canton de Thiviers », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  14. « Arrêté n° PREF/DDL/2015/0230 portant création de la commune nouvelle de Sorges et Ligueux en Périgord », Recueil des actes administratifs de la Dordogne,‎ , p. 117-120 (lire en ligne [PDF])
  15. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2015 et 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]