Canton de Saint-Paul-2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Saint-Paul-2
Situation du canton de Saint-Paul-2 dans le département La Réunion
Situation du canton de Saint-Paul-2 dans le département La Réunion
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région La Réunion
Département La Réunion
Arrondissement(s) Saint-Paul
Bureau centralisateur Saint-Paul
Conseillers
départementaux
Patrick Dorla
Sandra Sinimalé
2015-2021
Code canton 97418
Histoire de la division
Création 2 août 1949
Modification 1 28 février 1991[1]
Modification 2 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 34 985 hab. (2013)
Subdivisions
Communes fraction Saint-Paul

Le canton de Saint-Paul-2 est un canton de l'île de La Réunion, département d'outre-mer français de l'océan Indien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton a été créé par la loi n°49-1102 du 2 août 1949[3].

Il a été modifié par le décret du 28 février 1991 créant les cantons de Saint-Paul-4 et Saint-Paul-5[1].

Un nouveau découpage territorial de la Réunion entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 21 février 2014[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre, la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[4]. À la Réunion, le nombre de cantons passe ainsi de 49 à 25.

Le canton de Saint-Paul-2 est redécoupé par ce décret. Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Saint-Paul. Le bureau centralisateur est situé à Saint-Paul[2].

Composition[modifier | modifier le code]

Avant mars 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Saint-Paul-2 était constitué d'une partie de la commune de Saint-Paul.

Lors du redécoupage de 1991, il s'agissait de la portion du territoire de la commune délimitée par[1] :

  • Au Nord, la rivière des Galets, du pont de la R.N.1 jusqu'au Grand Bord (remparts de Mafate);
  • À l'Est, le Grand Bord (remparts de Mafate), de la rivière des Galets à la ravine La Forge;
  • Au Sud, la ravine La Forge jusqu'au pont de l’Étang;
  • À l'Ouest, la R.N.1, du pont de l’Étang au pont de la rivière des Galets.

Depuis mars 2015[modifier | modifier le code]

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Saint-Paul
(bureau centralisateur)
97415 Territoire de la Côte Ouest Fraction : 34 985 (2013)
Commune : 104 332 (2013)

Le canton comprend la partie de la commune de Saint-Paul située[2] :

  1. au sud d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis le littoral, segment de 1 151 mètres reliant les deux points de longitude et latitude respectives 318610,51/7675022,85 et 319761,25/7675010,37, rue Gabriel-Guist'hau (route départementale 6, direction Nord-Est), ligne de 1 222 mètres reliant les quatre points de longitude et latitude respectives 320440,80/7675094,40, 320586,03/7675021,43, 321559,46/7675001,97 et 321556,74/7675087,36, chemin de la Poudrière (direction Nord-Est), chemin Crève-Cœur (section la plus orientale), segment de 275 mètres reliant les deux points de longitude et latitude respectives 321834,80/7675274,20 et 321998,93/7675494,47, cours d'eau Ravine-Divon (direction Nord-Ouest), chemin du Tour-des-Roches (direction Nord-Est), cours d'eau Ravine-Tête-Dure (direction Sud-Est), cours d'eau Ravine-Laforge (direction Sud-Ouest), ligne de 5 903 mètres reliant les quatre points de longitude et latitude respectives 331810,40/7670959,33, 331558,35/7672700,52, 332243,15/7673474,25 et 332694,94/7676550,43, jusqu'à la limite territoriale de la commune de La Possession ;
  2. au nord d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis le littoral, cours d'eau Ravine-Petite-Anse, segment de 835 mètres reliant les deux points de longitude et latitude respectives 319093,69/7673569,70 et 319477,47/7672827,78, chemin dit « Summer n° 2 » (direction Nord-Est), ligne de 929 mètres reliant les quatre points de longitude et latitude respectives 319508,88/7672874,78, 319636,73/7672493,53, 319727,40/7672309,50 et 319984,19/7672115,45, rue Raphaël-Barquissau (route départementale 6, direction Sud), rue Joseph-Hubert (route départementale 6), chemin Tamatave, chemin Jonction (direction Sud-Ouest), chemin Matricaire (direction Sud-Ouest), jusqu'à la limite territoriale de la commune de Cilaos.

Représentation[modifier | modifier le code]

Avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1955 1967 M. Martin Rad.  
1967 1973 Jean-Baptiste Ponama PCR  
1973 1983 Jean Fontaine UDR puis UDF Député (1968-1986)
Maire de Saint-Louis (1977-1983)
1983 2001 Joseph Sinimalé RPR puis UMP Maire de Saint-Paul (1994-1999 et depuis 2014)
2011 2015 Cyrille Melchior UDF puis UMP  
Les données manquantes sont à compléter.

Depuis mars 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Patrick Dorla   UMP  
2015 en cours Sandra Sinimalé   UMP  

Au second tour des élections départementales de 2015, Patrick Dorla et Sandra Sinimalé (UMP) sont élus avec 58,42 % des suffrages exprimés face au binôme composé de Pascaline Chéreau-Nemazine et Yolain Olivate (DVG). Le taux de participation était de 52,08 % (13 408 votants pour 25 747 inscrits)[5].

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]