Canton de Saint-Cloud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Cloud (homonymie).
Canton de Saint-Cloud
Situation du canton de Saint-Cloud dans le département de Hauts-de-Seine.
Situation du canton de Saint-Cloud dans le département de Hauts-de-Seine.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Hauts-de-Seine
Arrondissement(s) Boulogne-Billancourt
Bureau centralisateur Blason ville fr Saint-Cloud (Hauts-de-Seine).svg Saint-Cloud
Conseillers
départementaux
Jeanne Bécart
Éric Berdoati
2015-2021
Code canton 92 23
Histoire de la division
Création 28 janvier 1964
Modification(s) 20 juillet 1967
22 mars 2015
Démographie
Population 68 900 hab. (2014)
Densité 3 358 hab./km2
Géographie
Superficie 20,52 km2
Subdivisions
Communes 5

Le canton de Saint-Cloud est un canton français situé dans le département des Hauts-de-Seine, en région Île-de-France.

À la suite du redécoupage de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 1 à 5.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Département de Seine-et-Oise[modifier | modifier le code]

Le Canton de Saint-Cloud, dans l'arrondissement de Versailles du département de Seine-et-Oise, constitué des communes de Garches, Saint-Cloud et Vaucresson, est créé par démembrement du canton de Sèvres par le décret du 28 janvier 1964[1].

Département des Hauts-de-Seine[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de la mise en place du département des Hauts-de-Seine, le canton est recréé par le décret du 20 juillet 1967, mais ne contient plus que la commune de Saint-Cloud[2].

Un nouveau découpage territorial des Hauts-de-Seine entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 26 février 2014[3]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[4]. Dans les Hauts-de-Seine, le nombre de cantons passe ainsi de 45 à 23.

Dans ce cadre, le canton est maintenu, et contient désormais les communes de Garches, Marnes-la-Coquette, Saint-Cloud, Vaucresson, Ville-d'Avray[3].

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Seine-et-Oise[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux de Seine-et-Oise
Période Identité Étiquette Qualité
1964[5] 1967 Francis Chaveton   Maire de Saint-Cloud (1945 → 1971)

Hauts-de-Seine[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1967 1973 Francis Chaveton CD Maire de Saint-Cloud (1945 → 1971)
1973 1989 Jean-Pierre Fourcade[6] RI puis UDF Inspecteur des finances
Ministre (1974 → 1977)
Sénateur des Hauts-de-Seine[7] (1977 → 2011)
Maire de Saint-Cloud (1971 → 1992)
Maire de Boulogne-Billancourt (1995 → 2007)
Président de la CA Val de Seine (2004→ 2008)
Démissionnaire en raison d'un cumul de mandats
mai 1989[8] 2011 Odile Fourcade UDF puis NC Vice-présidente du Conseil général
Épouse de Jean-Pierre Fourcade
2011 2015 Éric Berdoati UMP Escrimeur, chef d'entreprise
Député (en remplacement de Patrick Ollier) (2010[9] → 2012)
Maire de Saint-Cloud (2005 → )
Vice-président du Conseil général
Président du groupe UMP-UDI au Conseil général[10]

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Jeanne Bécart   UMP Adjointe au maire de Garches
2015 en cours Éric Berdoati[11],[12]   UMP Escrimeur, chef d'entreprise
Député (en remplacement de Patrick Ollier) (2010[9] → 2012)
Maire de Saint-Cloud (2005 → )

Lors des élections départementales de 2015, trois binômes étaient en lice :

  • Tatiana Barriac (FN) et Guillaume L’Huillier (FN) ;
  • Jeanne Bécart (UMP) et Eric Berdoatti (UMP) ;
  • Xavier Brunschvicg (PS) et Isabelle Le Madec (SE)[13]

À l'issue du 1er tour, Le maire de Saint-Cloud Eric Berdoati, conseiller général de l'ancien canton depuis 2011, et Jeanne Becart (UMP) sont élus avec 63 % des suffrages exprimés[14].

Composition[modifier | modifier le code]

Période 1964 - 1967[modifier | modifier le code]

Le canton était constitué des communes de Garches, Saint-Cloud et Vaucresson[1].

Période 1967 - 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Saint-Cloud recouvrait la seule commune de Saint-Cloud[2]. :

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Saint-Cloud 29 772 92 210 92 064

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Le canton regroupe les cinq communes suivantes[3] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Saint-Cloud
(chef-lieu)
92064 Métropole du Grand Paris 29 360 (2014)
Garches 92033 Métropole du Grand Paris 17 662 (2014)
Marnes-la-Coquette 92047 Métropole du Grand Paris 1 712 (2014)
Vaucresson 92076 Métropole du Grand Paris 8 747 (2014)
Ville-d'Avray 92077 Métropole du Grand Paris 11 496 (2015)

Démographie[modifier | modifier le code]

Canton dans sa composition de 1967 à 2015
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2009
26 472 28 158 28 139 28 561 28 997 28 157 29 772[15] -
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.

Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)
Canton dans sa composition de 2015

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 68 900 habitants[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Décret du 28 janvier 1964 portant modification de limites territoriales de cantons et création de nouveaux cantons (Seine-et-Oise) », Journal officiel de la République française,‎ , p. 1090-1092 (lire en ligne [PDF]).
  2. a et b « Décret n°67-590 du 20 juillet 1967 portant création et délimitation des cantons des nouveaux départements de la région parisienne - Hauts-de-Seine », Journal officiel de la République française,‎ , p. 7360-7361 (lire en ligne [PDF]).
  3. a, b et c Décret no 2014-256 du 26 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département des Hauts-de-Seine.
  4. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L. 191-1 du code électoral.
  5. « Conseillers généraux de Seine-et-Oise : Tous les Conseillers par ordre alphabétique avec la date de première fonction » [PDF], Les Élus de Seine-et-Oise de 1789 à 1968, Croissy-sur-Seine (78). Quelques pages d'Histoire …, (consulté le 2 juin 2015), p. 79.
  6. Pierre-Yves Lautrou, « Jean-Pierre Fourcade au scanner », L'Express, (consulté le 3 juin 2015).
  7. « Fourcade Jean-Pierre : Ancien sénateur des Hauts-de-Seine », Anciens sénateurs de la Ve République, sur http://www.senat.fr, (consulté le 3 juin 2015).
  8. « Trois élections cantonales », Le Monde,‎ (lire en ligne) :

    « En dépit d'une mobilisation électorale inférieure de plus de 12 points au taux de participation du premier tour, Mme Fourcade a remporté cette élection partielle. En recueillant 75,03 % des suffrages, elle succède à son époux, M. Jean-Pierre Fourcade (UDF-PR), sénateur des Hauts-de-Seine, réélu maire de Saint-Cloud, qui a renoncé à son siège de conseiller général, pour cause de cumul des mandats. »

    .
  9. a et b « Éric Berdoati entre à l'Assemblée », Le Parisien, édition des Hauts-de-Seine,‎ (lire en ligne).
  10. Béatrice Jérôme, « Hauts-de-Seine : une UMP sans Sarkozy », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  11. « Eric Berdoati, maire, conseiller général et député », Le Parisien, édition des Hauts-de-Seine,‎ (lire en ligne).
  12. « Berdoati (UMP) ne veut pas d'un ticket avec Barody-Weiss », Le Parisien, édition des Hauts-de-Seine,‎ (lire en ligne).
  13. Anne-Sophie Damecour, « Cinq communes et seulement trois listes », Le Parisien, édition des Hauts-de-Seine,‎ (lire en ligne).
  14. F.C., « Départementales : les meilleurs scores franciliens du premier tour », Le Parisien, édition des Hauts-de-Seine,‎ (lire en ligne).
  15. « Populations légales des Hauts-de-Seine en vigueur au 1er janvier 2011 », sur le site de l'Insee, (consulté le 8 janvier 2011)
  16. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]