Canton de Roquemaure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Roquemaure
Canton de Roquemaure
Situation du canton de Roquemaure dans le département de Gard.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement(s) Nîmes
Bureau centralisateur Roquemaure
Conseillers
départementaux
Nathalie Nury
Philippe Pécout
2015-2021
Code canton 30 17
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification(s) 29 vendémiaire an X[2],[3]
(21 octobre 1801)

22 mars 2015[4]

Démographie
Population 26 726 hab. (2016)
Densité 158 hab./km2
Géographie
Superficie 169,34 km2
Subdivisions
Communes 11

Le canton de Roquemaure est une division administrative du département du Gard, dans l’arrondissement de Nîmes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Roquemaure a été créé en 1801[5].

Un nouveau découpage territorial du Gard entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 24 février 2014[4], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[6]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[7]. Dans le Gard, le nombre de cantons passe ainsi de 46 à 23. Le nombre de communes du canton de Roquemaure passe de 8 à 11.

Le nouveau canton de Roquemaure est formé de communes des anciens cantons de Bagnols-sur-Cèze (2 communes) et de Roquemaure (9 communes). Le canton est entièrement inclus dans l'arrondissement de Nîmes. Le bureau centralisateur est situé à Roquemaure.

Administration[modifier | modifier le code]

Conseillers d'arrondissement[modifier | modifier le code]

  • 1833-1848[8] : Philippe Dutour (notaire, maire de Laudun)[9]
  • 1852[10]-1867 : Joseph-Antoine Borty[11]
  • 1867[12]-1874 : ? Masson[13]
  • 1874-1880 : Marie-Louis Pélaquier[13]
  • 1880-1886 : ? Imbert[13]
  • 1886-1892 : ? Odoyer[13]
  • 1892-1904 : ? Vergier[13]
  • 1904-1910 : ? Gazagne (radical-socialiste)[14]
  • 1910-1919 : Vincent Abrieu (socialiste unifié)[13]
  • 1919-ap. 1934 : Urbain Baissac (socialiste)[15]
  • 1934[16]-1940 : Marius Faure (radical-socialiste, maire de Saint-Victor-la-Coste)[13]

Juges de paix[modifier | modifier le code]

Liste des juges de paix successifs
Période Identité Fonction précédente Observation
1807 1830 Pierre Guilleminet - -
1830 1835 Balazut - -
1835 1838 Alexandre Daumas - -
1838 1855 Louis Queyranne - -
1855 1856 Hippolyte Ranquet - -
1857 1863 Charles Vernet - -
1863 1870 Durand - -
1870 1873 Adolphe Broche - -
1873 1880 Bouschon - -
1880 1918 Cabrol Juge de paix du canton d'Aramon -
1918 1925 Albert Lexpert Juge de paix du canton des Vans -
1925 1929 Antoine Vier Juge de paix du canton d'Antraigues-sur-Volane -
1929 1931 Henry Lebel Suppléant du juge de paix du canton de Tournon-Saint-Martin -
1931 1936 Jean Goyard Juge de paix du canton du Grand-Serre -
1937 1941 Louis Wartel Juge de paix du canton de Tallard -
1941 1942 Pierre Boudon Attaché stagiaire à Nîmes -
1942 1945 Pierre Rigal Juge de paix du canton de Saint-Alban-sur-Limagnole -
1946 1946 Louis Pellen - -

Conseillers généraux[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Jean Guillaume Clerc[17]   Maire de Roquemaure
1848 1871 Isidore Correnson[18]   Conseiller à la Cour Impériale de Nîmes
1871 1871
(annulation)[19]
Adrien Marin   Maire de Roquemaure
1871[20] 1877 Auguste Bouchet Républicain  
1877 1882 Marie-Auguste Dunan Droite Propriétaire à Roquemaure
1882[21] 1886 Paul-Félix Choisy Républicain Notaire, suppléant du juge de paix, propriétaire, maire de Roquemaure
1886 1894
(décès)[22]
Louis Gustave Edmond Fabre[23]   Commandant, chef de bataillon en retraite à Laudun
1895[24] 1901 Ferdinand Astier Républicain Propriétaire
Maire de Laudun
1901 1907 Paul Vergier Rad. Industriel, conseiller d'arrondissement
1907 1925 Célestin Queyranne SFIO
puis PCF
Ouvrier agricole
Maire de Lirac
1925 1940 Joseph Ranquet Rad. Maire de Sauveterre (1908-1940)
Député (1938-1942)
1942 1945 Jean Balazut
(1904-1994)
  Président de la délégation spéciale de Montfaucon
Nommé conseiller départemental en 1942[25]
1945 1949 André Granier SFIO Maire de Roquemaure (1945-1961)
1949 1979 Jean Balazut Rad. puis DVG Maire de Montfaucon
1979 2004 René Mathieu PCF Maire de Saint-Victor-la-Coste (1977-1995) puis Conseiller municipal de Laudun (1995-2001)
2004 2012
(démission)
Patrice Prat PS Maire de Laudun-l’Ardoise (1995-2014)
Président de la Communauté de communes Rhône Cèze Languedoc jusqu’en 2012
Vice-président du Conseil général (2008-2011)
Député de 2012 à 2017
2012 2015 Nathalie Nury DVG Première adjointe au maire de Roquemaure (2010-2014)
Conseillère municipale depuis 2014
Vice-présidente du Conseil général (2014-2015)

Conseillers départementaux[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Nathalie Nury   PS Chargée de communication
Conseillère municipale de Roquemaure
Vice-présidente du Conseil départemental depuis 2015, déléguée à l'éducation et aux collèges
2015 en cours Philippe Pécout   DVG Fonctionnaire territorial
Maire de Laudun-l'Ardoise de 2014 à 2017
Vice-Président du Conseil départemental, délégué au Tourisme

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : François Bonnieux et Brigitte Roullaud (FN, 38,08 %) et Nathalie Nury et Philippe Pécout (PS, 30,64 %). Le taux de participation est de 55,83 % (10 322 votants sur 18 489 inscrits)[26] contre 53,96 % au niveau départemental[27] et 50,17 % au niveau national[28]. Au second tour, Nathalie Nury et Philippe Pécout (PS) sont élus avec 51,58 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 59,01 % (5 192 voix pour 10 909 votants et 18 488 inscrits)[29].

Philippe Pécout a quitté le PS pour LREM[30]. Il est membre du groupe "Socialistes et apparentés" au Conseil départemental.

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Roquemaure dans le département du Gard avant 2015.
Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Roquemaure
(chef-lieu)
30221 CA du Grand Avignon 26,22 5 464 (2014) 208


Laudun-l'Ardoise 30141 CA du Gard Rhodanien 34,19 6 038 (2014) 177
Lirac 30149 CA du Gard Rhodanien 9,76 888 (2014) 91
Montfaucon 30178 CA du Gard Rhodanien 4,24 1 432 (2014) 338
Saint-Geniès-de-Comolas 30254 CA du Gard Rhodanien 8,26 1 874 (2014) 227
Saint-Laurent-des-Arbres 30278 CA du Gard Rhodanien 16,35 2 829 (2014) 173
Saint-Victor-la-Coste 30302 CA du Gard Rhodanien 26,64 2 009 (2014) 75
Sauveterre 30312 CA du Grand Avignon 13,09 1 909 (2014) 146
Tavel 30326 CA du Gard Rhodanien 19,96 1 915 (2014) 96

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de Roquemaure comprend onze communes entières[4] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Roquemaure
(bureau centralisateur)
30221 CA du Grand Avignon 5 464 (2014)
Codolet 30084 CA du Gard Rhodanien 685 (2014)
Laudun-l'Ardoise 30141 CA du Gard Rhodanien 6 038 (2014)
Lirac 30149 CA du Gard Rhodanien 888 (2014)
Montfaucon 30178 CA du Gard Rhodanien 1 432 (2014)
Saint-Geniès-de-Comolas 30254 CA du Gard Rhodanien 1 874 (2014)
Saint-Laurent-des-Arbres 30278 CA du Gard Rhodanien 2 829 (2014)
Saint-Paul-les-Fonts 30355 CA du Gard Rhodanien 1 037 (2014)
Saint-Victor-la-Coste 30302 CA du Gard Rhodanien 2 009 (2014)
Sauveterre 30312 CA du Grand Avignon 1 909 (2014)
Tavel 30326 CA du Gard Rhodanien 1 915 (2014)

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
10 82413 98814 81615 63418 15020 11521 77823 58423 766
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[31] puis population municipale à partir de 2006[32])
Histogramme de l'évolution démographique

Illustrations[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (notice BnF no FRBNF33347516, lire en ligne).
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 380
  2. Notice communale de Roquemaure sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 797.
  4. a b et c Décret no 2014-226 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Gard.
  5. Notice communale de Roquemaure sur le site de l'EHESS
  6. « Loi no 2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 11 mai 2014)
  7. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191-1 du code électoral.
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2039212/f558.image
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k203761t/f497.image
  10. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB301896101_CG/1852/08/07
  11. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB301896101_OM/1861/06/30/v0003.simple.highlight=%22vauvert%22.selectedTab=thumbnail
  12. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB301896101_OM/1867/08/07
  13. a b c d e f et g Archives départementales du Gard, 3 M 592.
  14. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k63272841/f346.item
  15. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB341726101_PMF/1922/05/15
  16. https://ressourcespatrimoines.laregion.fr/ark:/46855/FRB341726101_PMF/1934/10/08
  17. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH042/PG/FRDAFAN83_OL0551085v001.htm
  18. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH046/PG/FRDAFAN83_OL0595018v001.htm
  19. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6200890v/f1.image.r=canton?rk=1416316;0
  20. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6200907p/f1.image.r=canton?rk=1609450;0
  21. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6223490z/f25.item.r=canton.zoom
  22. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6234530m/f2.item.r=canton.zoom
  23. http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH070/PG/FRDAFAN83_OL0921030v001.htm
  24. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62345630/f2.item.r=canton.zoom
  25. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9771781m/f4.item.r=canton.zoom
  26. « Résultats du premier tour pour le canton de Roquemaure », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 26 mars 2015)
  27. « Résultats du premier tour pour le département du Gard », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 26 mars 2015)
  28. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  29. « Résultats du second tour pour le canton de Roquemaure », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  30. http://www.midilibre.fr/2018/02/09/laudun-l-ardoise-philippe-pecout-repart-avec-une-equipe-a-son-image,1625969.php
  31. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  32. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012