Canton de Romorantin-Lanthenay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Romorantin-Lanthenay
Canton de Romorantin-Lanthenay
Situation du canton de Romorantin-Lanthenay dans le département de Loir-et-Cher.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loir-et-Cher
Arrondissement(s) Romorantin-Lanthenay
Bureau centralisateur Romorantin-Lanthenay
Conseillers
départementaux
Louis de Redon
Isabelle Hermsdorff
2015-2021
Code canton 41 10
Histoire de la division
Création avant 1833
22 mars 2015[1]
Modification 1 29 mai 1961
Disparition 24 décembre 1984[2]
Démographie
Population 20 197 hab. (2016)
Densité 76 hab./km2
Géographie
Superficie 266,67 km2
Subdivisions
Communes 6

Le canton de Romorantin-Lanthenay est un canton français du département de Loir-et-Cher.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Romorantin a été créé au XIXe siècle. Il devient « canton de Romorantin-Lanthenay » le 29 mai 1961 lors de la fusion de Romorantin et Lanthenay[3].

Il disparaît en 1984 à la suite de la création des cantons de Romorantin-Lanthenay-Sud et Romorantin-Lanthenay-Nord[2].

Un nouveau découpage territorial de Loir-et-Cher entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015. Il est défini par le décret du 21 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[4]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[5]. Dans le Loir-et-Cher, le nombre de cantons passe ainsi de 30 à 15. Le canton de Romorantin-Lanthenay est recréé par ce décret.

Le nouveau canton de Romorantin-Lanthenay est formé de communes des anciens cantons de Romorantin-Lanthenay-Sud (2 communes), de Romorantin-Lanthenay-Nord (4 communes). Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Romorantin-Lanthenay. Le bureau centralisateur est situé à Romorantin-Lanthenay.

Composition[modifier | modifier le code]

Avant 1984[modifier | modifier le code]

Avant sa scission, le canton était composé de 8 communes[2] :

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis sa recréation, le canton de Romorantin-Lanthenay comprend six communes[1] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Romorantin-Lanthenay
(bureau centralisateur)
41194 CC du Romorantinais et du Monestois 17 459 (2014)
Loreux 41118 CC du Romorantinais et du Monestois 232 (2014)
Millançay 41140 CC de la Sologne des étangs 761 (2014)


Veilleins 41268 CC de la Sologne des étangs 157 (2014)
Vernou-en-Sologne 41271 CC de la Sologne des étangs 613 (2014)
Villeherviers 41282 CC du Romorantinais et du Monestois 479 (2014)

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 19 701 habitants[6].

Représentation[modifier | modifier le code]

Avant 1984[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 Philippe Vallois   Avocat
Maire de Romorantin (1822-1830, 1831-1840 et 1850-1851)
1842[7] 1845 Antoine Normant   Manufacturier (fabricant de draps)
Conseiller municipal de Villeherviers
Maire de Romorantin (1840-1842 et 1847-1849)
1845 1848 Pierre-Tilleul
Martin-Batailler
  Négociant, juge au tribunal de commerce
Maire de Romorantin (1842-1847)
1848 1852 Antoine Durand-Gauthier Opposition libérale
puis Centre
puis Droite
Avocat à la Cour d'appel de Paris
Député (1837-)
Président du Conseil Général (1848)
1852 1883 Vincent Alexandre Martinet Républicain
Droite
Propriétaire rentier
Capitaine de la Garde nationale de Romorantin
Maire de Mur-de-Sologne (1834-1852)
1883 1907 René Durand Républicain Avocat à la Cour d'appel de Paris
Maire de Romorantin (1884-1888)
1907 1919 Augustin Vacher Républicain Viticulteur-propriétaire
Maire de Lanthenay (1902-1919)
1919 1925 Marcel Hérault URD Avoué à Romorantin et Tours
Conseiller municipal de Romorantin (1919-1925)
1925 1937 Richard Georges SFIO Ouvrier-verrier, puis mineur
Maire d'Allouagne (Pas-de-Calais) (1919-1925)
Député du Pas-de-Calais (1919-1924)[8]
Maire de Romorantin (1925-1933)
Député de Loir-et-Cher (1924-1932)
1937 1940 Jean-Jacques Dumoret Rad. Avocat
Député (1932-1936)
Nommé conseiller départemental en 1943[9]
1943 1945 Maurice Debry-Ribault   Maire de Lanthenay
Nommé conseiller départemental en 1943[9]
1945 1949 Lucien Breitman Républicain
progressiste

DVG
Médecin, ancien conseiller général du Canton de Mennetou-sur-Cher
1949 1962
(décès)
Maurice Leclert Soc.ind. Ouvrier puis chef de service
Maire de Lanthenay (1945-1961)
Premier adjoint au maire de Romorantin-Lanthenay
Vice-Président du Conseil Général
1962 1967 Jacques Thyraud UNR Avoué
Maire de Romorantin puis de Romorantin-Lanthenay (1961-1985)
Sénateur (1974-1992)
1967 1984
(décès)
Lucien Gigaud SFIO puis PS Instituteur

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Louis de Redon   MoDem Avocat, conseiller municipal de Romorantin-Lanthenay
Vice-Président du Conseil départemental chargé de l'environnement, de la nature, de la jeunesse et des sports
2015 en cours Isabelle Hermsdorff-Bachelier   LR Conseillère municipale de Romorantin-Lanthenay

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Tania André et Bruno Harnois (DVG, 33,68 %) et Louis de Redon et Isabelle Hermsdorff (Union de la Droite, 31,8 %). Le taux de participation est de 50,34 % (7 284 votants sur 14 470 inscrits)[10] contre 53,42 % au niveau départemental[11] et 50,17 % au niveau national[12]. Au second tour, Louis de Redon et Isabelle Hermsdorff (Union de la Droite) sont élus avec 52,38 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 50,87 % (3 520 voix pour 7 362 votants et 14 471 inscrits)[13].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Décret no 2014-213 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de Loir-et-Cher.
  2. a b et c Décret no 84-1228 du 24 décembre 1984 portant modification et création de cantons dans le département de Loir-et-Cher.
  3. Jacqueline Souchay, « Histoire de la fusion de Romorantin avec Lanthenay », Bulletin de la Société d'art, d'histoire et d'archéologie de la Sologne, no 151, 2003.
  4. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 17 mai 2014)
  5. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  6. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k44463549/f1.item.r=canton.zoom
  8. (plus jeune député de France (réf. : Le conseil général du Loir-et-Cher de 1789 à nos jours)
  9. a et b Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 23 mai 1943, (en ligne).
  10. « Résultats du premier tour pour le canton de Romorantin-Lanthenay », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  11. « Résultats du premier tour pour le département de Loir-et-Cher », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  12. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  13. « Résultats du second tour pour le canton de Romorantin-Lanthenay », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]