Canton de Rennes-2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton de Rennes-2
Canton de Rennes-2
Situation du canton de Rennes-2 dans le département de Ille-et-Vilaine.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement(s) Rennes
Bureau centralisateur Rennes
Conseillers
départementaux

Mandat
Marion Le Frène
Denez Marchand
2021-2028
Code canton 35 19
Histoire de la division
Création 23 juillet 1973
Disparition 16 janvier 1985
Recréation 22 mars 2015
Démographie
Population 42 446 hab. (2019)
Géographie
Coordonnées 48° 06′ 51″ nord, 1° 40′ 51″ ouest
Subdivisions
Communes fraction Rennes

Le canton de Rennes-2 est une circonscription électorale française du département d'Ille-et-Vilaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Rennes-II est créé par décret du par réorganisation des quatre cantons de Rennes en dix cantons[1].

Il est supprimé par le décret du le renommant en canton de Rennes-Centre-Ouest[2].

Un nouveau découpage territorial d'Ille-et-Vilaine entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015. Il est défini par le décret du 18 février 2014[3], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[4]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[5]. En Ille-et-Vilaine, le nombre de cantons passe ainsi de 53 à 27. Le canton de Rennes-2 est recréé par ce décret.

Il est formé d'une fraction de la commune de Rennes. Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Rennes. Le bureau centralisateur est situé à Rennes.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation de 1973 à 1985[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1985 Georges Brand CD puis CDS Ferronnier d'art, adjoint au maire de Rennes (1959-1977)

Représentation depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2020
(démission)[6]
Damien Bongart   G·s PS puis G·s. Responsable informatique à la Région
Conseiller municipal de Rennes (2014-2020)
2015 2021 Catherine Debroise   PS Employée, 6e adjointe au maire de Rennes (jusqu'en 2020)
2020 2021 Daniel Heurtault   PS Directeur des services généraux à La Poste, retraité
2021 2028[Note 1] 2021 en cours Marion Le Frène   EELV Cheffe de projets dans une association
2021 en cours Denez Marchand   REG Formateur
13e vice-président du conseil départemental
Membre de l'Union démocratique bretonne

Résultats détaillés[modifier | modifier le code]

Élections de mars 2015[modifier | modifier le code]

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballottage : Damien Bongart et Catherine Debroise (PS, 37,57 %) et Antoine Cressard et Laurence Taillandier (Union de la Droite, 29,57 %). Le taux de participation est de 48,04 % (9 130 votants sur 19 006 inscrits)[8] contre 50,9 % au niveau départemental[9] et 50,17 % au niveau national[10].

Au second tour, Damien Bongart et Catherine Debroise (PS) sont élus avec 58,77 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 46,35 % (4 847 voix pour 8 809 votants et 19 005 inscrits)[11].

Élections de juin 2021[modifier | modifier le code]

Le premier tour des élections départementales de 2021 est marqué par un très faible taux de participation (33,26 % au niveau national)[12]. Dans le canton de Rennes-2, ce taux de participation est de 37,89 % (7 658 votants sur 20 211 inscrits)[13] contre 34,85 % au niveau départemental[14]. À l'issue de ce premier tour, deux binômes sont en ballottage : Marion Le Frène et Denez Marchand (Union à gauche avec des écologistes, 33,27 %) et Catherine Debroise et Vincent Haloua (Union à gauche, 29,93 %)[13].

Le second tour des élections est marqué une nouvelle fois par une abstention massive équivalente au premier tour. Les taux de participation sont de 34,36 % au niveau national[15], 34,98 % dans le département[14] et 37,55 % dans le canton de Rennes-2[13]. Marion Le Frène et Denez Marchand (Union à gauche avec des écologistes) sont élus avec 53,78 % des suffrages exprimés (3 432 voix pour 7 589 votants et 20 210 inscrits)[13],[16],[17].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition de 1973 à 1985[modifier | modifier le code]

Lors de sa création, le canton de Rennes-II comprend la portion de territoire de la ville de Rennes déterminée par l'axe des voies ci-après : place Saint-Jean-Eudes, rue de l'Hôtel-Dieu, rue Legraverend, avenue du 41e-Régiment-d'Infanterie, terrain du C. H. R., rue du Commandant-Charcot, terrain d'emprise de la S. N. C. F., boulevard Marbeuf, voie ferrée Rennes—Brest, limites de la commune de Vezin-le-Coquet, cours Sud de la Vilaine (jusqu'à la place de la République), rue d'Orléans, place de la Mairie, rue d'Estrées, rue Le Bastard, rue Motte-Fablet et rue d'Antrain[1].

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Liste de la fraction du canton de Rennes-2 au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Rennes
(bureau centralisateur)
35238 Rennes Métropole 50,39 Fraction : 42 446 (2019)
Commune : 220 488 (2019)
4 376 modifier les donnéesmodifier les données
Canton de Rennes-2 3519 42 446 (2019) modifier les données

Le canton de Rennes-2 comprend désormais la partie de la commune de Rennes située à l'est d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : à partir de la limite territoriale de la commune de Cesson-Sévigné, route de Fougères, rue de Fougères, boulevard de Metz, rue de la Palestine jusqu'à l'intersection avec l'avenue de Grignan, place Saint-Melaine (parc du Thabor exclu), rue du Général-Maurice-Guillaudot, contour de la Motte, rue Gambetta, pont Pasteur, avenue Jean-Janvier, boulevard de Beaumont, place de la Gare, rue Raoul-Dautry, ligne de chemin de fer de Paris-Montparnasse à Brest, rue Saint-Hélier, rue Adolphe-Leray, boulevard Franklin-Roosevelt, rue de Vern, rue Martin-Feuillée, boulevard Léon-Bourgeois, rue de Châteaugiron, rue de la 87e-Division-Territoriale, rue Auguste-Pavie, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Cesson-Sévigné[3].

Il comprend les quartiers de Thabor, Saint-Hélier, Alphonse Guérin, Longs-Champs, Beaulieu et Jeanne d'Arc.

Il regroupe désormais la partie Est du Canton de Rennes-Centre et le Canton de Rennes-Est.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2019, le canton comptait 42 446 habitants[Note 2], en augmentation de 6,91 % par rapport à 2013 (Ille-et-Vilaine : +5,84 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018 2019
39 70441 84742 446
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[18].)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[7].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Décret no 73-723 du 23 juillet 1973 création de cantons dans le département d'Ille-et-Vilaine.
  2. Décret du 16 janvier 1985 portant changement de nom de cantons
  3. a et b Décret no 2014-177 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département d'Ille-et-Vilaine.
  4. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le )
  5. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  6. Démission en juillet 2020.
  7. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  8. « Résultats du premier tour pour le Canton de Rennes-2 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  9. « Résultats du premier tour pour le département d'Ille-et-Vilaine », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  10. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  11. « Résultats du second tour pour le Canton de Rennes-2 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  12. Erwan Alix, « CARTES. Abstention record : où a-t-on le moins voté aux élections régionales et départementales ? », sur www.ouest-france.fr, (consulté le )
  13. a b c et d « Résultats pour le canton de Rennes-2 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le )
  14. a et b « Résultats pour le département d'Ille-et-Vilaine », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  15. « Taux de participation définitifs au second tour : élections des 20 et 27 juin 2021 », sur www.interieur.gouv.fr, (consulté le )
  16. « Professions de foi des binômes en lice au premier tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Rennes-2. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  17. « Professions de foi des binômes en lice au second tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Rennes-2. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  18. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.

Voir aussi[modifier | modifier le code]