Canton de Perpignan-5

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Perpignan-5
Canton de Perpignan-5
Situation du canton de Perpignan-5 dans le département de Pyrénées-Orientales.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement(s) Perpignan
Bureau centralisateur Perpignan
Conseillers
départementaux
Toussainte Calabrese
Jean-Louis Chambon
2015-2021
Code canton 66 10
Histoire de la division
Création 16 août 1973[1]
Modification(s) 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 26 293 hab. (2016)
Subdivisions
Communes 1 + fraction Perpignan

Le canton de Perpignan-5 est un canton français situé dans le département des Pyrénées-Orientales et la région Occitanie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Perpignan-V a été créé lors du démembrement des cantons de Perpignan-Ouest et Perpignan-Est en 1973[1].

Il été divisé par décret n° 82-84 du 25 janvier 1982 créant les cantons de Perpignan-8 et de Toulouges[3].

Par décret du 26 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le Canton de Perpignan-5 est conservé et voit ses limites territoriales remaniées[2].

Composition[modifier | modifier le code]

De 1973 à 1982[modifier | modifier le code]

Le canton de Perpignan-V comprenait[1] :

  • les communes de Canohès et Toulouges,
  • la portion du territoire de la ville de Perpignan déterminée par l'axe des voies ci-après, du Nord au Sud : rivière La Têt, rue de la Rivière, avenue de Grande-Bretagne (portion Est), cours Lazare-Escarguel, avenue du Lycée, avenue Gilbert-Brutus (portion Ouest), rue Paulin-Testory, rue Georges-Rives (extrémité), avenue du Général-Guillaut et route nationale n° 9.

De 1982 à 2015[modifier | modifier le code]

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Perpignan (chef-lieu du canton), fraction de commune 15 387 66000 66136

Le canton comprenait la portion de territoire de la ville de Perpignan déterminée, au Sud et à l'Ouest, par la limite communale de Perpignan ; au Nord, par la rivière Basse (jusqu'à son intersection avec le ruisseau Ganganeil) ; à l'Est, par l'axe des voies suivantes : avenue du Lycée, avenue Gilbert-Brutus, rue Paulin-Testory, rue J.-Tixeire, rue du Docteur-Georges-Rives, avenue du Général-Guillaut, avenue d'Espagne, nouvelle route d'Espagne, route nationale 9.

Quartiers de Perpignan inclus dans le canton :

  • Saint-Martin
  • Mailloles
  • Catalunya
  • Pascot
  • Mas-Bresson

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Perpignan
(bureau centralisateur)
66136 Perpignan Méditerranée Métropole Fraction : 19 856(2014)
Commune : 120 605 (2014)
Canohès 66038 Perpignan Méditerranée Métropole 5 263 (2014)

Le canton est désormais composé de[2] :

  1. la commune de Canohès,
  2. la partie de la commune de Perpignan située au sud de l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Pollestres, route du Perthus, avenue d'Espagne, avenue du Général-Guillaut, boulevard Félix-Mercader, avenue Gilbert-Brutus, rue du Lieutenant-Pruneta, rue des Lices, rue des Rois-de-Majorque, rue des Archers, rue Jean-de-Gazanyola, rue des Sureaux, rue Grande-la-Monnaie, place du Pont-d'en-Vestit, rue de la Porte-d'Assaut, place Arago, place Gabriel-Péri, quai Sébastien-Vauban, rue de Sully, Pont de Guerre, quai de Barcelone, rue Pierre-Cartelet, rue du Maréchal-Foch, boulevard des Pyrénées, cours de la Bassa, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Toulouges.

Représentation[modifier | modifier le code]

De 1973 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1976 M. Parrat PS
1976 1982 Henri Costa PCF Ouvrier de la métallurgie puis du textile, permanent politique
1982 1988 Suzanne Lacalm PS
1988 1994 Pierre Gaspard UDF
1994 2001 Jean-Claude Kaiser UDF puis RPF Architecte, adjoint au maire de Perpignan
2001 2008 Jean-Luc Englebert UDF puis UMP Médecin généraliste, Perpignan
2008 2015 Ségolène Neuville PS Médecin hospitalier
vice-présidente du conseil général depuis 2008
députée de la 3e circonscription des P.-O. (2012-2015)
Secrétaire d'Etat (2015-2017)
Elue en 2015 dans le Canton du Canigou
Les données manquantes sont à compléter.

Élection de 2008[modifier | modifier le code]

Les élections cantonales de 2008 ont eu lieu les dimanches 9 et 16 mars 2008. Abstention : 46,35 % au premier tour, 37,55 % au second tour.

2er tour de l'élection de 2008
Candidat Parti % Voix
Ségolène Neuville PS 52,01 % 2479
Jean-Luc Englebert UMP 47,99 % 2287

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Toussainte Calabrese   PS Chef d'entreprises
Vice-Présidente du Conseil départemental
2015 en cours Jean-Louis Chambon   DVG Maire de Canohès
Ancien conseiller général du Canton de Perpignan-2 (2011-2015)

Élection de 2015[modifier | modifier le code]

  • À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Michel Guillemaud et Bénédicte Marchand (FN, 35,63 %) et Toussainte Calabrese et Jean-Louis Chambon (PS, 28,83 %). Le taux de participation est de 50,7 % (7 408 votants sur 14 610 inscrits)[4] contre 55,72 % au niveau départemental[5] et 50,17 % au niveau national[6].

Au second tour, Toussainte Calabrese et Jean-Louis Chambon (PS) sont élus avec 51,71 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 53,18 % (3 640 voix pour 7 770 votants et 14 610 inscrits)[7].

  • Jean-Louis Chambon a été exclu du PS suite à sa candidature dissidente aux élections sénatoriales de 2017[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
--12 37812 52615 25415 38716 007
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[9] puis population municipale à partir de 2006[10])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 25 119 habitants[11].


Notes et références[modifier | modifier le code]