Canton de Nantes-1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Nantes-1
Canton de Nantes-1
Situation du canton de Nantes-1 par rapport aux autres cantons de Nantes.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement(s) Nantes
Bureau centralisateur Nantes
Conseillers
départementaux
Vincent Danis
Fabienne Padovani
2015-2021
Code canton 44 11
Histoire de la division
Création 15 février 1790
Modification 1 1801
Modification 2 23 juillet 1973
Modification 3 22 mars 2015
Démographie
Population 43 716 hab. (2017)
Densité 8 743 hab./km2
Géographie
Superficie km2
Subdivisions
Communes fraction Nantes

Le canton de Nantes-1 est un canton français situé dans le département de la Loire-Atlantique (région Pays de la Loire).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Nantes-I a été créé le 15 février 1790[1]. Il a été modifié en 1801[2],[3].

Il a été modifié par décret du 23 juillet 1973 redécoupant les sept cantons de Nantes en dix cantons[4].

Par décret du 25 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Nantes-1 est conservé et voit ses limites territoriales remaniées, englobant cette fois-ci l'ensemble du quartier Hauts-Pavés - Saint-Félix et le nord du centre-ville de Nantes[5].

Composition[modifier | modifier le code]

Avant 1973[modifier | modifier le code]

De 1973 à 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Nantes-1 dans le département de la Loire-Atlantique de 1973 à 2015.

À la suite du redécoupage de 1973, le canton de Nantes-I comprend la portion du territoire de la ville de Nantes déterminée par l'axe des voies ci-après : boulevard Clovis-Constant (numéros pairs), place Armand-Fallières (numéro 5), boulevard Auguste-Pageot (numéros pairs), rue de Carcouët (numéros pairs), rue de Miséricorde (numéros pairs), rue Félibien (du numéro 2 au numéro 18), place Viarme, en totalité (à l'exception du numéro 28), rue Menou (numéros impairs), place Edouard-Normand (du numéro 1 au numéro 12), rue Faustin-Hélie, rue Mercœur (numéros pairs), place Bretagne (du numéro 1 au numéro 17), rue Pierre-Chéreau (numéros pairs), rue des Deux-Ponts (numéros pairs), rue Beaurepaire (numéros pairs), cours des Cinquante-Otages, pont Morand, cours de l'Erdre (jusqu'au pont de la Tortière), boulevard Eugène-Orieux (numéros impairs), boulevard Henry-Orrion (numéros impairs), boulevard des Frères-de-Goncourt (numéros impairs), boulevard Lelasseur (numéros impairs) et boulevard des Anglais (du numéro 1 au numéro 121)[4].

Au cours de cette période, le canton englobait l'essentiel de l'actuel quartier Hauts-Pavés - Saint-Félix, à l'exception du secteur autour des campus de l'université de Nantes situés au nord rattaché au canton de Nantes-7[6] et comptait 26 479 habitants (population municipale) au 1er janvier 2012..

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Nantes
(bureau centralisateur)
44109 Nantes Métropole Fraction : 42 658(2014)
Commune : 298 029 (2014)

Le canton de Nantes-1, qui couvre 5 km2[7], est composé de la partie de la commune de Nantes située à l'intérieur du périmètre défini par l'axe des voies et limites suivantes : rue Sarrazin, rue Fredureau, rue Yves-Bodiguel, place Viarme, rue des Hauts-Pavés, place de la Fontaine-Morgane, rue du Bourget, rue de Miséricorde, rue Gabriel-Luneau, rue Charles-Monselet, place Anatole-France, boulevard Meusnier-de-Querlon, boulevard des Anglais, boulevard Lelasseur, boulevard des Frères-de-Goncourt, boulevard Gabriel-Lauriol, boulevard du Petit-Port, cours du Cens, cours de l'Erdre, pont Général-de-la-Motte-Rouge, place Waldeck-Rousseau, rue Desaix, rue François-Farineau, rue de la Béraudière, rue de l'Amiral-Ronarc'h, avenue Chanzy, rue du Général-Buat, rue de Courson, rue Gaston-Turpin, rue de Coulmiers, rue d'Aurelle-de-Paladines, rue des Rochettes, avenue Ludovic-Cormerais, ligne droite dans le prolongement de l'avenue Ludovic-Cormerais, impasse Philibert, rue de Coulmiers, boulevard de Stalingrad, ligne de tramway, cours Commandant-d'Estienne-d'Orves, place Neptune, cours Franklin-Roosevelt, cours des 50-Otages, rue de Feltre, rue du Calvaire, rue La Fayette, place Aristide-Briand, rue Mercœur, rue Jean-Jaurès[5].

Bureaux de vote[modifier | modifier le code]

Le scrutin des 22 et 29 mars 2015 s'est déroulé dans 29 bureaux de votes répartis dans 8 écoles primaires publiques de la ville[8] :

  • école maternelle Molière ;
  • groupe scolaire Stalingrad ;
  • école maternelle Sully ;
  • école primaire Noire ;
  • école primaire Léon-Say ;
  • école primaire Charles-Lebourg ;
  • école maternelle Fellonneau ;
  • école primaire Jean-Jaurès.

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux de 1833 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842
(démission)
Thomas Chéguillaume
(1795-1875)
  Négociant, adjoint au maire de Nantes
8 mai
1842[9]
1870 Louis Vallet   Propriétaire, fabricant
adjoint au maire de Nantes
1870 1871 M. Romane Républicain  
1871 1886 Charles Laisant Républicain Polytechnicien, officier du Génie
Député de Loire-Inférieure (1876-1885)
Député de la Seine (1885-1893)
1886 1892 M. Vivier Droite Adjoint au maire de Nantes (suspendu de ses fonctions en 1889)
1892 1898 Georges Pierre Maublanc[10] Républicain Avocat
adjoint au maire de Nantes
1898 1920
(décès)[11]
Léon Jamin père Conservateur Industriel, adjoint au maire de Nantes
Président du Conseil Général (1908-1919), Sénateur (1920)
1920[12] 1922 Léon Jamin fils
(1880-1955)
Conservateur Ingénieur, industriel à Nantes
1922 1923
(décès)[13]
Donatien Seners Républicain Officier puis enseignant
1923 1928 Lucien Aubert RG Adjoint au maire de Nantes
1928 1940 Alexandre Jules Vincent
(1867-1948)
Rad. puis
URD
Avocat, bâtonnier, adjoint au maire de Nantes
1943 1945 Joseph Pastol   Administrateur colonial
Membre de la délégation spéciale de Nantes
Nommé conseiller départemental en 1943[14]
1945 1961 Jean Fortineau DVD Médecin
1961 1979 Albert Dassié UNR puis
UDR puis
RPR
Directeur commercial
Député (1962-1967) et (1968-1973)
1979 2004 Monique Papon UDF puis UMP Professeur d'histoire
Députée (1986-1997)
Sénatrice (2001-2011)
Adjointe au maire de Nantes (1983-1989), Membre du conseil municipal de Nantes (1983-2001)
Vice-présidente du conseil général de la Loire-Atlantique (1994-2004)
2004 2015 Fabienne Padovani PS Adjointe au maire de Nantes depuis 2001

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1919   Gustave Rappin[15] Rad.
puis RG
Médecin microbiologiste, directeur de l'Institut Pasteur à Nantes, conseiller municipal
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés

Conseillers départementaux après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Fabienne Padovani   PS 20e adjointe au maire de Nantes
Vice-Présidente aux familles et à la protection de l'enfance
2015 en cours Vincent Danis   DVG Ancien chef de la communication du Conseil régional des Pays de la Loire

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Vincent Danis et Fabienne Padovani (PS, 31,75 %) et Xavier Fournier et Anne-Sophie Guerra (Union de la Droite, 29,54 %). Le taux de participation est de 50,98 % (13 409 votants sur 26 300 inscrits)[16] contre 50,7 % au niveau départemental[17] et 50,17 % au niveau national[18]. Au second tour, Vincent Danis et Fabienne Padovani sont élus avec 52,64 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 48,4 % (6 311 voix pour 12 728 votants et 26 298 inscrits)[19].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
----21 55323 53725 09226 52926 479
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[20] puis population municipale à partir de 2006[21])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 42 658 habitants[22].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prudhomme 1798, p. 204.
  2. « Notice communale de Nantes », EHESS (consulté le 12 avril 2015).
  3. Gaudillère 1995, p. 802.
  4. a et b Décret no 73-725 du 23 juillet 1973 portant création de cantons dans le département de la Loire-Atlantique.
  5. a et b Décret no 2014-243 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Loire-Atlantique.
  6. « Des cantons hétérogènes à Nantes », INSEE, (consulté en mai 2015), p. 3.
  7. « Nantes 1 », conseil départemental de la Loire-Atlantique (consulté le 12 avril 2015).
  8. « Résultats définitifs - élections départementales 2015 du 29/03/2015 - 2nd tour - Canton 1 », mairie de Nantes (consulté le 12 avril 2015).
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5772723n/f6.image
  10. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH163/PG/FRDAFAN83_OL1795036V001.htm
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6381199x/f4.item.r=canton.zoom
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6371352x/f71.item.r=canton.zoom
  13. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6475994t/f4.item.r=canton.zoom
  14. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 17 avril 1943, (https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96158886/f2.item.r=canton.zoomlire en ligne]).
  15. http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH185/PG/FRDAFAN83_OL2255038V001.htm
  16. « Résultats du premier tour pour le Canton de Nantes-1 », Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015).
  17. « Résultats du premier tour pour le département de la Loire-Atlantique », Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015).
  18. « Résultats du 1er tour pour la France entière », Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015).
  19. « Résultats du second tour pour le canton de Nantes-1 », Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015).
  20. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  21. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  22. Populations légales des cantons de la Loire-Atlantique, publiées par l'INSEE.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (notice BnF no FRBNF33347516, lire en ligne).
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2-600-00065-8, lire en ligne).
  • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4, lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]